Magic Millions Gold Coast Yearling

International / 12.01.2021

Magic Millions Gold Coast Yearling

LE FAIT MARQUANT

Le top price pour Coolmore ; le retour de Phoenix

Si un seul lot a franchi la barre du million de dollars australiens, cette première session de Magic Millions a tout de même été une belle réussite. Tom Magnier a eu le dernier mot à 1,9 million (1,2 M€) pour un poulain par Snitzel (Redoute’s Choice), premier produit de la lauréate black type Bonny O’Reilly (O’Reilly), qui sera entraîné par Chris Waller. La poulinière avait été achetée pour 1,2 million (760.000 €) par Widden Stud qui enregistre là un joli bénéfice. Antony Thompson de Widden Stud a déclaré : « Nous avions cherché à l’acheter quand elle est passée à 800.000 AU$ sortant de l’entraînement. Quand elle est repassée pleine de Snitzel, nous n’avons pas voulu louper le coche. » Widden Stud a également présenté le top price de la session, une pouliche par I Am Invincible (Invincible Spirit), troisième produit de la lauréate de Gr1 Bonaria (Redoute’s Choice), et adjugée 975.000 AU$ (618.000 €) à Trent Busuttin. Trois des cinq lots les plus chers sont par I Am Invincible, dont les yearlings vendus ont affiché un prix moyen de 540.000 AU$ (342.000 €). Dans la colonne des acheteurs, on notera le retour de Phoenix Thoroughbred, qui a acheté quatre yearlings en association avec Tony Fung d’Aquis Farm pour 2,24 millions (1,42 M€).

L’INDICATEUR CLÉ

Prix moyen et taux de vendus à la hausse

Il est impossible de comparer les indicateurs de cette année avec ceux de 2020, car la vente se déroule sur cinq sessions au lieu de quatre. Le chiffre d’affaires, avec 168 lots passés sur le ring (77 de moins que l’année dernière), a baissé de 27,5 % pour atteindre 35,24 millions (22,31 M€). Mais le prix moyen a augmenté de 3,7 %, à 248.169 AU$ (157.100 €). Un autre indicateur très important est le pourcentage de vendus : en hausse, il est passé à 85 %. Barry Bowditch, directeur de Magic Millions, a déclaré : « Avec très peu d’étrangers présents et sachant que les acheteurs de Sydney n’allaient pas faire le déplacement, nous étions inquiets. Mais tout s’est bien passé : les vendeurs ont joué le jeu et les acheteurs ont repris confiance. La hausse du prix moyen est bonne, mais le plus important est d’avoir eu un bon pourcentage de vendus. »

ET LA FRANCE ?

Un Almanzor pour Chris Waller

Les étalons français ont brillé lors de cette première session. Un poulain de la première génération d’Almanzor (Wootton Bassett) a séduit Chris Waller, qui est monté à 340.000 AU$ (215.265 €). Une pouliche par Siyouni (Pivotal) de la souche de Zarkava (Zamindar) a été adjugée 260.000 AU$ (164.500 €) à Star Thoroughbreds. C’est pour un prix similaire qu’Edmonds Racing s’est offert un Shalaa (Invincible Spirit).