Vente mixte de février Arqana  : chevaux à l'entraînement

Institution / Ventes / 15.02.2021

Vente mixte de février Arqana : chevaux à l'entraînement

Robert Waley-Cohen s’offre Hardi du Mesnil

#60      H4       HARDI DU MESNIL (Masterstroke & Athena du Mesnil, par Al Namix)     250.000 €

Acheteur : Highflyer Bloodstock

Vendeur : Matthieu Palussière

Éleveur : Écurie Cerdeval

Côté wild cards, la plus attendue était certainement le 4ans Hardi du Mesnil (Masterstroke). Le poulain avait tout pour lui : une victoire sur les haies de Pau pour ses débuts en obstacle, et ce dans un style prometteur, même si son jockey a bien failli passer par la fenêtre à la dernière haie de la ligne d’en face. Il doit avoir de la marge : poulain avec de la taille, il n’est pas totalement venu et doit prendre encore de la force. Hardi du Mesnil avait aussi un bon update sur sa page : il a rejoint la vente de février après son succès à Pau et depuis, son frère Gaillard du Mesnil (Saint des Saints) a brillé outre-Manche. "Gaillard" n’a pas manqué sa première saison chez Willie Mullins et a remporté, le 6 février, son premier Gr1 pour un premier essai à ce niveau, sur les claies de Leopardstown. Cela l’a propulsé favori du prochain Ballymore Novices’ Hurdle (Gr1) de Cheltenham.

Les représentants des propriétaires britanniques et irlandais se sont livré une belle lutte pour l’obtenir. C’est finalement David Powell, pour Highflyer, qui l’a emporté à 250.000 € face à Joffret Huet et Guy Petit. David Powell a commenté : « Il a été acheté par Robert Waley-Cohen [son représentant le plus connu est Long Run, ndlr]. Le poulain va partir en Angleterre et, dans l’immédiat, nous allons le laisser tranquille et l’attendre un peu. Il va partir au repos pendant six mois à un an. »

Un poulain toujours estimé. Matthieu Palussière, qui présentait le poulain dont il détenait la copropriété avec Nicolas Canteloup, a dit : « C’est un poulain simple et, depuis le premier jour, nous l’aimons bien. C’est un beau cheval qui n’a jamais eu le moindre problème et prend bien le travail. Je l’ai toujours estimé. Nous l’avions acheté à la vente Osarus de Maisons-Laffitte en novembre 2019, pour 32.000 €, ce qui était déjà une somme. Mais son frère était déjà black type en plat [il a pris des places dans les Groupes AQPS, ndlr]. Nous avons toujours pensé qu’Hardi du Mesnil était fait pour l’obstacle. C’est tout simplement un bon cheval, rien ne le dérange. La victoire de Gaillard du Mesnil dans le Gr1 a été la cerise sur le gâteau et elle est arrivée au bon moment : je savais qu’il disposait de cet engagement et je comptais sur cela. On peut appeler cela un retour aux sources car j’ai toujours aimé l’obstacle et je m’occupais un peu d’achat de sauteurs quand j’étais en Irlande. Je venais en France acheter des stores. Le propriétaire, Nicolas Canteloup, préfère l’obstacle et cela m’allait bien. Il peut mettre de l’argent quand il aime bien un profil. Je savais aussi que je pouvais me permettre d’avoir un ou deux chevaux d’obstacle car, à Maisons-Laffitte, on trouve toujours des jockeys pour venir travailler les chevaux et les infrastructures sont fantastiques. » Préalablement à ses débuts victorieux sur les obstacles, Hardi du Mesnil avait accumulé de l’expérience en plat à 3ans, courant cinq fois dans la spécialité, dont une victoire sur 2.400m à Vittel.

