Vente mixte de février Arqana : plus fort qu’en 2020

Institution / Ventes / 15.02.2021

Vente mixte de février Arqana : plus fort qu’en 2020

Arqana a lancé sa saison lundi, avec la vente mixte de février. L’an dernier, il s’agissait de la dernière vente française dans un contexte "normal" : on commençait à beaucoup parler de la Covid-19, mais toutes les restrictions liées au virus sont arrivées quelques semaines plus tard… Le contexte Covid est toujours présent en février 2021 et, malgré cela, tous les indicateurs sont à la hausse sur le jour 1 : le prix moyen progresse de 21,89 % pour se fixer à 13.669 €, le prix médian de 30 %, à 6.500 €, et le chiffre d’affaires s’établit à 1.654.000 € (+ 23,94 %). Le taux de vendus est aussi en hausse : 77,56 %, contre 66,11 % l’an passé.

Un marché porté par les chevaux à l’entraînement et les juments. La dynamique n’a pas été égale tout au long de la journée : il y a eu de l’animation sur la première partie, celle des chevaux à l’entraînement. Le top price est pour l’AQPS Hardi du Mesnil (Masterstroke), acheté 250.000 € par David Powell qui agissait pour Highflyer Bloodstock. Il portera les mêmes couleurs que Long Run (Dom Alco), celles de Robert Waley-Cohen. Gagnant en plat en 2020, le 4ans avait ouvert son palmarès à Pau pour sa première sortie sur les haies en janvier. Toutes les planètes se sont alignées pour cette wild card : début février, son frère Gaillard du Mesnil (Saint des Saints) a remporté son Gr1 à Leopardstown et a pris la pole position au betting du prochain Ballymore Novices’ Hurdle (Gr1) de Cheltenham.

Après les chevaux à l’entraînement, il y a eu un long moment creux, correspondant à l’arrivée des jeunes 2ans et de quelques short yearlings. Les indicateurs ont plongé, avant de se redresser progressivement avec l’apparition des juments. Dans cette catégorie, le top price est revenu à Lady Paname (Soldier of Fortune), pour120.000 €. C’est le deuxième top price de l’ensemble du jour 1. Lauréate des Long Island Stakes (Gr3) aux États-Unis, Lady Paname va rester en France, au haras de Maulepaire, étant achetée par Sébastien Desmontils pour une association entre l’écurie Drost et l’écurie Tygaly.