Norman Colfer Winning Fair Juvenile Hurdle (Gr3) : Trois sur trois pour l’ex-Leenders Teahupoo

International / 27.02.2021

Norman Colfer Winning Fair Juvenile Hurdle (Gr3) : Trois sur trois pour l’ex-Leenders Teahupoo

Norman Colfer Winning Fair Juvenile Hurdle (Gr3)

Trois sur trois pour l’ex-Leenders Teahupoo

Acheté par Robcour suite à sa victoire dans le Prix Emilius, le 18 octobre 2020 à Auteuil, l’ex-Leenders Teahupoo (Masked Marvel) est une judicieuse acquisition. Pour ses débuts pour Gordon Elliott, il a gagné facilement une course à conditions sur les claies de Fairyhouse. Puis, toujours sur le même hippodrome samedi, il a enlevé le Juvenile Hurdle (Gr3). Trois courses, trois victoires : le bilan de Teahupoo est parfait.

Ce petit cheval léger est le meilleur 4ans entraîné en Irlande avec son compagnon d’entraînement Quilixios (Maxios) et French Aseel (French Fifteen). Mais ces trois poulains n’ont pas laissé la même impression de facilité que Monmiral (Saint des Saints) et Nassalam (Dream Well). Les Grs1 pour les 4ans à Cheltenham, Aintree et Punchestown vont beaucoup nous en apprendre !

Teahupoo donne le sentiment d’être un poulain facile. Bien parti, il a évolué au côté de l’animateur, Crassus (War Command), les oreilles pointées et sérieux dans ses sauts. En face, il a bien suivi l’accélération de Crassus, sur la main de son jockey. Il a même pris un instant l’avantage après un saut parfait sur une claie. Mais Crassus est revenu à sa hauteur. Teahupoo était dans son train, Crassus ne l’était pas... Entre les deux dernières claies, il a pris l’avantage et, même s’il a perdu du temps sur l’ultime claie, Teahupoo est reparti sur le plat, l’emportant de sept longueurs. Muni d’un bonnet, l’allant Tax for Max (Maxios) a bien fini pour s’assurer une nette deuxième place devant Crassus, qui a payé le fait de vouloir suivre Teahupoo. Ce dernier est proposé à 10/1 pour le Triumph Hurdle (Gr1) et 33/1 pour le Supreme Novices’ Hurdle (Gr1), mais le Festival va arriver un peu vite pour lui.

La forme Balanda. Teahupoo a été acheté par Nicolas Bertran de Balanda, dont les récents achats ont cartonné en Angleterre et en Irlande à l’instar d’À Plus Tard, Quilixios, Coko Beach, Goshen, Nassalam ou encore Fifty Ball… Son entraîneur Gordon Elliott a déclaré à irishracing.com live : « Teahupoo progresse tout le temps. Il est engagé dans plusieurs épreuves à Cheltenham : le Supreme, le Triumph et le Fred Winter. Nous allons discuter de la suite avec son propriétaire Brian Acheson. Soit nous irons à Cheltenham, soit nous attendrons un Gr2 deux semaines plus tard, lors de l’Easter Festival, toujours à Fairyhouse. »

Sa mère aussi avait gagné en débutant. Élevé par le haras du Hoguenet et Philip Prévost Baratte, Teahupoo est un fils de Masked Marvel (Montjeu), étalon au haras de la Tuilerie pour le compte d’Étreham, et de Droit d’Aimer (Sassanian), lauréate de ses trois premières courses au printemps de ses 3ans, dont deux sur les haies d’Enghien, et gagnante pour ses débuts en steeple en fin d’année à Lyon-Parilly. Teahupoo est le deuxième produit vainqueur de sa mère après Droit de Rêver (Enrique), lauréate de deux courses modestes sur le steeple en province. Droit d’Aimer a une 3ans, Leading Saw (Masked Marvel), et une 2ans, La Haute Couture (Montmartre). Elle a visité No Risk at All (My Risk) en 2020.

La deuxième mère, Mago Less (Saumarez), a gagné un maiden en début d’année de 3ans sur les 1.800m de Marseille-Borély. Elle est aussi la deuxième mère d’Alix Pretty (Le Fou), gagnante à 3ans pour ses débuts en haies à Compiègne et sur le steeple de Cagnes-sur-Mer, mais aussi deuxième du Prix Christian de l’Hermite (L). La troisième mère, Tago Mago (Cadoudal), a notamment gagné à 3ans le Prix Géographie (Haies) à Auteuil.

Bobbyjo Chase (Gr3)

Acapella Bourgeois conserve son titre

Acapella Bourgeois (Network) a signé le doublé dans le Bobbyjo Chase (Gr3). Il s’agit de sa cinquième victoire de Groupe. Le pensionnaire de Willie Mullins, que l’on avait vu courir le Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) en 2019, a profité de la profondeur du programme irlandais pour réussir une belle carrière. Vite en tête, suivi par son compagnon d’entraînement Burrows Saint (Saint des Saints), il a mené à sa main. Dans le tournant final, Burrows Saint est venu à sa hauteur mais il l’a contré avant de lui prendre un avantage définitif entre les deux derniers fences. Sur le plat, il a creusé l’écart, l’emportant devant Burrows Saint. Leur entraîneur Willie Mullins, qui a gagné son onzième Bobbyjo Chase, a déclaré qu’ils iraient sur le Grand National (Gr3).

La famille d’Orgères. Élevé par Jean-Paul et Michèle Bannier, Acapella Bourgeois est un fils de Network (Monsun) et de Jasmine (Valanjou), placée en plat et non placée en steeple. Trois des quatre produits de Jasmine ayant couru se sont imposés. En 2016, Jasmine a eu Gazette Bourgeoise (Spanish Moon), exportée en Irlande, puis la 3ans Iliade Bourgeoise (Feel Like Dancing) et le yearling Kérion Bourgeois (Nicaron). C’est la souche bretonne d’Orgères (Robin des Prés), vainqueur du Prix Hopper (L, à l’époque) et troisième du Prix Orcada (Gr3), et d’Uzelle V (Kashneb), la reine de Corlay, triple lauréate du Grand Cross de Corlay et gagnante du Grand Cross de Printemps à Saumur.

Red Mills Trial Hurdle (Gr3)

Jason the Militant s’offre Petit Mouchoir

Même s’il n’est plus aussi performant que dans sa jeunesse, Petit Mouchoir (Al Namix) est une référence en Irlande. Dans le Red Mills Trial Hurdle (Gr3), il est tombé sur plus fort que lui : Jason the Militant (Sans Frontières). Déjà lauréat de Gr2 chez les novices, il a de très bonnes lignes contre quelques-uns des meilleurs chevaux britanniques comme Envoi Allen (Muhtathir), Abacadabras (Davidoff) et Aspire Tower (Born to Sea). Après deux places de Groupe, le pensionnaire d’Henry de Bromhead cherchait sa victoire de prestige cette saison et il l’a obtenue. Très joli cheval bai, avec une liste en tête, il a des yeux au bout des sabots. Aux commandes dès le départ, il a mené à sa main. À la sortie du tournant final, son jockey Rachael Blackmore l’a laissé galoper et hormis Petit Mouchoir, personne n’a pu le suivre. Sur le plat, Jason the Militant a filé au poteau pour gagner de sept longueurs et demie, juste cadencé aux bras.

Le meilleur élément de la famille. Élevé par Peter Michael, Jason the Militant est un fils de Sans Frontières (Galileo), étalon à Vauterhill Stud en Angleterre après avoir remporté l’Irish St Leger (Gr1), et de Rock Angel (Desert King), modeste jument gagnante d’une course sur les claies.