Demain à ParisLongchamp

Courses / 10.04.2021

Demain à ParisLongchamp

15 h 45 • PARISLONGCHAMP • PRIX D’HARCOURT

Gr2 - 4ans et plus - 2.000m

Skalleti va trouver à qui parler

Pour sa réouverture, ParisLongchamp propose un programme de tout premier plan, dominé par un Prix d’Harcourt (Gr2) particulièrement solide. Lauréat en toute décontraction du Prix Exbury (Gr3) pour sa rentrée, Skalleti (Kendargent) a rassuré son entourage qui craignait que le gris se souvienne de son voyage compliqué à Hongkong. À Saint-Cloud, sur une piste lourde qu’il adore, Skalleti a gagné comme dans un galop du matin, mais l’opposition dimanche sera plus relevée. Le terrain sera moins pénible, mais la pluie annoncée devrait toutefois permettre à la piste d’être souple.

L’opposition principale au pensionnaire de Jérôme Reynier n’est autre qu’un quatrième du dernier Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Gold Trip (Outstrip) avait même fait illusion pour la victoire. La seule contre-performance de ce représentant de Jean-Louis Bouchard a eu pour cadre le Prix du Jockey Club (Gr1) dans lequel il avait eu un parcours impossible. Il effectue sa rentrée, mais sur sa classe, il peut faire galoper Skalleti.

Les ambitieux. Mare Australis (Australia), autre 4ans, n’a pas couru les classiques l’an dernier, mais après une victoire dans le Prix de l’Avre (L) au mois de juin, il a pris une excellente deuxième place dans le Prix du Conseil de Paris (Gr2), face aux chevaux d’âge et malgré son inexpérience. Il n’avait été devancé que d’une tête par Baron Samedi (Harbour Watch), un pensionnaire de Joseph O’Brien qui s’est forgé à l’école des handicaps.

Autre pensionnaire d’André Fabre, Algiers (Shamardal) a eu un parcours protégé jusqu’à présent, terminant sa saison de 3ans par un succès dans le Prix Turenne (L). Il sera intéressant de le voir face à un tel lot pour sa rentrée. Écrivain (Lope de Véga) n’a pas réalisé une saison classique à la hauteur des attentes placées en lui, mais il a été victime du virus qui a touché l’écurie de Carlos Laffon-Parias. Ce poulain de classe est en train de retrouver la bonne carburation comme l’atteste sa troisième place dans l’Exbury.

Enfin, il faudra suivre Glycon (Le Havre) dès sa rentrée, lui qui a gagné l’an dernier La Coupe de Maisons-Laffitte (Gr3) dès son premier essai dans les Groupes.

Le palmarès (Année/Lauréat/Entraîneur). 2020 : Shaman (C. Laffon-Parias). 2019 : Ghaiyyath (C. Appleby). 2018 : Air Pilot (R. Beckett). 2017 : Cloth of Stars (A. Fabre). 2016 : Garlingari (C. Barande-Barbe).

13 h 58 • PARISLONGCHAMP • PRIX LA FORCE

Gr3 - Poulains de 3ans - 1.800m

Le grand test pour King Shalaa

Invaincu en trois sorties, King Shalaa (Shalaa) passe le premier grand test de sa jeune carrière dans ce Prix La Force (Gr3), qui peut mener à l’Emirates Poule d’Essai des Poulains ou au Prix du Jockey Club (Grs1). Après deux succès à 2ans, King Shalaa a effectué un retour victorieux dans le Prix de la Californie (L), sur les 1.600m de la P.S.F. Il est issu d’une famille pas réputée pour aimer les terrains lourds, d’où le choix de François Rohaut de courir sur une fibrée pour sa réapparition. On ne peut rien reprocher à King Shalaa : à lui de prouver dimanche qu’il a la qualité pour attaquer les classiques.

L’éclosion de Bouttemont ? Darkness (Siyouni) a un profil différent, lui qui a déjà pas mal couru à 2ans. Gagnant du Critérium du Lyon (L), il a ensuite couru le Critérium International (Gr1) en terrain lourd, sans pouvoir se montrer dangereux. Il faut voir comment il négocie le passage de 2 à 3ans. Bouttemont (Acclamation) s’était montré très immature pour ses débuts dans le Prix de Crèvecœur, dont il avait conclu deuxième, à cinq longueurs de Midlife Crisis (Wootton Bassett). Dès sa sortie suivante, il a confirmé l’estime que lui porte son entourage en remportant son maiden à ParisLongchamp, devant Mythico (Adlerflug), l’espoir classique de Jean-Pierre Carvalho. Poulain imposant, il devrait vraiment s’épanouir à 3ans.

Plus précoce, Erasmo (Oasis Dream) est l’atout d’André Fabre dans cette préparatoire. Gagnant de son maiden pour sa deuxième sortie, il a montré des progrès ensuite pour remporter le Prix Saraca (L). Il faudra voir comment il a évolué à 3ans.

Gagarin’s Moon (Sea the Stars) attaque les Groupes avec deux victoires en autant de sorties. Gagnant pour ses débuts en février sur la P.S.F. de Chantilly, il a fait aussi bien sur le gazon de Fontainebleau, devançant Sa’ad (Tamayuz), que l’on verra dans le Prix Noailles (Gr3). Il a sans doute encore une marge de progression. Freddy Head a choisi la Force plutôt que le Noailles pour son Adhamo (Intello), qui vient de gagner pour sa rentrée sur la P.S.F. de Chantilly. Il avait montré une tenue certaine à 2ans en gagnant sur les 2.000m de Lyon et aura l’avantage d’avoir déjà couru cette année. Comme ces deux-là, Nembo Kid (Siyouni) – supplémenté – et Gabello (Galiway) doivent faire leurs preuves à ce niveau de compétition.

