Disparition de Califet

Autres informations / 30.01.2021

Disparition de Califet

Disparition de Califet

Âgé de 30ans, Califet (Freedom Cry) s’est éteint récemment. Né dans les Côtes-d’Armor, ce fils de Freedom Cry, élevé par Denis Milin, avait remporté sa première course à 2ans à Mont-de-Marsan, sur 1.500m, écumant d’abord la province. À 3ans, il remportait sa première Listed, le Prix du Grand Camp à Lyon-Parilly avant de gravir les échelons. Figurent ainsi à son palmarès le Prix d’Hédouville (Gr3) et le Prix Jean de Chaudenay (Gr2). Deuxième du Grand Prix de Deauville 2002 (Gr2), le pensionnaire de Guy Chérel avait pris quelques mois plus tard une mémorable quatrième place dans l’Arc de Triomphe, remporté par le Godolphin Marienbard (Caerleon). Suite à cette sortie, il avait troqué alors la casaque de Mme Enriquita Garcia-Gonzalez pour celle de Godolphin qui s’en était rendu acquéreur. La réussite n’étant pas au rendez-vous à Nad El Sheba, Guy Chérel l’avait racheté pour l’installer étalon au haras du Chêne Vert, chez Anne-Sophie et David Bernier, à Thorigné d’Anjou, à quelques encablures du Lion-d’Angers. Malgré un carnet de bal restreint pour sa première année de monte, Califet avait terminé en tête des étalons "première production" en obstacle puis avait été transféré au haras irlandais Boardsmill Stud en 2014. Outre Carriacou, vainqueur du Grand-Steeple-Chase de Paris (Gr1), Califet a produit d’autres gagnants de Grs1 tels qu’Adrien du Pont, Blue Dragon, Cilaos Emery et Clarcam. Analifet, Bamako Morivière, El Calife, Kriss William et Sormiou se sont quant à eux imposés au niveau Gr2 et Gr3. En 2020, Califet faisait toujours la monte à Boardsmill Stud, chez William Flood au tarif de 6.000 €.