Jebel Hatta (Gr1):  Lord Glitters !

International / 06.03.2021

Jebel Hatta (Gr1): Lord Glitters !

Meydan (AE), samedi

Le "FR" Lord Glitters (Whipper), du haut de ses 8ans, est encore là : aux ratings, il était le cheval de classe du lot et d’ailleurs il était le seul gagnant de Gr1 au départ. Mais sa tâche était compliquée par le onze sur onze dans les stalles. Lord Glitters n’est pas un débouleur et Daniel Tudhope l’a laissé glisser en dernière position dans une course menée à un rythme régulier, mais pas particulièrement soutenu, par Court House (Dawn Approach). À mi-ligne droite, Lord Glitters n’avait franchement pas une tête de gagnant, tandis que les Bleus de Godolphin et Shadwell bataillaient pour la victoire. L’élève de l’élevage de Tourgéville et d’Hilary Erculiani a enclenché, grapillant mètre après mètre pour s’imposer d’une demi-longueur.

Eqtiraan (Helmet) est deuxième, une tête devant Al Suhail (Dubawi). Ce dernier sera à revoir : il n’avait pas couru depuis le mois de juillet et a beaucoup flotté dans la ligne droite avant de craquer à la fin. Cette sortie devrait lui faire du bien.

Faire encore mieux qu’en 2019 ? Lauréat des Queen Anne Stakes (Gr1) en 2019, Lord Glitters décroche son deuxième Gr1 dans le Jebel Hatta. Le beau gris réalise jusque-là un joli Carnival : gagnant des Singspiel Stakes (L) en janvier, il a ensuite été battu dans l’Al Rashidiya (Gr2) mais d’assez peu et en rendant du poids à tous ses camarades.

Le pensionnaire de David O’Meara aura son mot à dire dans la prochaine Dubai Turf (Gr1) : il faut se souvenir que, en 2019, il avait conclu troisième du Gr1, derrière la championne Almond Eye (Lord Kanaloa) et Vivlos (Deep Impact), laquelle était Mme Dubai Turf (une victoire et deux deuxièmes places en trois tentatives dans l’épreuve). Les Japonais envoient traditionnellement du lourd dans la Dubai Turf mais ce ne devrait pas être le cas cette année, où on annonce Vin de Garde (Deep Impact), gagnant de Gr3, au départ… Et c’est tout, sauf revirement de situation. L’opposition à Lord Glitters sera donc emmenée par Al Suhail, qui devra monter sur cette sortie, et pourquoi pas Lord North (Dubawi), si John Gosden choisit de faire le déplacement avec son lauréat des Prince of Wales’s Stakes (Gr1).

Daniel Tudhope, jockey de Lord Glitters, a déclaré à la presse locale : « Il est égal à lui-même. Il était en pleine forme et, à 8ans, le moteur est toujours là et il aura son mot à dire dans la Dubai Turf. J’étais plutôt inquiet de ne pas avoir le passage mais, quand Al Suhail a versé sur sa droite pour finir, il m’a ouvert la porte. »

Le diamant de Tourgéville et d’Hilary Erculiani. Lord Glitters est un élève de l’élevage de Tourgéville et d’Hilary Erculiani. Il est passé deux fois sur le ring d’Arqana. Il a été acheté 25.000 € à la vente d’octobre et, sous l’entraînement de Christophe Lotoux, il a brillé en France, avec quatre victoires et une deuxième place dans le Grand Prix du Lion-d’Angers (L) avant de passer à la vente d’été, où David O’Meara l’a déniché pour 270.000 €, sur la vague d’un autre français, Mondialiste (Galileo), qui a gagné au niveau Gr1 pour la même casaque, celle de Geoff Turnbull, disparu durant l’été 2020.

Son père, Whipper (Miesque’s Son), avait réussi le célèbre coup de trois des Grs1 sur la ligne droite de Deauville : Morny, Maurice de Gheest et Jacques Le Marois. Basé au haras de Treban, il a produit de nombreux gagnants de Groupe, dont Recoletos. La mère, Lady Glitters (Homme de Loi), n’a pas gagné mais a décroché son black type avec deux places au niveau Listed et a donné sept autres gagnants. Lady Glitters a été saillie par Shalaa en 2021, elle a une 2ans, Princess Glitters (Zarak), à l’entraînement chez Nicolas Clément pour la casaque d’Hilary Erculiani. Lady Glitters est (déjà) la deuxième mère de deux black types, Petit Chevalier (High Chaparral), lauréat du Prix Gontaut-Biron (Gr3), et Cajun (Stormy River), troisième du Prix Georges Trabaud (L).