Laskalin chez Venetia Williams

#70      H6       LASKALIN (Martaline & Laskadya, par Lashkari)      77.000 €

            Acheteur : Guy Petit

            Vendeur : Mikaël Mescam

            Éleveur : Christine Cheyrou

Wild card, Laskalin (Martaline) a montré de la qualité en piste, remportant le Prix Bernard de Dufau (L) durant le meeting de Pau 2020/2021. Il présente cependant un profil moins facile pour les investisseurs anglo-irlandais, qui recherchent des chevaux plus jeunes et surtout qualifiables pour les épreuves de novices. Ce n’est le cas de Laskalin ni en haies, ni en steeple. C’est finalement Guy Petit qui l’a emporté, à 77.000 €. Le courtier a dit : « Il va partir chez Venetia Williams. L’idée est de courir les gros handicaps avec lui. Il n’est plus novice. Dans l’immédiat, il va partir au repos car il a pris part au meeting de Pau et devrait être revu pour la fin de l’année. » Côté pedigree, Laskalin est le propre frère de Laskaline (Martaline), gagnante du Prix Duc d’Anjou (Gr3), des Prix Sagan, Magne et Antoine de Palaminy (Ls) et troisième du Prix Jean Stern (Gr2). Il est aussi le frère de Kinglaska (Kingsalsa), lauréat du Prix Léopold d’Orsetti (Gr3).

Micheline Leurson tient à Ceinture Noire

#54      F4       CEINTURE NOIRE (Wootton Bassett & Meandra, par Dubawi)       75.000 €

            Acheteur : Micheline Leurson

            Vendeur : Romain Le Dren Doleuze (dissolution d’association)

            Éleveur : Petra Bloodstock Agency

Ceinture Noire (Wootton Bassett) est une pouliche attachante. Elle passait sur le ring d’Arqana pour cause de dissolution d’association entre Micheline Leurson et Jacques Lastrajoli. Micheline Leurson a finalement racheté la part (10 %) de l’ancien copropriétaire. Quatrième d’un Prix des Réservoirs (Gr3) disputé en terrain très lourd, Ceinture Noire a couru à douze reprises, pour une victoire et cinq places et 121.500 € de gains (primes comprises). Pierric Rouxel, qui était avec Michelin Leurson, a dit : « Madame Leurson a racheté la part du copropriétaire et la pouliche va retourner à l’entraînement chez Romain Le Dren Doleuze. » Côté pedigree, Ceinture Noire est une sœur de Sky Sister (Maxios), laquelle a pris la troisième place du Prix des Réservoirs (Gr3). La deuxième mère, Mystic Spirit (Invincible Spirit), a gagné le Prix de la Vallée d’Auge (L). Il s’agit de la souche de French King (French Fifteen).

Cleod’Or repart chez Marc Pimbonnet

#22      M4      CLEOD’OR (Anodin & Foxxy Cleopatra, par Slickly)  53.000 €

            Acheteur : Marc Pimbonnet

            Vendeur : Marc Pimbonnet (vente pour succession)

            Éleveur : BS Racing Sarl

Cleod’Or (Anodin) fait partie des 17 chevaux présentés par Marc Pimbonnet dans le cadre de la succession des effectifs de Fabrice Petit, décédé à la fin du mois d’octobre 2020. L’entraînement a dû lutter mais il a réussi à avoir le dernier mot pour le poulain à 53.000 €. Poulain courageux, Cleod’Or donne tout à chaque sortie, lui qui a notamment remporté le Prix George Trabaud (Classe 1). Côté pedigree, c'est un descendant de Vereva (Kahyasi), lauréate du Prix de Diane (Gr1). Marc Pimbonnet a commenté : « Je l’ai acheté pour un nouveau client… C’est plutôt le cœur qui parle : nous avons plusieurs chevaux de cœur qui passent sur le ring aujourd’hui, nous ne pourrons pas tous les acheter. »

Lucky Break vers la Libye

#51      M5      LUCKY BREAK (Dubawi & Lil’Wing, par Galileo)     50.000 €

            Acheteur : Almegat Company

            Vendeur : A. & G. Botti (dissolution d’association)

