Le mot de la fin : Madigan

Le Mot de la Fin / 02.03.2021

Le mot de la fin : Madigan

Le poulinage ne se passe pas toujours comme dans un rêve. Il peut arriver qu’un foal souffre de ce que l’on appelle le syndrome de malajustement néonatal. Le poulain n’a pas un comportement normal : il émet des bruits qui ressemblent à des aboiements, perd le réflexe de succion ou l’affinité pour sa mère. De nombreuses études ont été menées sur le sujet depuis les années 70, quand ce syndrome a été établi. La dernière en date est américaine, et elle ne repose pas sur l’utilisation de médicaments. Il s’agit en effet d’exercer une pression uniforme sur le thorax du foal, avec une intensité et une durée suffisante pour mimer le passage de la filière pelvienne lors de la mise-bas. Cette méthode, dite de Madigan, nécessite la mise en place d’une corde ou d’un manchon gonflable autour de l’encolure, du thorax et des antérieurs du poulain. Lors de l’application de la pression, le poulain s’endort rapidement et tombe sur le côté. Les études montrent que les concentrations plasmatiques en adrénocorticotrophine et en stéroïdes augmentent. Après une vingtaine de minutes, la corde est retirée et le poulain peut se lever. Certains foals atteints de malajustement néonatal rejoignent alors leur mère et vont téter dès quelques minutes après le retrait de la corde. Pour visualiser cette méthode, cliquez ici.