Prix de Vichy (Classe 2) : Craps, pas un hasard !

Courses / 12.02.2021

Prix de Vichy (Classe 2) : Craps, pas un hasard !

Cagnes-sur-Mer, vendredi

Déjà remarqué lors de ses débuts victorieux sur le sable de Pau, le pensionnaire de Jean-Claude Rouget Craps (Wootton Bassett) a confirmé sur le gazon. Déjà victorieux de cette même épreuve en 2018 avec Nosdargent (Kendargent), Bernard Giraudon voit de nouveau ses couleurs remporter cette Classe 2 grâce à ce Craps qu’il possède en copropriété avec Serge Stempniak.

Changement de tactique. Vainqueur de bout en bout lors de ses premiers pas à Pau, Craps a cette fois attendu son heure en queue de peloton. Il est sorti assez lentement des stalles de départ, tout comme le favori, Yardan (Invincible Spirit). Pendant ce temps-là, Trust on Him (Elvstroem) et Gift of the G (Biraaj) s’étaient emparés du commandement avec Sotoro (Toronado), quelque peu allant, et Kergrist (Milanais) dans leur dos. Passé en dernière position à la sortie du tournant, Craps a alors été dirigé vers le milieu de la piste à l’entrée de la ligne droite. En poulain sérieux et appliqué, Craps a alors déployé de belles foulées pour maîtriser facilement la situation, aux dépens de Gift of the G, seul maiden du lot et deuxième à trois longueurs. Trust on Him a dû se contenter de la troisième place. Certes, Craps a pu bénéficier de la décharge de sept livres de son apprenti, le doué Simon Planque, mais il a conquis ce deuxième succès avec style. Souhaitons-lui la même destinée qu’à Étoile (Siyouni), lauréate de cette épreuve l’année passée avant d’enchaîner directement sur une deuxième place dans le Prix Vanteaux (Gr3).

Un mental de bon cheval. Jockey du lauréat, l’apprenti Simon Planque, qui le découvrait en compétition, a déclaré au micro d’Equidia : « Lors de ses débuts à Pau, il avait été devant, Jean-Bernard (Eyquem) le respectant juste aux bras. Il avait déjà gagné assez facilement. C’est un cheval assez facile durant le parcours et, au moment de l’accélération, il est vraiment plaisant. Il fait vraiment ça bien aujourd’hui. Il a eu un peu peur dans les boîtes car c’est un cheval jeune mais il a un mental de bon cheval. Il aura de bonnes cartes à jouer, je pense, lors de la rentrée parisienne. »

Issu d’une propre sœur d’Oriental. Co-élevé par Neustrian Associates et Christopher Richard Hirst, Craps est un fils de Wootton Bassett (Ifraaj), qui fait désormais la monte à Coolmore. Présenté par le haras du Buff, il a été acheté 60.000 € par Jean-Claude Rouget aux ventes de yearlings Osarus. Sa mère, Ironique (Smart Strike), n’a jamais couru. Son premier produit, Apalta (Intello), a été vue trois fois en compétition, sans réussite. Craps est le deuxième produit de la jument et son premier gagnant. Ironique a une 2ans par Dabirsim (Hat Trick) et une yearling par Le Havre (Noverre). Elle a été saillie par City Light (Siyouni) l’année dernière.

La deuxième mère, Iron Lips (Iron Mask), a gagné trois courses à 2ans, dont le Prix Éclipse (Gr3) sur 1.200m. Elle a également fini troisième du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2) sur 1.200m. Iron Lips a notamment donné Oriental (Smart Strike), lauréat du Prix du Point du Jour (L) et deuxième du Grand Prix Anjou Bretagne (L). Oriental a été le leader de Recoletos (Whipper), double vainqueur de Gr1. Iron Lips est la sœur utérine de Falco (Pivotal), lauréat de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1).  

 

 

 

Zafonic

 

 

Iffraaj

 

 

 

 

Pastorale

 

Wootton Bassett

 

 

 

 

 

Primo Dominie

 

 

Balladonia

 

 

 

 

Susquehanna Days

CRAPS (M3)

 

 

 

 

 

 

Mr Prospector

 

 

Smart Strike

 

 

 

 

Classy’n Smart

 

Ironique

 

 

 

 

 

Iron Mask

 

 

Iron Lips

 

 

 

 

Icelips