Prix Jean Doumen (Haies) : Melchief fait parler sa condition

Courses / 07.03.2021

Prix Jean Doumen (Haies) : Melchief fait parler sa condition

Auteuil, dimanche

Déjà lauréat sur ce tracé des Prix Rohan (L, à l’époque) et Hubert de Navailles, Melchief (Air Chief Marshal) a signé un troisième succès à Auteuil dans ce Prix Jean Doumen. Le représentant et pensionnaire d’Alain Couétil restait sur une rentrée victorieuse par huit longueurs après trois mois d’absence sur les haies d’Angers, le 22 février. Longtemps à l’arrière-garde, Melchief a commencé à se rapprocher en dehors au bout de la ligne d’en face. Venant sur la ligne des chevaux de tête, il a franchi les deux dernières haies en même temps que King Elvis (Saint des Saints), Happy Monarch ** (Saint des Saints) et Thrilling (Network). Sur le plat, Melchief a fait parler sa condition face aux trois rentrants – qui sont davantage des chevaux de steeple – et a pris l’avantage dans les cent derniers mètres tout en penchant quelque peu à gauche, s’imposant d’une encolure devant Happy Monarch.

Son jockey, Thomas Beaurain, a dit au micro d’Equidia : « La course a été sélective, ce qui l’a aidé. Melchief a besoin de chauffer avant de venir sur les autres. Une fois qu’il est lancé, il possède vraiment une belle accélération. Le fait qu’il ait déjà une course dans les jambes par rapport aux autres l’a beaucoup aidé après la dernière haie : sa forme physique a fait la différence. Il a penché un peu à gauche pour finir, mais c’est un vieux coquin : s’il y avait eu un adversaire à sa droite, il aurait fait pareil de ce côté-là ! » Absente depuis sa tentative dans le Prix Morgex (Gr3), le 24 novembre 2019, Thrilling a effectué une bonne rentrée en complétant le podium à une longueur et quart. C’est également le cas du quatrième, King Elvis, qui n’avait pas été revu depuis le 22 août 2019.

Sa deuxième mère est placée du Vermeille. Élevé par Karine Perreau, Melchief est un fils d’Air Chief Marshal (Danehill Dancer), stationné à Longford House Stud, et de Mélanzane (Arazi), sixième lors de son unique sortie à 2ans sur 2.000m à Maisons-Laffitte. Disparue en 2015, cette dernière a donné six autres vainqueurs parmi lesquels Mootabar (Verglas), double lauréat au niveau handicap sur les claies anglaises. La deuxième mère, Sierra Roberta (Don Roberto), a gagné le Prix de la Nonette (Gr3, à l’époque) et s’est classée deuxième du Prix Vermeille et du Breeders’ Cup Turf (Grs1).  On lui doit notamment Albertville (Polish Precedent), gagnante du Prix Madame Jean Couturié (L), et Sopraffino (Nureyev), troisième du Prix Guillaume d’Ornano (Gr2). Sierra Roberta est une sœur de Morespeed (Pharly), vainqueur du Prix Turenne (L), de Port Étienne (Mill Reef), gagnant du Prix de Courcelles (L), et de Port Lyautey (Shirley Heights), vainqueur des Prix de l’Avre (L) et de Menneval (L), tous les trois devenus étalons.

 

 

 

Danehill

 

 

Danehill Dancer

 

 

 

 

Mira Adonde

 

Air Chief Marshal

 

 

 

 

 

Warning

 

 

Hawala

 

 

 

 

Halawa

MELCHIEF (H9)

 

 

 

 

 

 

Blushing Groom

 

 

Arazi

 

 

 

 

Danseur Fabuleux

 

Mélanzane

 

 

 

 

 

Don Roberto

 

 

Sierra Roberta

 

 

 

 

Sierra Morena