Prix d’Indy (Gr3, haies) : Seuls au monde

Courses / 20.03.2021

Prix d’Indy (Gr3, haies) : Seuls au monde

Prix d’Indy (Gr3, haies)

Seuls au monde

Il y a eu les deux premiers et les autres dans ce Prix d’Indy (Gr3), très nettement dominé par les pensionnaires de François Nicolle. Il faut dire que le Royannais présentait deux AQPS de grande qualité avec Hermès Baie (Crillon), gagnant du Prix Robert Lejeune (Gr3) à l’automne, et Haut les Cœurs (Saddler Maker), lauréat dès sa deuxième sortie du Prix Robert de Lipowski par douze longueurs. Ces deux-là se sont livré une très belle lutte sur le plat, loin devant les autres concurrents. La course a été régulière sous l’impulsion de Margaret’s Legacy (Prince Gibraltar), qui découvrait Auteuil après sa tentative infructueuse à Kempton. Hermès Baie, quant à lui, a longtemps galopé en deuxième position, suivi de près par son compagnon d’entraînement. Malgré une faute à l’avant-dernière haie de la ligne d’en face, Hermès Baie est venu à la hauteur de Margaret’s Legacy, avant de prendre le meilleur dans le tournant final. Là, auteur d’un bel effort, Haut les Cœurs a franchi la dernière haie en même temps qu’Hermès Baie. Dans les cent derniers mètres, la lutte a finalement tourné à l’avantage du représentant de la famille Papot qui a dominé Haut les Cœurs de trois quarts de longueur. Encore parmi les derniers dans le tournant final, Jeu de Paume (Wootton Bassett) a bien terminé à l’intérieur pour s’emparer de la troisième place, à vingt longueurs toutefois. Lolly Flight (Creachadoir), qui a toujours semblé débordée, s’est montrée courageuse pour conclure quatrième devant son compagnon de casaque, River Flight (Camelot). Quant à Margaret’s Legacy, il a chuté à l’avant-dernière haie alors qu’il était dominé.

Un cheval de grande classe. C’est une troisième victoire à Auteuil pour Hermès Baie, qui avait été très malchanceux en dernier lieu dans le Prix Cambacérès (Gr1), le 8 novembre. Ce jour-là, il n’avait pas eu son jour sur la première haie et s’était trompé, ne pouvant éviter la chute. Samedi, il rendait du poids à tous ses rivaux, ce qui rehausse encore sa performance. François Nicolle nous a dit : « Hermès Baie est sûrement un cheval de grande classe. On le savait très bon, et il confirme pour sa rentrée. Dommage qu’il soit tombé dans le Gr1, mais bon… Quant à Haut les Cœurs, il court magnifiquement bien pour une première à ce niveau. Aujourd’hui, il a franchi quatre marches d’un coup ! Les deux poulains vont viser le Prix Alain du Breil (Gr1). » Bertrand Lestrade, qui découvrait Hermès Baie en compétition, a déclaré au micro d’Equidia : « Il prouve qu’il a passé un bon hiver, et qu’il a passé le cap de l’année de 3ans. C’est très plaisant ce qu’il fait aujourd’hui. Il gagne avec beaucoup d’aisance, j’étais presque trop bien trop tôt. En face, je ne savais pas trop où le mettre. Je sais que c’est un cheval qui est très à la commande, et qu’il aime bien venir sur les autres. Mais j’étais tellement au-dessus en face que j’ai eu du mal à tempérer ses ardeurs. Au final, c’était du très bon gaz puisqu’il a été jusqu’au bout ! »

Direction le steeple pour Jeu de Paume. Sur le podium des Prix Aguado (Gr3), des Platanes et Stanley (Ls) en 2020, Jeu de Paume n’avait pas été revu depuis sa cinquième place dans le Prix Robert Lejeune (Gr3), le 22 septembre. Son entraîneur, David Cottin, nous a dit : « Il a toujours un petit passage à vide, mais il donne toujours quelque chose pour finir. Les deux premiers sont au-dessus, mais il est courageux. Il va sûrement débuter en steeple la prochaine fois, et pourquoi pas revenir en haies sur le Gr1 en bon terrain, en étant bien frais… On verra. »

https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/HERMESBAIE.pdf

La famille de Goguenard. Élevé par André-Jean Belloir, Hermès Baie est un fils de Crillon (Saumarez), étalon au haras de la Baie lors de sa conception et de Ludmika (Murmure), double gagnante en plat à 4ans en Bretagne, sur 2.600m et 2.850m. Ludmika a donné deux autres gagnants par Crillon dont Dress Baie, lauréate de quatre courses en plat, haies et steeple. La poulinière a un 3ans, I Love My Baie (Crillon), une 2ans, Jaliska Baie (Tiger Groom), et une yearling, Kalineka Baie (Tiger Groom). Elle a été saillie en 2020 par Puit d’Or (Sadler’s Wells). La deuxième mère, Ednolika (Le Pontet), a gagné sur le steeple de Maure-de-Bretagne et sur le cross de Blain, et a également conclu deux fois troisième sur le cross de Pau. Elle a notamment donné Pouf de Rire (Denham Red), lauréat de neuf courses en cross dont le Grand Cross de Lyon. Ednolika est la deuxième mère de Gavrocheka (Spanish Moon), placée de Listed sur les claies d’Aintree. Ednolika est aussi une sœur de Goguenard (Gaspard de la Nuit), gagnant à onze reprises en haies et en steeple et troisième de Gr2 sur les fences d’Haydock.

Rainbow Quest

Saumarez

Fiesta Fun

Crillon

Riverman

Shangrila

Garden Green

HERMÈS BAIE (H4)

Sicyos

Murmure

Audible

Ludmika

Le Pontet

Ednolika

Laïka III