Prix des Héronnières (Haies) : Loup Nonantais et un joli clin d’œil

Courses / 04.03.2021

Prix des Héronnières (Haies) : Loup Nonantais et un joli clin d’œil

Fontainebleau, jeudi

Loup Nonantais a débuté victorieusement dans le Prix des Héronnières. Un fils de Chœur du Nord (Voix du Nord), qui a défendu les couleurs de Jeannot Andt en piste, à l’honneur pour la même casaque, c’est un joli clin d’œil. D’autant plus qu’il s’agit d’une origine 100 % Andt ! Très beau poulain, le pensionnaire de Guillaume Macaire et d'Hector de Lageneste a galopé derrière les animateurs, sautant bien. Dans le tournant final, il a rejoint Hussard d’Arthel (Rail Link), qui avait relayé Grey Falcon (Gleneagles) en tête devant les tribunes. Loup Nonantais et Hussard d’Arthel se sont détachés entre les deux dernières haies, se répondant l’un et l’autre. Sur le plat, le second nommé semblait devoir l’emporter, mais Loup Nonantais a fondu sur lui et les deux poulains sont repartis. Loup Nonantais venait de prendre facilement l’avantage quand il a fait un petit écart, se montrant vert. Hussard d’Arthel est repassé en tête, mais Loup Nonantais s’est relancé et il s’est imposé d’un nez. Hussard d’Arthel a couru en progrès et devrait vite ouvrir son palmarès. Il a devancé Roi des As (Kamsin), un poulain qui sera intéressant à suivre en steeple, et Hercule de Mesc, l’autre fils de Chœur du Nord, a démontré qu’il avait des moyens.

Le neveu de Sainte Écaline. Coélevé par Jeannot Andt et le haras de Nonant-le-Pin, Loup Nonantais est un fils de Chœur du Nord, étalon au haras de Lignères, et de Loupaline (Loup Solitaire), gagnante sur 2.400m à Divonne pour Jean-Pierre Gauvin avant de se placer en steeple pour Guillaume Macaire et Jeannot Andt.

Loup Nonantais est le frère de Loupalin (Saint des Saints), placé sur les haies, et Loup d’Alsace (Turgeon), troisième sur le steeple à La Roche-Posay.

En 2019, Loupaline a eu une propre sœur de Loup Nonantais qui se nomme Loveline de Chœur.

La deuxième mère, Écaline (Garde Royale), a remporté six courses plates, là encore pour Jean-Pierre Gauvin. Elle a produit El Calife (Califet), lauréat de Gr3 sur les haies de Pise pour Hector de Lageneste, Sainte Écaline (Saint des Saints), gagnante du Prix de Chambly (L à l’époque) et troisième du Prix Sagan (L à l’époque), et Kaligraf (Kaldounévées), troisième du Derby de l’Ouest (L).

C’est la souche d’Oh Câlin (Alamo Bay), vainqueur du Prix La Périchole (Gr3), du Prix Miror (L), deuxième du Prix Congress (Gr2) et troisième du Gran Premio di Merano (Gr1), d’Usuelo (Epalo), lauréat du Prix de Barbeville (Gr3) et de Parenthèse (Fragrant Mix), deuxième du Prix Wild Monarch (L).

 

 

 

Valanour

 

 

Voix du Nord

 

 

 

 

Dame Édith

 

Chœur du Nord

 

 

 

 

 

Cadoudal

 

 

Cardoudalle

 

 

 

 

Easy Horse

LOUP NONANTAIS (H4)

 

 

 

 

 

 

Lear Fan

 

 

Loup Solitaire

 

 

 

 

Louveterie

 

Loupaline

 

 

 

 

 

Garde Royale

 

 

Écaline

 

 

 

 

Soicaline