            Éleveur : Dayton Investments Ltd

Né dans la pourpre, Lucky Break (Dubawi) n’a pas été à la hauteur de son pedigree en piste. Mais l’élève de Dayton Investments a tout de même tapé dans l’œil des investisseurs lybiens, qui sont allés jusqu’à 50.000 € pour l’obtenir : il va donc s’envoler pour la Lybie, d’abord pour courir, puis pour devenir étalon. Lucky Break a débuté au mois de juin de ses 3ans et a couru à neuf reprises : il ne s’est pas encore imposé mais a toujours fini dans l’argent. Côté pedigree, c'est un fils de Dubawi et de Lil’Wing (Galileo), gagnante du Prix de Flore (Gr3). Le croisement Dubawi sur fille de Galileo est notamment celui de Ghaiyyath ou Night of Thunder. Lil’Wing est une fille de Louve (Irish River), d’où Loup Breton (Anabaa), gagnant des San Marcos Stakes et du Prix d’Harcourt (Grs2), et deuxième du Prix Ganay (Gr1)… C’est donc la famille de Louveterie, Loup Sauvage, Loup Solitaire…

LES JUMENTS

Lady Paname pour l’écure Drost et l’écurie Tygaly

#160    F7       LADY PANAME (Soldier of Fortune & Business Class, par Aussie Rules)    120.000 €

            Acheteur : Chauvigny Global Equine

            Vendeur : La Motteraye Consignment

            Éleveurs : Élie Lellouche & Francis Teboul

Lady Paname (Soldier of Fortune) était très attendue et les enchères ont démarré directement à 50.000 € pour elle. Sébastien Desmontils l’a finalement emporté à 120.000 €. Entraînée en France par Élie Lellouche, Lady Paname a pris la troisième place du Prix de Royaumont (Gr3) et du Prix de la Seine (L), ainsi que la deuxième place du Prix Joubert (L). Exportée aux États-Unis pour Madaket Stables et associés, et l’entraînement de Chad Brown, Lady Paname a fini par décrocher son Groupe, les Long Island Stakes (Gr3), sur 2.400m.

Pierric Rouxel a commenté : « Elle a été achetée pour une association entre l’écurie Drost (Donald Drost) et l’écurie Tygaly (Thierry Garnier). Nous sommes ravis car la jument nous faisait de l’œil depuis un moment. Nous l’aimions beaucoup. Nous allons désormais élever avec elle – elle ne sera pas revue en compétition… Et elle va donc venir au haras de Maulepaire. Le choix de l’étalon n’est pas totalement fixé mais nous avons une part dans No Risk at All alors elle pourrait y aller, dans le but d’élever pour l’obstacle. »

Oh Beautiful vers l’Autriche

#148    F12     OH BEAUTIFUL (Galileo & Aricia, par Nashwan)       85.000 €

            Pleine de Shalaa

            Acheteur : Chris Richner Bloodstock

            Vendeur : Haras du Quesnay

            Éleveur : George Strawbridge

La première enchère a été de 1.000 € pour Oh Beautiful (Galileo), jument signée Strawbridge, ce qui a fait gentiment réagir Pierrick Moreau : « Un peu plus de prétention, voyons ! » Finalement, les enchères sont peu à peu montées et Chris Richner a cassé la tirelire pour avoir le dernier mot à 85.000 €. Oh Beautiful, gagnante du Prix Vulcain (L) et deuxième du Derby de l’Ouest (L), n’a pas donné de black types mais a donné des chevaux utiles, comme Okeeheelee (Dansili) et Lone Peak (Lope de Vega), tous deux gagnants. Son 3ans, Parigi (Kendargent), est toujours maiden en quatre sorties mais a été la note d’un handicap samedi dernier à Chantilly, dont il a pris la deuxième place.

