Prix d’Espelette (Maiden) : Icemoon de Bozouls d’entrée de jeu

Courses / 17.01.2021

Prix d’Espelette (Maiden) : Icemoon de Bozouls d’entrée de jeu

Pau, dimanche

Icemoon de Bozouls (Jeu St Eloi) n’a pas manqué ses débuts en compétition. Bien montée par Alejandro Gutierrez-Val, cette pensionnaire de Philippe Sogorb l’a emporté avec la manière, faisant briller les couleurs et l’élevage de Marcel Mézy, bien connu dans le monde des pur-sang arabes.

Un succès autoritaire. Si l’autre inédite de l’épreuve, Marie l’Angell (Sommerabend) s’est débarrassée de son jockey quelques mètres après l’ouverture des stalles, Icemoon de Bozouls s’est bien élancée pour être rapidement aux avant-postes. Après ce bon départ, elle a pu bénéficier des dos des animatrices, Izana Béré (Peer Gynt) et Wonder Angel (Dark Angel). Quant à Vallée d’Enfer (Footstepsinthesand), elle a attendu son heure en première partie de parcours, pour progresser à l’entrée du tournant final avec Kadnikova (Siyouni) dans son dos. Icemoon de Bozouls a trouvé l’ouverture dans la ligne d’arrivée pour s’imposer facilement, trois longueurs devant Vallée d’Enfer qui a bien poursuivi son effort. Prise légèrement de vitesse à l’entrée de la ligne d’arrivée, Kadnikova s’est bien ressaisie pour échouer de peu pour la deuxième place.

Mieux qu’escompté. Philippe Sogorb nous a déclaré après la victoire d’Icemoon de Bozouls : « J'entraîne principalement des pur-sang arabes pour le propriétaire de la pouliche, monsieur Mézy. Il m'a mis ce pur-sang anglais à l'entraînement il y a à peu près cinq mois, pour essayer en plat. Cette pouliche a un peu de taille. Elle n'est pas déplaisante, mais pas non plus expressive le matin. Elle débute beaucoup mieux que ce à quoi je m'attendais. Elle bénéficiait, certes, de la décharge mais le style y est. Elle le fait facilement, tout en ayant eu un peu de mal à trouver son jour à l'entrée de la ligne droite. Je ne pense pas qu'elle ait beaucoup de marge, mais ce qu'elle a fait est déjà très bien. Je vais la présenter au niveau supérieur et, si je vois que c'est trop difficile, elle poursuivra sa carrière en obstacle. Ce ne sera pas chez moi cependant, car je ne fais pas d'obstacle. »

Le meilleur produit maternel. Élevée par l’E.A.R.L. Mezagri, Icemoon de Bozouls est une fille de Jeu St Eloi (Saint des Saints) qui fait la monte au haras de Cercy. Si ce dernier a déjà eu des gagnants anglo-arabes en plat, Icemoon de Bozouls est son premier pur-sang à gagner dans cette spécialité. Jeu St Eloi, placé à plusieurs reprises à Auteuil, est né pour produire en obstacle puisque fils de Saint des Saints (Cadoudal) et frère utérin d’Oculi (Denham Red), vainqueur du Prix Maurice Gillois et du Ferdinand Dufaure (Grs1). La mère d’Icemoon de Bozouls, Dance Moon (Linda’s Lad) n’a couru qu’une fois, terminant non placée. Avant de donner naissance à la lauréate de ce dimanche, elle avait eu deux autres produits, Go far de Bozouls (Sea’s Legacy) et Hipmoon de Bozouls (Whipper). La première nommée n’a jamais fait mieux que sixième en quatre sorties alors que le second, sous l’entraînement de Philippe Sogorb, n’a encore jamais couru du haut de ses 4ans. Dance Moon a ensuite eu Jimoon de Bozouls (Free Port Lux) et a une yearling, Kadance de Bozouls (Free Port Lux). Elle a de nouveau été présentée à Jeu St Eloi l’année passée.

 

 

 

Cadoudal

 

 

Saint des Saints

 

 

 

 

Chamisene

 

Jeu St Eloi

 

 

 

 

 

Saint Cyrien

 

 

Ottolina

 

 

 

 

La Main Heureuse

ICEMOON DE BOZOULS (F3)

 

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Linda’s Lad

 

 

 

 

Colza

 

Dance Moon

 

 

 

 

 

Linamix

 

 

Evemona

 

 

 

 

Evening Moon