À la découverte de Florian Besson

Courses / 20.04.2021

À la découverte de Florian Besson

À la découverte de Florian Besson

Florian Besson s’est imposé à six reprises depuis le début de l’année et a enregistré sa première victoire à Auteuil jeudi dernier en selle sur Prince Express (Prince Gibraltar), pour sa deuxième monte seulement sur la Butte Mortemart. Ce jeune jockey de 21 ans raconte : « J’ai découvert les chevaux grâce à mon oncle Philippe Besson qui était jockey dans l’Ouest. J’allais souvent aux courses d’Angers et je ne loupais quasiment aucune réunion du Lion-d’Angers. Dès mes cinq ans, j’ai su que je voulais en faire mon métier. J’ai fait deux ans de MFR à Pouancé puis j’ai passé un CAP à Laval. Pendant ces quatre années, j’étais au service de Pascal Journiac. Il voulait former un jeune qui soit apte à 100 % dès le jour de ses débuts en course, pour ne pas être perdu et que je comprenne vraiment ce que sont les courses. Quand nous sommes jeunes, nous avons envie de monter, sans voir vraiment les risques de ce dangereux métier. J’ai monté un petit peu tard mais ce n’est peut-être pas plus mal. »

Après quelques courses-école pour Pascal Journiac, ce jeune jockey originaire d’Angers est arrivé chez Gabriel Leenders il y a deux ans maintenant : « L’écurie a beaucoup évolué ces dernières années. L’effectif grandit et va continuer à le faire. J’ai gagné ma première course en selle sur Elle Est Sacrée (Network). Je suis très à l’écoute de Clément Lefebvre et cela se voit dans les courses car j’ai presque la même monte et la même position que lui ! Il me donne des conseils à moi et aux autres jeunes jockeys de l’écurie. Avant de monter à Auteuil, Fontainebleau ou Compiègne, je vais toujours le consulter pour connaître les pièges à éviter ou les trajectoires bonnes à prendre. Ma taille de 1,83m étonne mais je reste très fit, avec des os assez légers mais solides. J’arrive à monter à 63 ou 64 kg, avec des petits régimes, mais sans peiner. C’est incontestablement un bienfait de monter de plus en plus régulièrement, cela me permet de ne pas prendre de poids. Cette saison, je vais tenter de faire quinze gagnants et que cela évolue dans le bon sens tous les ans. »