Demain à ParisLongchamp : Sealiway, un statut à assumer

Courses / 17.04.2021

Demain à ParisLongchamp : Sealiway, un statut à assumer

16 H 15 • PARISLONGCHAMP • PRIX DE FONTAINEBLEAU

Gr3 - 3ans - Poulains - 1.600m

Huit poulains sont au départ du Prix de Fontainebleau (Gr3). Depuis 1952, dix-huit lauréats du Fontainebleau se sont imposés trois semaines plus tard dans l’Emirates Poule d’Essai des Poulains (Gr1). Le prochain favori (français, du moins) de l’édition 2021 du classique a de fortes chances d’être au départ dans la préparatoire dimanche, à ParisLongchamp. Sealiway (Galiway) sera logiquement très en vue. Meilleur 2ans français suite à sa promenade dans le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), il est expérimenté et connaît parfaitement ParisLongchamp. Irréprochable depuis le début de sa carrière, il est le poulain à battre.

L’opposition devrait être Bleu Godolphin. Engagé dans les 2.000 Guinées de Newmarket (Gr1), Parchemin (Lope de Vega) est finalement dirigé vers la Poule d’Essai, dans laquelle devait se produire son camarade de couleurs et d’entraînement Midtown (Dubawi), sur la touche. Invaincu en deux sorties, Parchemin s’est imposé de peu à chaque fois… Du moins par rapport à son dauphin, le troisième figurant toujours à franche distance derrière. Ses limites sont inconnues.

D’autres possibilités. Policy of Truth (Siyouni) n’avait pas démérité en terrain pénible dans le Critérium International (Gr1). Il est certainement mieux sur des terrains plus rapides, d’autant plus qu’il peut être un peu tendu. Lauréat du Prix des Chênes (Gr3), il a son mot à dire. Propre frère de Dice Roll (Showcasing), Raiku (Showcasing) passe un test sur la distance et à ce niveau de compétition. Il vient de remporter le Prix Bridaine (Classe 1) à Saint-Cloud dans le style d’un poulain qui pourrait aller sur plus long. Galik (Galiway) et Easter (Exosphere) se retrouvent après le Prix Omnium II (L), dont ils avaient conclu respectivement premier et deuxième. Galik avait déjà une course dans les jambes, tandis que l’imposant Easter faisait sa rentrée dans un terrain lourd probablement pas idéal. L’ordre peut s’inverser entre les deux. Summiter (Bated Breath), sur sa lancée de Cagnes, peut viser une place, tandis que l’allemand Juanito (Zoffany), quatrième à distance du Preis der Winterfavoriten (Gr3), reste sur une rentrée victorieuse mais doit prouver qu’il a le niveau.

Le palmarès (Année/Lauréat/Entraîneur). 2020 : The Summit (H.-A. Pantall). 2019 : Persian King (A. Fabre). 2018 : Wootton (H.-A. Pantall). 2017 : Brametot (J.-C. Rouget). 2016 : Dicton (F. Head).

15 H 45 • PARISLONGCHAMP • PRIX DE LA GROTTE

Gr3 - 3ans - Pouliches - 1.600m

Sweet Lady après La Camargo

Pour sa rentrée dans le Prix La Camargo (L), Sweet Lady (Lope de Vega) n’a pas fait dans la demi-mesure : elle s’est imposée par six longueurs, sur une piste pénible qui a aidé à creuser l’écart. Le terrain sera bien plus rapide dimanche, à ParisLonchamp, mais cela ne devrait pas être un problème pour elle. La pensionnaire de Francis-Henri Graffard est une pouliche de qualité et peut faire rêver classique Gemini Stud, qui a aussi Le Berry (Gémix), le favori du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1).

