Le regard tourné vers l’avenir : Arnaud Chaillé-Chaillé, un metteur au point hors pair

Courses / 03.03.2021

Le regard tourné vers l’avenir : Arnaud Chaillé-Chaillé, un metteur au point hors pair

Installé dans le top 5 des entraîneurs d’obstacle depuis 2014, Arnaud Chaillé-Chaillé a réalisé une razzia à l’automne 2020, s’imposant notamment pour la troisième année consécutive dans le Prix Cambacérès (Gr1). En 2021, le Royannais semble de nouveau bien armé pour préparer la meilleure course des 3ans sur les haies.

Par Alice Baudrelle

Au 3 mars 2021, 73 chevaux sont déclarés à l’entraînement chez Arnaud Chaillé-Chaillé, dont 22 sujets de 3ans. Des chiffres similaires à ceux de l’année précédente puisqu’au 4 mars 2020, son effectif était composé de 69 chevaux, incluant 19 jeunes. Comparé aux autres écuries d’importance, cela peut paraître peu, mais la qualité est bel et bien au rendez-vous.

Plutôt discret au printemps 2020, malgré une victoire dans le Prix Duc d’Anjou (Gr3) avec King Edward (Martaline), Arnaud Chaillé-Chaillé s’est rattrapé en fin d’année en effectuant une razzia dans les grandes épreuves. Il a remporté les deux plus belles courses de 3ans sur les haies et le steeple : le Prix Cambacérès (Gr1) avec Thélème (Sidestep) – lauréat trois semaines plus tôt du Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2) – et le Prix Congress (Gr2), avec l’entier Magic Dream ** (Saint des Saints). Ces deux-là ont en commun d’avoir débuté en obstacle à l’automne, tout comme River Flight (Camelot), gagnant du Prix Robert Weill (L) le 28 octobre. Arnaud Chaillé-Chaillé a également gagné les Prix Morgex (Gr3) et Roger Saint (L) avec Grandeur Nature (Lord du Sud), malheureusement sur la touche, le Grand Steeple-Chase de Compiègne (Gr3) avec Matfog (Style Vendôme), les Prix André Michel (Gr3) et Bernard Secly (L) avec Loradame (Muhtathir), le Prix Montgomery (Gr3) avec Fantastic Sivola (Noroît)… tous lauréats sous la selle de Thomas Coutant, qui a été la révélation de l’année chez les jockeys d’obstacle.

Trente-trois casaques à l’effectif. Hormis la sienne, 33 casaques différentes sont répertoriées dans l’effectif d’Arnaud Chaillé-Chaillé. Les propriétaires les plus représentés sont Jean-Marie Baradeau et l’écurie Hub de Montmirail avec huit chevaux chacun, en pleine propriété ou en association. Le fer de lance de Jean-Marie Baradeau est Amour du Mathan (Saint des Saints), lauréate à l’automne du Prix Fondeur (L). Son frère, Sangho du Mathan (Bathyrhon), est l’un des quatre 3ans de Jean-Marie Baradeau déclarés chez Arnaud Chaillé-Chaillé. Quant à l’écurie Hub de Montmirail, l’entité d’Hubert Mauillon, elle peut espérer briller dans les Groupes avec River Flight, qu’elle détient en association avec Patrick Boiteau, Arnaud Chaillé-Chaillé, Jean-Claude Ernest Delhumeau et l’écurie Challenger.

L’écurie Hub de Montmirail a placé deux 3ans à Royan, Doctor Pistolino (Doctor Dino) et Latino des Isles (Martaline), étant associée sur ce dernier avec la Scea Equi Flore.

Parmi les autres fidèles, on note la présence de Richard Corveller, Jacques Détré, Hamel Stud, Franck Leblanc ou encore Jean-Michel Bazire. Parmi les nouveaux clients, on pointe l’arrivée d’Isabelle Pantais, qui a déjà eu des chevaux chez Adrien Lacombe, et de Sylvie Ravasio, qui a pris ses couleurs en 2020. Cette dernière lui a confié un 3ans nommé Odiago (Night Wish), issu de la famille du champion Bonito du Berlais (Trempolino). Acheté 18.000 € yearling par Jean-Marie Callier à la vente d’automne Arqana, Odiago est engagé le 9 mars dans le Prix d’Essai des Poulains à Compiègne. Dans cette course, Arnaud Chaillé-Chaillé a aussi engagé Cuzco du Mathan (Martaline) et Latino des Isles. Ancien jockey devenu entraîneur, Noam Chevalier est associé avec Arnaud Chaillé-Chaillé sur le 4ans Holin (Ballingarry), qui a gagné le 6 février pour ses débuts en plat à Machecoul. 