Le palmarès (Année/Lauréat/Entraîneur). 2020 : Pao Alto (C. Ferland). 2019 : Shaman (C. Laffon-Parias). 2018 : Chilean (M. Meade). 2017 : Graphite (A. Fabre). 2016 : Cloth of Stars (A. Fabre).

14 h 33 • PARISLONGCHAMP • PRIX VANTEAUX

Gr3 - Femelles de 3ans - 1.800m

Revoilà Petricor

Petricor (Frankel) sera la grande attraction de ce Prix Vanteaux (Gr3). Gagnante du Prix des Marettes au mois d’août, la représentante Juddmonte n’a pas été revue ensuite. Mais elle avait laissé une telle impression à Deauville que l’on a évidemment hâte de la revoir en piste, surtout sur une distance, 1.800m, qui devrait lui convenir.

Véritable chouchoute du public, Tiger Tanaka (Clodovil) revient à Paris trois semaines après sa rentrée dans le Prix La Camargo (L), où elle s’est montrée très fraîche. Après avoir tiré, elle s’est montrée comme toujours courageuse pour préserver la deuxième place devant Libertine (Dark Angel), qu’elle va retrouver. Charley Rossi a pris soin de lui adjoindre de nouveau un leader. La lauréate du Boussac peut gagner une telle épreuve avec une course dans les jambes, avant de courir la Poule d’Essai, son premier grand objectif.

Rumi à racheter. Rumi (Frankel) avait fait sensation pour ses débuts à 2ans, et Carlos Laffon-Parias n’avait pas caché l’estime qu’il lui porte. Il ne faut pas la juger sur sa quatrième place pour sa rentrée dimanche dernier. Brillante en début de parcours, elle n’a trouvé son action que tardivement. Elle vaut mieux que ça, et son entraîneur ne la court pas de façon rapprochée sans raison.

Parmi les autres candidatures, celle de Vrigny (Le Havre) intrigue : cette pensionnaire de Stéphanie Nigge est encore maiden. Mais elle avait très bien débuté à Deauville fin octobre, et elle n’a sans doute pas été engagée dans cette préparatoire classique par hasard.

Le palmarès (Année/Lauréat/Entraîneur). 2020 :Magic Attitude (F. Chappet). 2019 : Platane (C. Laffon-Parias). 2018 : Barkaa (F. Vermeulen). 2017 : Gold Luck (F. Head). 2016 : Zghorta Dance (J.-C. Rouget).

16 h 45 • PARISLONGCHAMP • PRIX NOAILLES

Gr3 - 3ans - 2.100m

Pretty Tiger, l’invité de dernière heure

Pretty Tiger (Sea the Moon) est le seul supplémenté au départ de ce Prix Noailles (Gr3) et c’est vers lui que seront braqués tous les regards. Après un hiver à Cagnes soldé par deux victoires en autant de sorties, il a franchi un palier en remportant le Prix François Mathet (L) d’une classe. Il va passer un vrai test en vue du Jockey Club dimanche car il aura notamment face à lui l’allemand Mythico (Adlerflug), qui a conclu son année par une victoire dans le Herzog von Ratibor-Rennen (Gr3). C’est l’espoir classique de Jean-Pierre Carvalho.

Cheshire Academy (Flintshire) a séduit lors de ses deux sorties victorieuses sur la fibrée de Pau. Il va découvrir le gazon, et on a hâte de voir son comportement face à une telle opposition. Le gazon, Media Stream (Frankel), facile lauréat pour ses débuts à 2ans sur la fibrée cantilienne, l’a découvert pour sa rentrée dans le Prix François Mathet. Il était troisième, à distance de Pretty Tiger, mais il faut le revoir sur une piste moins exigeante.

Si l’on voit une chance à Gagarin’s Moon (Sea the Stars) dans la Force, il faut en voir à Sa’ad (Tamayuz) dans ce Noailles. Le pensionnaire de Jean de Mieulle a fini deuxième de celui de Fabrice Chappet à Fontainebleau, sans avoir la meilleure des lignes droites et après avoir mis du temps à trouver son action. Il sera mieux sur cette distance.

Le palmarès (Année/Lauréat/Entraîneur). 2020 : Pas couru. 2019 : Slalom (A. Fabre). 2018 : Pharrell (J.-C. Rouget). 2017 : Soleil Marin (A. Fabre). 2016 : Raseed (F. Head).

16 h 15 • PARISLONGCHAMP - PRIX ZARKAVA - FONDS EUROPÉEN DE L’ÉLEVAGE

Listed - Femelles de 4ans et plus - 2.100m

Un lot très homogène

Le Prix Zarkava (L) a fait le plein avec quinze partantes, difficiles à départager. Solsticia (Le Havre) a la meilleure valeur du lot, et elle cherche encore son succès black type. Elle n’est pas passée loin l’an dernier dans le Prix de Flore (Gr3), où elle n’a concédé qu’une encolure à Grand Glory (Olympic Glory). Amarena (Soldier Hollow) était quatrième de ce Groupe de fin d’année. Elle avait auparavant survolé le Prix Dahlia - Fonds Européen de l’Élevage (L) sur 2.000m. American Bridge (Kodiac) aura l’avantage d’avoir couru cet hiver à Cagnes, se classant deuxième de Fantastic Spirit (Charm Spirit) dans le Grand Prix de la Riviera (L). Noble Music (Sea the Moon), nouvelle recrue de Jérôme Reynier, s’est bien acclimatée à son nouvel environnement et doit pouvoir gagner une course principale cette année. Fabrice Chappet a deux atouts qui portent la casaque de Rashit Shaykhutdinov. Frankel’s Magic (Frankel) est la plus titrée mais Jamilya (Kingman) progresse.