Grande Course de Haies de Pau : Garo de Juilley, la réussite française des Leech

Courses / 07.02.2021

Grande Course de Haies de Pau : Garo de Juilley, la réussite française des Leech

Pau, dimanche

Proposé à 41/1, Garo de Juilley (Ungaro) a créé la surprise dimanche en s’imposant dans la Grande Course de Haies de Pau (L) au nez et à la barbe des deux favoris, Ajas (No Risk at All) et Lou Buck’s ** (Buck’s Boum). Le cheval restait sur une troisième place dans le Prix de la Navarre (Haies) à Pau, le 21 janvier, après quatre mois d’absence. Le représentant de Geoffrey Thompson a longtemps galopé en troisième position derrière Ajas et Lou Buck’s, lesquels se sont un peu "tiré la bourre" dans la ligne opposée. Progressant en dehors dans le tournant final, Garo de Juilley est venu facilement à la hauteur des deux animateurs. Prenant l’avantage à l’entrée de l’ultime ligne droite, il a ralenti une fois devant en pointant les oreilles et son jockey, James Reveley, a dû se montrer vigilant jusqu’au bout. Finalement, Garo de Juilley s’est imposé assez facilement, deux longueurs et demie devant Ajas. Lou Buck’s, qui s’est montré fautif à plusieurs reprises durant le parcours, a complété le podium à cinq longueurs et demie.

Pourquoi pas la Grande Course de Haies d’Auteuil ? C’est une deuxième victoire black type pour Garo de Juilley, qui avait remporté le Silver Trophy Handicap Hurdle (Gr3) à Chepstow, en fin d’année 2018, quatre mois après avoir rejoint l’effectif des époux Leech. Le cheval avait commencé sa carrière en plat en France chez Claude Weber, s’imposant successivement à quatre reprises à 3ans, notamment dans un Quinté sur les 2.400m de Saint-Cloud. Il avait ensuite été vendu en Angleterre, où il avait rejoint l’écurie de Paul Nicholls. Suite à plusieurs performances honnêtes en obstacle, sans atteindre toutefois un bon niveau, Garo de Juilley avait été présenté aux ventes. Christian Leech, qui entraîne Garo de Juilley avec sa femme Sophie, nous a dit : « Je suis un peu surpris, car il y avait de très bons chevaux. À la base, nous courions pour une troisième ou quatrième place, au mieux. Aujourd’hui, Garo de Juilley réalise la meilleure performance de sa carrière. Nous sommes très contents ! Nous allons peut-être envisager la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1) avec lui. Il avait couru une fois sur 4.900m dans le Long Walk Hurdle (Gr1), il y a deux ans, terminant sixième de Paisley Park (Oscar). Mais avec l’âge, je pense qu’il peut mieux tenir la distance. C’est un cheval qui a beaucoup de tenue désormais, je pense. Une fois devant, il s’est un peu arrêté : il aurait fallu que James vienne un peu plus tard, mais comme il a gagné, ça n’a pas d’importance ! En attendant, nous allons peut-être emmener le cheval au festival de Cheltenham, pour courir la Coral Cup (Gr3). »

La grande forme des Leech. Basés dans le Gloucestershire, les époux Leech ont créé une antenne l’année dernière à Coye-la-Forêt, dans le but de s’installer définitivement en France durant l’été prochain. Outre-Manche, la situation est devenue intenable pour bien des entraîneurs ou propriétaires petits et moyens. Depuis leur arrivée sur notre sol, ils ont obtenu de très bons résultats : notamment avec Zurekin (Martaline), qu’ils ont acheté à réclamer l’été dernier et qui a gagné deux Quintés depuis, dont le Prix Guillaume de Pracomtal (L) à Auteuil. Zurekin a également conclu cinquième du Prix Renaud du Vivier (Gr1), sans être ridicule. Christian et Sophie Leech ont gagné un deuxième Quinté à Auteuil au mois de novembre, avec le vieux Clondaw Cian (Gold Well), qui appartient lui aussi à Geoffrey Thompson.

Issu d’une sœur d’Hoby Cat. Élevé par Georges Trincot, Garo de Juilley a été cédé 8.000 £, à 6ans, à Tudor Racing Stables, lors de la Goffs UK Spring HIT Sale 2018. C’est le deuxième produit de Lucy de Juilley (Goldneyev), gagnante pour sa 20e et dernière sortie, à 7ans, de la Coupe des Gentlemen-Riders de Lyon, sur 2.400m. Disparue en 2017, elle a donné trois autres vainqueurs, à un niveau modeste. La deuxième mère, Haumette (Mille Balles), s’est placée à trois reprises en plat, à un niveau modeste également, en 12 sorties. Elle a donné Hoby Cat (Homme de Loi), gagnant de 15 courses en plat de 2ans à 9ans, sur des distances allant de 1.800m à 3.100m, et deuxième du Grand Prix du Conseil Général des Alpes Maritimes (L). Haumette a aussi produit Harmonique (Exit to Nowhere), à qui l’on doit trois black types : Harbore (Raintrap), lauréat du Derby de l’Ouest (L), Happening (Kingsalsa), troisième du Prix Guillaume de Pracomtal (L), et Borero (Discover d’Auteuil), troisième du Prix Triquerville (L). Une autre fille d’Haumette a bien produit. Il s’agit d’Hallen (Midyan), d’où Zayade (Country Reel), deuxième du Prix Point du Jour (L) à deux reprises, Winter Springs (Stormy River), deuxième Prix Delahante (L), Cavale Dorée (Sunday Break),  gagnant du Prix du Calvados (Gr3) et troisième de la Breeders' Cup Juvenile Fillies Turf  (Gr1)…

 

 

 

Lyphard

 

 

Goofalik

 

 

 

 

Alik

 

Ungaro

 

 

 

 

 

Star Appeal

 

 

Ustina

 

 

 

 

Unwetter

GARO DE JUILLEY (H9)

 

 

 

 

 

 

Nureyev

 

 

Goldneyev

 

 

 

 

Gold River

 

Lucy de Juilley

 

 

 

 

 

Mille Balles

 

 

Haumette

 

 

 

 

Mona Mou