Nos cinq coups de cœur

CUZCO DU MATHAN (M3)

(Martaline & Thisbée du Mathan, par Turgeon)

Propriétaire/Éleveur : Jean-Marie Baradeau

Arnaud Chaillé-Chaillé connaît une belle réussite avec les fils entiers de Martaline (Linamix), à l’image de Beaumec de Houelle et Nirvana du Berlais, tous deux vainqueurs du Prix Cambacérès et devenus étalons. Entier lui aussi, Cuzco du Mathan possède un pedigree digne d’un futur sire. C’est un fils de Thisbée du Mathan (Turgeon), gagnante du Prix Lindor (Steeple-chase) à Auteuil et troisième du Prix Lutteur III (L). Les quatre produits de la jument vus en piste se sont tous imposés. On lui doit notamment Tamaroc du Mathan (Poliglote), gagnant pour ses débuts à 3ans sur les haies d’Angers avant d’être exporté en Angleterre et facile lauréat du Pendil Novices' Chase (Gr2) à Kempton, le 27 février, pour sa troisième sortie en steeple. La deuxième mère de Cuzco du Mathan, Stone’s Glow (Arctic Tern), a gagné un handicap à 4ans sur les haies d’Auteuil. Outre Thisbée du Mathan, elle a donné deux autres black types : Odeillo du Mathan (Balleroy), vainqueur du Prix Duc d’Anjou (Gr3) et troisième du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1), et Kakao du Mathan (Art Français), deuxième du Duc d’Anjou. Stone’s Glow est aussi la deuxième mère d’Amour du Mathan, lauréate des Prix Fondeur et Général de Rougemont (Ls) et deuxième des Prix Christian de Tredern et Sytaj (Grs3), entre autres. Le croisement de Martaline sur des filles de Turgeon a fait ses preuves à travers Srelighonn (Prix Ferdinand Dufaure, Gr1, Prix Georges Courtois, Gr2 & Prix Troytown, Gr3), I’m Walkin’ (Prix Noiro, L & 3e Prix Congress, Gr2), Vanillier (2e Land Rover Novice Hurdle, Gr2), Pafadas (Prix de Chambly, L à l’époque) …

DOCTOR PISTOLINO (H3)

(Doctor Dino & Pistol Girl, par Maille Pistol)

Propriétaire : Écurie Hub de Montmirail

Éleveur : Mickaël Angée

Doctor Pistolino est le troisième produit de Pistol Girl (Maille Pistol), qui avait gagné à 3ans, pour ses débuts en obstacle, le Prix Auricula (Haies) à Auteuil, par 15 longueurs. Pistol Girl est une sœur de Cold March (Early March), lauréat du Prix du Boulonnais (Steeple-chase) à Auteuil avant d’être exporté en Angleterre, où il a notamment gagné le Byrne Group Handicap Chase (L). C’est aussi une sœur de Valentine (Double Bed), à qui l’on doit le regretté Sir Valentino (Early March), gagnant de l’Haldon Gold Cup (Gr2) et troisième du Queen Mother Champion Chase (Gr1). La troisième mère de Doctor Pistolino, Sarepta (Grandchant), fut une bonne jument de tenue en plat. Elle a gagné 11 courses de 3ans à 6ans dont le Grand Prix de Vichy (Gr3), le Vase d’Argent et le Prix des Fédérations Régionales (Ls). Sarepta est une sœur de la précoce Sténorrée (Garde Royale), deuxième à 2ans du Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L) et mère de Segré (Fragrant Mix), lauréate du Prix d’Iéna (L) et troisième du Prix Général de Saint-Didier (Gr3). Sténorrée est la deuxième mère de Sainte Saône (Saint des Saints), gagnante des Prix André Michel et Sytaj (Grs3), et de Soufflenheim (Martaline), deuxième du Prix Montgomery (Gr3).

FUNDAM (M3)

(Authorized & Gloirez, par Saumarez)

Propriétaires : Richard Corveller, Arnaud Chaillé-Chaillé & Christine Précy-Baroni

Éleveur : Richard Corveller

Encore entier, Fundam a la particularité de présenter un inbreeding en 3x2 sur Saumarez (Rainbow Quest). Sa mère, Gloirez, s’est imposée par six longueurs dans un Quinté deauvillais à 3ans, sur 2.400m. Elle a ensuite conclu deuxième du Prix du Carrousel et du Grand Prix de Clairefontaine (Ls), mais aussi troisième du Prix de Barbeville (Gr3). Gloirez a donné deux gagnantes black types sur les obstacles : Loradame (Muhtathir), lauréate des Prix André Michel (Gr3) et Bernard Secly (L), et Fiestine (Martaline), gagnante du Prix Roger Saint (L), troisième du Prix Sytaj (Gr3) et cinquième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1). La deuxième mère de Fundam, Glaoutchka (Glaïeul), avait également de la classe de plat. Gagnante à 2ans et à 3ans en région parisienne, elle a conclu deuxième du Prix Joubert et troisième du Prix Rose de Mai (Ls). Outre Gloirez, elle a donné Golden Clou (Kendor), lauréate d’un Quinté à 3ans sur le mile de ParisLongchamp, troisième du Grand Prix de la Riviera Côte d’Azur (L) et quatrième du Prix Cléopâtre (Gr3).