Rentrées de King’s Harlequin et Rougir. Si on vous demande une définition de cauchemar, vous pouvez montrer la ligne droite de King’s Harlequin (Camelot) dans le Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1). La lauréate du Prix d’Aumale (Gr3) y a vécu tous les malheurs du monde et doit être revue dimanche. Troisième du Boussac, Rougir (Territories) a conclu son année par une victoire dans le Prix des Réservoirs (Gr3). Pouliche légère, elle doit se préparer vite mais reste à savoir si elle a passé le cap des 2 à 3ans. Elle retrouvera Cirona (Maxios), deuxième des Réservoirs puis deuxième du Critérium du Languedoc (L) face aux poulains.

See the Rose (Kendargent) est un point d’interrogation : elle avait certainement besoin de sa rentrée dans le Prix Imprudence (Gr3), dont elle a pris la quatrième place, et il n’est pas habituel de voir un ou une pensionnaire d’André Fabre courir à une semaine et demie. Héros du Vanteaux (Gr3) avec Rumi (Frankel), le duo Carlos Laffon-Parias tente de nouveau l’aventure dans les préparatoires classiques mais avec Silvestri (Siyouni) cette fois, laquelle doit faire ses preuves, tout comme Donna Anna (Dutch Art), qui a passé un cap à Cagnes-sur-Mer mais dans les handicaps. Libertine (Dark Angel), troisième à distance de La Camargo et septième du Vanteaux, s’annonce barrée.

Le palmarès (Année/Lauréate/Entraîneur). 2020 : Tropbeau (A. Fabre). 2019 : Castle Lady (H.-A. Pantall). 2018 : Musis Amica (A. Fabre). 2017 : Senga (P. Bary). 2016 : Qemah (J.-C. Rouget).

16 H 45 • PARISLONGCHAMP • PRIX LORD SEYMOUR

L - 4ans et plus - 2.400m

Revoilà In Swoop

Il a été le meilleur 3ans entraîné en France en 2020 et il est de retour dimanche ! In Swoop (Adlerflug) fait sa rentrée dans le Prix Lord Seymour (L). Sur le papier, il est le poulain de classe du lot mais il aura plusieurs éléments contre lui : il n’a pas couru depuis sa deuxième place dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) et, même s’il est resté à l’entraînement tout l’hiver, il possède un modèle assez important. Il aura certainement besoin de cette course et il doit en plus rendre du poids à tous ses camarades.

On lui opposera Sublimis (Shamardal), désinvolte lauréat du Prix du Haras au Bois (Classe 2) pour sa rentrée. C’était sur 2.100m PSF mais l’allongement de la distance et le retour sur le gazon ne devraient pas le déranger, bien au contraire. Sheraz (Sea the Stars), troisième du Prix de la Porte de Madrid (L), avait un peu coincé pour finir et devrait avoir progressé sur cette sortie. Influx (Golden Horn) est loin d’avoir démérité en se classant deuxième du Prix Hyper U Gujan-Mestras (Classe 1) derrière Monty (Motivator) – troisième depuis de l’Harcourt (Gr2) – après neuf mois d’absence. Attention à l’allemand Dicaprio (Adlerflug) : il n’est pas n’importe qui, lui qui a pris la deuxième place du Grosser Preis Von Berlin et la troisième place du Grosser Preis Von Bayern (Grs1).

14 H 33 • PARISLONGCHAMP • PRIX JACQUES LAFFITTE

L - 4ans et plus - 1.800m

Rentrée de Pao Alto

Pao Alto (Intello) est un bon cheval. Le représentant de l’écurie Wertheimer & Frère entraîné par Christophe Ferland n’a pas été revu depuis sa troisième place dans le Prix Hocquart (Gr2) et il trouve un bon engagement pour son retour en piste. Il a déjà bien couru sur la fraîcheur. Kenway (Galiway) ne trouve pas un engagement idéal puisqu’il doit rendre du poids à tous ses adversaires. Mais il est en forme et est irréprochable à chacune de ses sorties. Frédéric Rossi compte aussi sur National Service (Elusive City), tombeur de Kenway dans le Prix Paul de Moussac (Gr3). Cet ancien pensionnaire de Gavin Hernon a rejoint les boxes du professionnel du Sud-Est et sera à suivre pour sa rentrée. Lauréate du Prix de Liancourt (L), Extreme Fast (Le Havre) avait conclu sa saison par une quatrième place dans le Prix Turenne (L), sur 2.400m. Elle n’a jamais couru sur aussi court mais elle a le droit de bien faire. Fabrice Chappet aligne Dream Works (Wootton Bassett), qui a déjà bien fait à ParisLongchamp et mérite d’être revu.

