Jebel Hatta (Gr1) : Lord Glitters, un deuxième Gr1 à 8ans ?

International / 05.03.2021

Jebel Hatta (Gr1) : Lord Glitters, un deuxième Gr1 à 8ans ?

Jebel Hatta (Gr1)

Lord Glitters, un deuxième Gr1 à 8ans ?

Le Super Saturday propose sept courses black types, dont deux Grs1. Et sur quatre-vingt-quatre partants, ils ne sont que deux à afficher un rating supérieur ou égal à 115. L’un des deux, le "FR" Lord Glitters (Whipper), sera le favori du Jebel Hatta (Gr1, 1.800m). Facile lauréat pour sa rentrée des Singspiel Stakes (Gr2), il reste sur une troisième place dans l’Al Rashidiya (Gr2). Mais il a des excuses, comme l’a expliqué son entraîneur, David O’Meara : « Le manque de train a joué contre lui. En plus, il rendait trois livres à ses adversaires. Cette fois, on est à poids égal et on espère un train de course correct. » C’est à 6ans, dans les Queen Anne Stakes, que Lord Glitters a remporté son premier Gr1. En décrocher un deuxième à 8ans serait un petit exploit pour l’élève de Tourgeville et Hilary Erculiani. Son rating est de 116, soit une livre de moins que son meilleur niveau.

Al Suhail flambant neuf. Les Jebel Hatta sont labellisés Gr1 depuis 2012 et Godolphin a remporté six des neuf éditions. Trois bleus sont au départ, mais Royal Marine (Raven’s Pass), qui n’a pas passé le poteau en tête depuis son succès dans le Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1) en 2018, est un énorme outsider. Lord Glitters doit se méfier des deux pensionnaires de Charlie Appleby. Al Suhail (Dubawi), acheté 1,1 million de Guinées (1,33 M€) yearling, avec six sorties, est un 4ans encore flambant neuf, tout comme Art du Val (No Nay Never), qui a un an de plus et n’a couru que neuf fois. Tous deux sont en quête de leur première victoire de Groupe. Al Suhail, qui avait disputé les 2.000 Guinées (Gr1), n’a pas été revu après son succès par six longueurs dans une Listed à Newmarket. Charlie Appleby a expliqué : « Al Suhail a rencontré un problème après son succès et nous avons décidé de le préparer pour la saison à Dubaï. Tout s’est bien passé et, la semaine dernière, il a effectué un très bon galop sur le gazon de Meydan. J’en attends une bonne course, avec un œil sur le Dubaï Turf (Gr1). Art du Val est en forme. Je pense que le fait de revenir sur 1.800m va l’aider, mais il faudra qu’il soit au top. » Court House (Dawn Approach), très régulier, peut jouer le rôle d’arbitre.

Al Maktoum Challenge Round 3 (Gr1)

Dubai Mirage, le dernier espoir de Godolphin

Va-t-on assister à une Dubai World Cup sans Godolphin ? C’est plus que probable, surtout après la décision d’aligner dimanche l’invaincu Maxfield (Street Sense) dans le Santa Anita Handicap (Gr1). Mais il ne s’agira pas d’une première, car déjà, en 2005, celle qui était alors considérée comme la course la plus riche du monde s’était disputée sans aucun bleu au départ. Saeed bin Suroor avait pourtant engagé vingt-neuf chevaux, mais tous ont déçu. Il ne lui reste qu’un candidat possible : Dubai Mirage (Dubawi). Battu dans deux handicaps sur le gazon, il fera ses débuts sur le dirt samedi dans l’Al Maktoum Challenge round 3 (Gr1), le dernier trial. En cas de victoire, celui qui est actuellement affiché à 20/1 peut décrocher un ticket de dernière minute. Salute the Soldier (Sepoy), lauréat de l’Al Maktoum Challenge round 2 (Gr2), est le favori. Le pensionnaire de Fawzi Nass, que l’on croyait être un pur miler, vient de tenir 1.900m. Son rating est désormais de 113.

Hypothetical et les vétérans. Le représentant du Bahreïn retrouve son dauphin, Thegreatcollection (Saint Anddan), et le miler Secret Ambition (Exceed and Excel), un vétéran de Meydan qui en est à son cinquième Carnival. Hypothetical (Lope de Vega), associé à Mickaël Barzalona, est le plus jeune du lot. Il a beaucoup progressé depuis ses débuts à Dubaï. Il vient de remporter un handicap, après une deuxième place dans les Firebreak Stakes (Gr3). Il aura aussi pour lui le fait d’avoir déjà couru sur cette distance de 2.000m en Angleterre. L’ex-Fabre New Trails (Medaglia d’Oro) fut l’une des révélations du Carnival 2019 lorsqu’il avait décroché son ticket pour la World Cup. Il a gagné de belle manière un handicap pour sa rentrée après une longue absence. Le jour de gloire de Roman Rosso (Roman Ruler) remonte à 2017, quand il avait laissé à plus de six longueurs ses rivaux dans le Gran Premio Nacional (Gr1), le Derby argentin, avant de s’imposer, en mars 2018, dans le Gran Premio LatinoAmericano à Maronas. Il est passé ensuite chez Bob Baffert et est arrivé à Dubaï en 2020. Sa rentrée dans l’Al Maktoum Challenge round 1 (Gr2) n’a pas été mauvaise.

