Paddy Power Betting Shop Novice Hurdle (Gr2) : Echoes in Rain surclasse l’opposition

International / 28.02.2021

Paddy Power Betting Shop Novice Hurdle (Gr2) : Echoes in Rain surclasse l’opposition

Naas (IE), dimanche

La "FR" Echoes in Rain (Authorized) n’a pas eu à forcer son talent pour signer un premier succès de Groupe dans ce Novice Hurdle (Gr2), pour sa quatrième sortie en obstacle. Cette ex-pensionnaire de Ludovic Gadbin compte désormais deux victoires sur les claies, toutes deux acquises à Naas. Assez allante malgré le port d’un bonnet, la future lauréate a longtemps galopé dans le sillage de l’animatrice, Razzle Dazzle Love (Winged Love). Prenant l’avantage à l’abord de l’avant-dernier obstacle, Echoes in Rain s’est détachée aisément pour l’emporter en toute décontraction, par huit longueurs. Désir du Large (Zambezi Sun) n’a pas été très courageux lors de l’emballage final, perdant la deuxième place sur le plat au profit de Belfast Banter (Jeremy).

Une jument perfectible dans son mental. Willie Mullins, entraîneur d’Echoes of Rain, a commenté : « Elle est en train d’apprendre, et au moins elle a fait un tour complet avec des obstacles aujourd’hui : pas comme en dernier lieu, ici, où c’était presque une course de plat [les claies de la ligne droite avaient été enlevées du parcours à cause du soleil couchant, ndlr]. Il y a eu du rythme et cela l’a aidée. Il y a une course ici dans une quinzaine de jours, qui pourrait arriver un peu trop tôt pour elle, et il y a aussi un novice à Fairyhouse, à Pâques. Elle a eu une course assez dure, car elle se donne beaucoup. Elle a un beau changement de vitesse et, si nous pouvions lui apprendre à mieux gérer ses efforts, elle pourrait faire une très bonne jument sur 3.200m. Une course rythmée sur du bon terrain est ce qu’il y a de mieux pour elle, mais elle va dans le bon sens. »

Le premier produit d’Amarantine. Élevée par Thierry Storme, Echoes in Rain a été rachetée 30.000 € yearling par le haras des Sablonnets, à la vente d’automne Arqana. C’est une fille d’Authorized (Montjeu), qui fait la monte en Turquie, et d’Amarantine (King’s Best), lauréate du Prix Roger Saint (L) sur le steeple d’Enghien et troisième des Prix de Pépinvast et André Michel (Grs3), mais aussi quatrième du Prix Renaud du Vivier (Gr1). Amarantine a une 3ans, Saintamarin (Saint des Saints), à l’entraînement chez David Cottin, et un 2ans non nommé par Kapgarde (Garde Royale), à l’entraînement chez Ludovic Gadbin. La deuxième mère, No Exit (Exit to Nowhere), n’a pas couru. Outre Amarantine, elle a donné Howard Le Canard (Hamas), lauréat du Grand Prix de la Riviera Côte d'Azur (L), I Should Care (Loup Solitaire), troisième du Prix La Camargo (L), et Tuiga (Commands), deuxième du Prix Cérès (L).

WhatOddsPaddy ? Chase (Gr3)

Un galop public pour Cilaos Emery

Triple lauréat de Groupe sur les claies et les fences, le French bred Cilaos Emery (Califet) n’avait que le tour à faire pour remporter ce WhatOddsPaddy? Chase (Gr3), réduit à quatre unités. Et le représentant de Luke McMahon n’a pas tremblé, s’imposant de bout en bout par onze longueurs. Placé en tête dès le départ par son jockey, Paul Townend, Cilaos Emery s’est rapidement détaché en compagnie de son compatriote, Daly Tiger (Tiger Groom), qui l’a suivi comme son ombre. Ce dernier est venu à la hauteur du lauréat à l’entrée de l’ultime ligne droite, mais la cause était déjà entendue pour Cilaos Emery, sur lequel Paul Townend n’a jamais eu besoin de bouger. Daly Tiger a dû se contenter de la deuxième place, quatorze longueurs devant Kildorrery (Arakan), tandis que Cafe con Leche (Camacho) a refusé de sauter le dernier obstacle.

Cheltenham incertain. Cilaos Emery n’avait pas été revu depuis sa deuxième place derrière Bachasson (Voix du Nord) dans le Clonmel Oil Chase (Gr2), le 12 novembre. Précédemment, le cheval avait conclu quatrième à Cheltenham du Champion Hurdle (Gr1). Son entraîneur, Willie Mullins, a déclaré : « Le break dont il a bénéficié ne lui a pas fait de mal, et il est revenu bon et fort. Il a très bien sauté aujourd’hui, et j’en suis très content. Nous avons beaucoup travaillé sur ses sauts, et cela a payé. Nous allons essayer de lui trouver une course similaire pour la prochaine fois. Il est engagé dans le Queen Mother Champion Chase et le Ryanair Chase (Grs1), mais je ne sais pas s’il fera le déplacement à Cheltenham. Il pourrait y avoir de bonnes courses pour lui près de la maison. C’est bien de le voir gagner à nouveau. »

La souche de Quarouso. Élevé par l’écurie Nicolas Taudon et la succession Joël Poitou, Cilaos Emery est un fils de Califet et de Queissa (Saint Preuil), dont la meilleure performance est une troisième place à 3ans dans le Prix de l’Isle-Briand (devenu Gr3 AQPS) au Lion-d’Angers. Queissa a donné deux autres vainqueurs : Amalfi Doug (Network), gagnant à cinq reprises au niveau handicap sur les claies et les fences de Perth, et Berry Emery (Racinger), lauréate d’un maiden en fin d’année de 3ans sur les 2.300m du Mans. Queissa a un 3ans non nommé par Spanish Moon (El Prado). La poulinière a été saillie en 2020 par Gris de Gris (Slickly). La troisième mère, Pontiany (Count Ivor), est une sœur d’Olchany (Labus). Cette dernière est la troisième mère de l’excellent Quarouso (Lavirco), deux fois lauréat du Prix Georges Courtois (Gr2) et troisième du Prix La Haye Jousselin (Gr1), et de So Young (Lavirco), vainqueur du Red Mills Trial Hurdle (Gr2, à l’époque) et troisième du Bingham Novice Hurdle (Gr1).