Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3) (Steeple-chase) : en rouge et jaune

Courses / 01.03.2021

Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3) (Steeple-chase) : en rouge et jaune

Auteuil, lundi

Ce Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3) 2021 était l’un des plus excitants de ces dix dernières années. Et la course ne nous a pas déçus, au contraire ! Troisième du Grand Steeple-Chase de Paris et deuxième du Prix La Haye Jousselin (Grs1), Feu Follet ** (Kapgarde) a rappelé qu’il était l’un des patrons d’Auteuil en s’imposant au sprint. Son compagnon d’entraînement et de couleurs, Galleo Conti ** (Poliglote), a réussi son premier test face à l’élite des steeple-chasers d’âge. Derrière eux, il y a quelques bonnes notes pour la suite. Mais ce que l’on gardera en mémoire, c’est le jumelé des deux champions défendant les couleurs de Pierre Pilarski. Dans les années 90, les passionnés d’obstacle ont connu la casaque de Robert Fougedoire et celle de la marquise de Moratalla, qui ont réalisé des jumelés à répétition dans les Groupes sur la butte Mortemart. Sans avoir des effectifs pléthoriques, ils ont atteint les sommets d’Auteuil. Pierre Pilarski a encore du chemin à faire pour avoir le même palmarès que ces deux propriétaires, mais il en prend la voie. En effet, lundi soir, il peut dormir en rêvant au Grand Steeple dans lequel, si tout va bien, il aura deux des favoris, Feu Follet, qui lui a apporté son premier Gr1 dans le Prix Alain du Breil 2019, et la jeune star montante Galleo Conti. Quant à nous, nous pouvons rêver à une édition d’anthologie du Grand Steeple car il manquait encore Docteur de Ballon (Doctor Dino), Figuero (Yeats) et Le Berry ** (Gémix)…

Une Formule 1. Étincelant au rond de présentation, Feu Follet l’a été sur la piste. Il a évolué en cinquième ou sixième position. Il a tellement bien sauté la rivière des tribunes qu’il s’est retrouvé troisième mais Nathalie Desoutter l’a repris et il a abordé la piste intérieure en sixième place. Feu Follet a laissé les animateurs accélérer et il a attendu qu’ils reviennent à lui entre les deux derniers obstacles. Sur le plat, Feu Follet a fait parler sa pointe, venant dominer Galleo Conti dans les cinquante derniers mètres, avec assurance. Nathalie Desoutter le découvrait et elle nous a dit : « C’est un super cheval, une Formule 1 ! C’était le cheval de la course, même s’il n’était pas prêt. Mon but était qu’il n’en fasse pas trop. Il connaît ses obstacles, il est réglé. À l’entrée de la ligne droite, je l’avais bien et je sentais qu’il pouvait accélérer. Il avait le gaz, mais il fallait lui demander. Il a su sprinter et venir gagner. »

Test réussi pour Galleo Conti. Galleo Conti a réussi une performance prometteuse en se classant deuxième pour sa première contre ses aînés. D’autant plus qu’il a émaillé son parcours de petites fautes, notamment au petit open-ditch. Au gros open-ditch, il est parti de loin, mais il n’a pas eu de problèmes. Son jockey, Baptiste Le Clerc, l’a monté pour l’avenir et il a tracé une belle ligne droite, prenant l’avantage un instant avant que Feu Follet ne fasse parler son expérience pour l’emporter. Peut-être qu’avec moins de petites erreurs, il aurait pu gagner, mais son objectif est plus tard et le petit frère de Silviniaco Conti (Dom Alco) a démontré qu’il était de la trempe des grands. Baptiste Le Clerc a eu ces mots : « On sait que Feu Follet est un crack et finir deuxième derrière lui, c’est une bonne base pour la suite de la saison. On sait que Galleo a une pointe, il avait gagné en plat et en haies, ce n’est pas rien. Il a très bien fini et c’est de bon augure pour la suite ! »

Un premier Groupe pour l’association Lageneste/Macaire. Après avoir signé une première victoire à Auteuil avec Yes Indeed (Martaline) dans le Prix Varaville, le duo d’entraîneurs composé d’Hector de Lageneste et de Guillaume Macaire a décroché un premier Groupe et un jumelé dans ce Clermont-Tonnerre. Pour rappel, le premier nommé avait déjà enlevé un Groupe à Auteuil, le Prix Sytaj (Gr3), grâce à Ecbatane (Balko).

Une bonne ligne pour Le Berry. L’entourage de Le Berry doit se frotter les mains de la deuxième place, toute proche, de Galleo Conti. En effet, alors qu’il est très attendu face aux chevaux d’âge et qu’il vise le Grand Steeple, le pensionnaire de David Cottin a déjà une très bonne ligne pour affronter les vedettes. En 2020, il a dominé Galleo Conti à deux reprises, très nettement, dans les Prix Orcada (Gr3) et Maurice Gillois (Gr1).

Bon comportement des Nicolle et de Carriacou. Tenant du titre, Poly Grandchamp s’est mêlé à la lutte pour la victoire et a fini avec les deux premiers, prenant une bonne troisième place juste devant Carriacou (Califet). Ce dernier semblait aller au-dessus du lot en face, mais, tout en traçant une belle ligne droite, il a dû se contenter de la quatrième place devant Eddy de Balme (Cachet Noir). Cet autre pensionnaire de François Nicolle est venu en quatrième position en face et a pris l’avantage comme un gagnant entre les deux derniers obstacles. Mais il a payé son effort sur le plat.

Pedigree Weatherbys : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2021/Feu-Follet.pdf

Le neveu de Fou et Sage. Élevé par l’écurie D, Feu Follet est un fils de Kapgarde (Garde Royale), étalon au haras de la Hêtraie, et de Folle de Toi (Sageburg), placée à trois reprises en plat. Feu Follet est le premier produit de sa mère qui a aussi donné deux autres gagnantes, Folie d’Amour (Kapgarde) et Fière de Toi (Kapgarde), lauréate sur les haies de Moulins et troisième du Gran Critérium d’Autunno (Gr1) à Merano. Folle de Toi a eu ensuite Fou du Roi (Triple Threat), un 3ans entraîné par David Cottin pour l’écurie Zingaro, Follow You (Waldpark), un 2ans, et une yearling par Kapgarde.

La deuxième mère, Folie Lointaine (Poliglote), est gagnante du Prix d’Essai des Pouliches à Enghien et deuxième du Prix Champoreau à Auteuil. C’est le neveu de Fou et Sage (Sageburg), lauréat du Prix Fifrelet (L) et deuxième des Prix d’Indy et de Pépinvast (Grs3). Far Away Girl (Cadoudal), troisième mère de Feu Follet, a gagné le Prix Chalet à Auteuil. Elle a produit Far West (Poliglote), deuxième du Triumph Hurdle (Gr1) et vainqueur de Gr2 à Cheltenham, Firmini (Mansonnien), troisième du Prix d’Iéna (L), gagnante en haies et en steeple à Auteuil, et Fabulously (Antarctique), vainqueur du Prix Robert Lejeune (L) et multiple placé de Groupe en haies et en steeple.

 

 

 

Mill Reef

 

 

Garde Royale

 

 

 

 

Royal Way

 

Kapgarde

 

 

 

 

 

Cadoudal

 

 

Kaprika

 

 

 

 

Lady Corteira

FEU FOLLET ** (H6)

 

 

 

 

 

 

Johannesburg

 

 

Sageburg

 

 

 

 

Sage et Jolie

 

Folle de Toi

 

 

 

 

 

Poliglote

 

 

Folie Lointaine

 

 

 

 

Far Away Girl