Oh Beautiful est une propre sœur de Freedom’s Light (Galileo), gagnante des Castle Stakes (L), et de Face the Facts (Nathaniel), lauréat des Rose Bowl Stakes (L). Via la deuxième mère, Rahaam (Secreto), il s’agit de la souche de Magical (Galileo), Rhododendron (Galileo) et de Verglas (Highest Honor). Chris Richner, en compagnie de l’entraîneur autrichien Markus Geissler, a dit : « La jument a été achetée pour le Gestüt Sage Stud, un haras autrichien. La structure a été rachetée il y a peu et tout a été refait à neuf. Les propriétaires sont dans le métier depuis plus de trente ans. Les juments peuvent aller à la saillie en Allemagne, mais aussi à l’étranger pour les meilleures d’entre elles. Ce n’est pas la première fois qu’ils achètent à Arqana. Nous avons un peu cassé la tirelire pour elle mais les Galileo sont les Galileo ! C’est une belle famille, elle a bien produit même si elle n’a pas encore donné de black type… »

Richard Venn fait son shopping

#165    F11     INGOT OF GOLD (Dubawi & Cresta Gold, par Halling)         43.000 €

            Pleine d’Almanzor

            Acheteur : Richard Venn/Peter Harper

            Vendeur : Haras de l’Hôtellerie

            Éleveur : Peter T. Tellwright

#181    F4       CAREERA (Gio Ponti & Catchascatchcan, par Pursuit of Love)        40.000 €

            Acheteur : Richard Venn/Peter Harper

            Vendeur : Haras d’Ombreville

            Éleveur : Castleton Lyons Inc.

Richard Venn a été actif, achetant les lots 165 et 181 pour de nouveaux clients. Les plans ne sont pas encore établis pour les deux juments. Ingot of Gold (Dubawi), présentée pleine d’Almanzor dont les premiers produits ont 2ans cette année et ont été très recherchés aux ventes, a déjà donné un gagnant : Basic of Gold (Sepoy). Ingot of Gold est une sœur de Rhagori (Exceed and Excel), gagnante des Swingtime Stakes (L). La deuxième mère, Fleet Hill (Warrshan), a montré de la vitesse, remportant les Superlative Stakes (L) et se plaçant dans les Rockfel Stakes (Gr3). Richard Venn a commenté : « C’est une très jolie jument, avec une jolie page et pleine d’Almanzor. »

La 4ans Careera (Gio Ponti), achetée 40.000 € par le courtier, est une fille de Catchascatchcan (Pursuit of Love), gagnante des Yorkshire Oaks (Gr1) et mère d’Antonius Pius (Danzig), lauréat des Railway Stakes (Gr2), deuxième du Breeders’ Cup Mile et troisième des St James’s Palace Stakes ainsi que du Prix du Moulin de Longchamp (Grs1). La famille est internationale : on y trouve des gagnants de Stakes en Europe, mais aussi en Australie, en Afrique du Sud ou encore au Pérou !

Meredith promise à Masked Marvel

#50      F6       MEREDITH (Soldier of Fortune & Popova, par Kahyasi)        30.000 €

            Acheteur : Saubouas Bloodstock

            Vendeur : François-Marie Cottin

            Eleveur : Sydney Vidal

Bien connue à Cagnes-sur-Mer, où elle a pris la deuxième place du Grand Prix de la Ville de Nice (Gr3) en 2020, Meredith (Soldier of Fortune) était la première wild card de la journée. C’est finalement Paul Basquin qui l’a achetée pour 30.000 €. L’homme du Saubouas a dit : « Je l’ai achetée avec mes associés. Elle sort du meeting de Cagnes-sur-Mer et n’était pas présentée dans sa robe de mariée mais elle bouge bien, a une tête très expressive et elle est très chic dans son modèle. Elle devrait beaucoup progresser physiquement. Soldier of Fortune peut faire un père de mère intéressant pour l’obstacle et elle va aller à Masked Marvel, pour lui apporter un peu de taille. C’est un étalon dont j’aime bien les produits. » Outre sa deuxième place dans le Gr3 de Cagnes, Meredith a montré de jolies choses à Auteuil, prenant les deuxièmes places des Prix Miror et Gérald de Rochefort (Ls). Côté pedigree, elle est une fille de la bonne Popova (Kahyasi), deuxième des Prix André Michel (Gr3) et Rohan (L).