L’idiot de Trentham

International / 30.01.2021

L’idiot de Trentham

L’idiot de Trentham

Son nom n’a pas été révélé par la police mais pour tout le monde, en Nouvelle-Zélande, il est l’idiot de Trentham. Ce turfiste anonyme mérite bien son surnom. Samedi, quand les dix-huit chevaux et jockeys de la huitième course étaient à la lutte, botte à botte, un homme visiblement ivre a décidé d’entrer sur la piste, au poteau des derniers 100m. Le dieu des ivrognes a décidé que son moment n’était pas arrivé et quand il a compris que tous les dix-huit chevaux étaient passés sans le renverser il a même levé ses bras en exultant. L’idiot de Trentham a été bloqué par la police et lundi il sera jugé par le tribunal de Lower Hutt sous la charge d’avoir mis en danger la sécurité publique. Le président des commissaires, John Oatham, a dit : « C’est incroyable que tous les jockeys et les chevaux aient réussi à éviter l’impact. Le geste de cet homme, c’est de la folie pure. » Les commissaires ont confirmé l’ordre d’arrivée mais ils ont déclaré non partant, avec paris remboursés, Boston Strong Boy, sixième, car son pilote Jonathan Parkes a été obligé d’écarter son cheval pour éviter le drame.