Dubai City of Gold (Gr2)

Walton Street vise un premier Groupe

Le favori le plus sûr de ce Super Saturday est Walton Street (Cape Cross), 7ans et quinze courses dans les jambes. Il sera l’attraction du Dubai City of Gold (Gr2), lui qui s’était classé deuxième du Prix de Reux (Gr3) en 2019. C’est après une longue absence et un succès dans une petite Listed à Newmarket qu’il a fait forte impression, dans un handicap de même niveau au début du Carnival, avec à la clé le record de la piste (2’26’’83). Son entraîneur, Charlie Appleby, a déclaré : « Le plan après sa victoire était de courir directement ici. Plusieurs chevaux qu’il a battus ont ensuite confirmé. » Godolphin peut également compter sur Dubai Future (Dubawi), lequel a trouvé sa course après avoir suivi de loin Walton Star, et deux outsiders. Le rival le plus dangereux du quatuor Godolphin est le Gosden Dubai Warrior (Dansili), dont l’objectif est la World Cup (Gr1). Après avoir raté son test sur le dirt, à cause notamment de la perte d’un fer, il change de surface. Il a remporté en bon cheval le Winter Derby (Gr3) en 2020, mais il n’a jamais gagné sur le gazon.

Burj Nahaar (Gr3)

North America est de retour

Le deuxième cheval de cette réunion à afficher un rating de 115 est North America (Dubawi). Le pensionnaire de Satish Seemar, absent depuis son déplacement à Riyad pour la première édition de la Saudi Cup, avait remporté l’Al Maktoum Challenge round 3 (Gr1) en 2018 et a disputé deux fois la World Cup. Âgé désormais de 9ans et avec vingt sorties à son actif, il est encore capable de surprendre. Midnight Sands (Speightstown), qui avait gagné cinq courses coup sur coup en 2019 et 2020, est revenu chez Doug Watson après un passage pas mi-figue mi-raisin aux États-Unis. Il fera sa rentrée. Blown by Wind (Invincible Spirit) s’est imposé au canter dans le Jebel Ali Mile (Gr3). Tuz (Oxbow), meilleur 2ans de Russie en 2019, avait bien couru en se classant deuxième dans l’Al Bastakiya (L) l’année dernière et a tracé un parcours correct lors de sa rentrée dans un handicap.

Mahab al Shimaal (Gr3)

La première de Premier Star

L’américain Premier Star (Tapiture), placé de Gr2 l’année dernière dans un sprint sur le dirt de Saratoga, fera ses débuts à Meydan pour l’entraînement de Doug Watson. Il fera partie des favoris du Mahab al Shimaal (Gr3), qui signifie le vent du désert en arabe et fait office de trial pour le Golden Shaheen (Gr1). Doug Watson peut aussi compter sur Canvassed (Shamardal), qui vient de remporter un handicap sur ce même parcours. Important Mission (More than Ready), qui est passé tout près de son Groupe dans l’Al Shindagha Sprint (Gr3), a tiré le 13 à la corde et sera obligé de forcer tout de suite. Good Effort (Shamardal) est plus à son aise sur les P.S.F. que sur le dirt. Upper Class (Tiger Heart), meilleur sprinter en Uruguay, a un peu déçu son entraîneur, Antonio Cintra, lors de ses débuts à Meydan. Il a bien travaillé depuis.

Nad al Sheba Turf Sprint (Gr3)

Royal Crusade dans un sprint promis à Godolphin

Royal Crusade (Shamardal), lauréat du Prix de Ris-Orangis (Gr3), est le candidat de Charlie Appleby pour l’Al Quoz Sprint (Gr1). Le poulain, toujours très estimé, n’a pas recouru après son succès à Deauville. Charlie Appleby, qui en attend une bonne rentrée, a déclaré : « Ses lignes en Europe sont bonnes. C’est un taureau, un vrai Shamardal. Il va faire un bon sprinter. » Son rival est l’autre Appleby, Man of Promise (Into Mischief). Il s’est promené dans un handicap de niveau Listed en devançant la Godolphin de Saeed bin Suroor, Final Song (Dark Angel), alors qu’il recevait neuf livres. Cette fois, la pouliche bénéficiera de 2 kg de décharge. Acklam Express (Mehmas), le seul 3ans du lot, s’est classé deuxième d’Equilateral (Equiano) dans le Meydan Sprint (Gr2), mais il n’a jamais couru sur 1.200m.

Al Bastakiya (L)

Tout reste à faire pour El Patriota

Le lauréat du Gran Premio Nacional (Gr1), le Derby uruguayen, El Patriota (Ecologo) s’est imposé sans forcer son talent lors de ses débuts à Meydan, malgré une très mauvaise place à la corde. Samedi, il retrouve à nouveau deux de ses victimes : Speight’spercomete (Speightstown) et Endifaa (Muhaarar). Pour autant, l’Al Bastakiya (L), la préparatoire à l’UAE Derby (Gr2), n’est pas joué d’avance. Le pensionnaire d’Antonio Cintra a face à lui Panadol (Flatter), qui, il y a trois semaines, s’est promené lors de ses débuts dans un maiden. Le pensionnaire de Salem bin Ghadayer, acheté 180.000 $ (149.500 €) à la breeze de juin à Ocala, a devancé de presque huit longueurs Endifaa, lequel avait été battu de deux longueurs par l’uruguayen. Le poulain, qui sera monté par Mickaël Barzalona, a tiré le 12 à la corde, une place loin d’être idéale pour aller devant.