HOPPEFULL HAS (M3)

(Martaline & Horabora Has, par Turgeon)

Propriétaire/Éleveur : Scea Hamel Stud

L’entier Hoppefull Has est issu du même croisement que Cuzco du Mathan, dont nous avons déjà parlé plus haut. C’est un fils de la bonne Horabora Has (Turgeon), lauréate à 3ans du Prix Bois Rouaud (Haies) à Auteuil et gagnante à 4ans du Prix Roger Saint (L), sur le steeple d’Enghien. Horabora Has a aussi conclu deuxième des Prix André Michel et Sytaj (Grs3). Hoppefull Has est le deuxième produit vivant de la jument après Hodois Has (No Risk at All), lauréat sur les haies de Pau et le steeple de Dieppe et troisième du Prix Triquerville (L), mais aussi quatrième du Prix The Fellow - Marquise de Moratalla (Gr3). La deuxième mère, Horta (Assessor), s’est imposée à 4ans sur les haies nantaises. Outre Horabora Has, elle a produit Hotmale Has (Saint des Saints), vainqueur à 3ans du Prix Robert Weill (L) à Auteuil. Horta est une sœur de Geluroni (Antarctique), gagnant des Prix La Périchole et The Fellow (Grs3), et de Parcelle de Sou (Ajdayt), lauréate du Prix Girofla (devenu L) et troisième du Prix Sagan (devenu Gr3). Cette dernière est la mère de Grace Lady (Muhtathir), gagnante du Prix Corrida (Gr2), à qui l’on doit deux placés de Groupe en plat : Epic Hero ** (Siyouni) et Alhadab (Camelot).

THE GREY LADY (F3)

(Saint des Saints & Turn in Grey, par Martaline)

Propriétaires : Jean-Michel Bazire & Louis Baudron

Éleveur : Louis Baudron

Cette pouliche grise, comme son nom l’indique, est le deuxième produit de Turn in Grey (Martaline), qui a montré un peu de classe de plat avant de se révéler sur les haies. Gagnante lors de ses deux premières sorties dans la spécialité, dont le Prix Quomodo à Enghien, Turn in Grey a terminé sa carrière par une facile victoire dans le Prix Christian de Tredern (Gr3), alors qu’elle était pleine de Makfi (Dubawi). Le produit, une femelle nommée The Princess, a fait deux fois l’arrivée en quatre sorties en plat. Turn in Grey est une sœur de Miss America (Spinning World), à qui l’on doit la rapide Miss Liberty (Statue of Liberty), lauréate des Prix La Flèche et de Bagatelle (Ls) et troisième du Prix Sigy (L, à l’époque). Il s’agit d’une souche américaine riche en éléments black types, notamment Keeper Hill (Deputy Minister), lauréate des Kentucky Oaks, des Las Virgenes Stakes et des Spinster Stakes (Grs1).

LES 3ANS DÉCLARÉS À L’ENTRAȊNEMENT CHEZ ARNAUD CHAILLÉ-CHAILLÉ

Propriétaire principal Cheval Fait marquant origine
J.-M. Baradeau Cuzco du Mathan Frère de Tamaroc du Mathan
Epona du Mathan Sœur de Balbir du Mathan
Gino du Mathan Neveu de Balbir du Mathan
Sangho du Mathan Frère d’Amour du Mathan
J.-M. Bazire The Grey Lady Fille de Turn in Grey
R. Corveller Daradame Fille de Fiestine
Fundam Frère de Loradame, Fiestine
Segadame Sœur de Polidam, Dayladam, Elmadam
J. Détré Courthoisnon Fille de Fortunateencounter
Idéal de Chaillac Famille de Monpilou, Synaptique
Mi Aime à Ou Sœur de Piton des Neiges
Saint Paris Propre frère de La Sulfureuse
Socrate Frère de Shrek
J.-J. Gabillat Duck’s Bouille Famille de Parika
Hamel Stud Hoppefull Has Fils d’Horabora Has
Benoît Jeffroy Crazy Touch Sœur de We Will See
Écurie Hub de Montmirail Doctor Pistolino Cousin de Sir Valentino
Latino des Isles Fils d’Isle Enchantée
C. Minier Star Manix Famille d’Amarantine
S. Ravasio Odiago Famille de Bonito du Berlais, Nikita du Berlais, Carlita du Berlais…
G. Rocton Showly Famille de Vaquero
Haras de Saint-Voir Illiko des Plans Famille de Matinelli