Le mot de la fin : bras de fer

Le Mot de la Fin / 14.02.2021

Le mot de la fin : bras de fer

Mi-février… Cheltenham approche à grands pas mais, avec Tiger Roll (Authorized), on pense surtout à Aintree ! Le petit cheval au cœur de lion de Gigginstown vise un troisième Grand National de Liverpool (Gr3). La course a déjà commencé en coulisses, comme c’était le cas en 2020 (course annulée) et en 2019. Un match sous forme de bras de fer entre les frères O’Leary (Gigginstown) et le handicapeur de la B.H.A.

Michael O’Leary, l’excentrique propriétaire de Gigginstown et boss de Ryanair, a vraiment lancé les hostilités il y a une semaine dans l’émission Luck on Sunday : il a déclaré que l’objectif de Tiger Roll cette année est le Glenfarcas Chase (Cross) et qu’une impasse sur le Grand National de Liverpool est envisagée, au profit du pendant irlandais, si le rating du cheval n’était pas revu à la baisse. En réalité, le rating de Tiger Roll – actuellement en 168 – est critiqué par Gigginstown depuis le mois de novembre dernier ! Eddie O’Leary, samedi 13 février, a remis une couche : « Nous allons nous diriger vers le Boyne Hurdle [le 21 février, ndlr] et voir de quelle manière il est maltraité aux ratings lorsque les poids du Grand National seront révélés mardi. Nous aviserons à partir de là. Le handicapeur nous a donné un rating honteux durant les trois dernières années lorsqu’il est évident qu’il aurait dû être baissé. » Évident ou non, puisque Tiger Roll a remporté à deux reprises la grande course d’Aintree, la deuxième avec un rating de 158. Pour son premier Grand National, il portait 69,4 kg et 72,1 kg pour le deuxième. Pour info, le dernier cheval à avoir remporté le Grand National en étant top weight n’est autre que la légende Red Rum : c’était en 1977, pour sa troisième victoire dans l’épreuve mythique de Liverpool, sous 73,5 kilos.