13 H 23 • PARISLONGCHAMP • PRIX JUIGNÉ

Inédits - 3ans - Poulains - 2.100m

Débuts d’un frère de With You, We Are, Call the Wind…

Dix poulains sont inscrits dans le Prix Juigné (Inédits) mais aucun d’entre eux n’a été engagé dans les classiques (quatre d’entre eux étant déjà hongres). Ce n’est pas forcément bon signe mais nous pouvons avoir de belles surprises. Freddy Head présente In Crowd (Dubawi), fils de Dubawi et d’In Clover (Inchinor), donc un frère des lauréats de Gr1 We Are (Dansili), With You (Dansili), Call the Wind (Frankel)… Francis-Henri Graffard aligne Teddy Blue (Sea the Moon), premier produit de Tickle me Blue (Iffraaj), gagnante d’une Listed préparatoire au Preis der Diana (Gr1). Avec Sea the Moon, on retrouve le croisement de Tickle me Green, sœur de Tickle me Blue, lauréate du Prix Madame Jean Couturié (L) et deuxième du Prix de la Nonette (Gr2).

Henri-François Devin, pour Juddmonte, présente Future History (Showcasing), issue d’une fille de Light Jig (Danehill), lauréate des Yellow Ribbon Stakes (Gr1, 2.000m turf). Light Jig a notamment donné Seek Again (Speightstown), gagnant du Hollywood Derby (Gr1, 2.000m turf). Like You (Kingman), représentant de Jean-Pierre Dubois, a été acheté 250.000 € à Arqana par Michel Zerolo avant d’être retiré à la breeze up Goffs/Arqana. C’est un frère de Ligne d’Or (Dansili), gagnante du Prix de Flore (Gr3). Il a couru dans une course Afasec où il s’est classé troisième, devancé notamment par Hypocondriac (Mastercraftsman). Ce dernier est aussi présent dans le Juigné, ayant été supplémenté par Carlos Laffon-Parias. Déjà hongre, c’est un fils de Tristesse (Broken Vow), une sœur de Seachange (Siyouni), troisième du Prix de la Seine (L), et il appartient à la souche de Sligo Bay (Sadler’s Wells), Glorious Song (Halo), d’où Singspiel (In the Wings) ou Rahy (Blushing Groom), Devil’s Bag (Halo)…

13 H 58 • PARISLONGCHAMP • PRIX DE CHAILLOT

Inédites - 3ans - Pouliches - 2.100m

Aquamarine, en mère et sœur

Elles sont douze au départ du Prix de Chaillot (Inédites) dont quatre pouliches disposant d’engagements classiques (Saint-Alary et Diane). C’est le cas de Burgarita (Sea the Stars), présentée par André Fabre pour l’écurie Ama.zingteam. C’est une fille d’Angelita (Alzao), laquelle a donné Aquamarine (Deep Impact), lauréate du Prix Allez France (Gr3), et il s’agit de la souche des "A" Wildenstein. Burgarita est la tante d’une autre concurrente du Prix de Chaillot : Macarena (Le Havre), présentée par Mauricio Delcher Sanchez et avec la décharge d’Axelle Nicco, est une fille d’Aquamarine. Les autres pouliches à avoir des engagements classiques sont Khalidiya (Oasis Dream), fille de Kataniya (Raven’s Pass), lauréate du Prix de Royaumont (Gr3), Space Angel (Shalaa), fille de Space Quest (Rainbow Quest), qui a remporté le Prix Joubert (L) et appartenant à la souche de Dance Routine (Sadler’s Wells), Flintshire (Dansili) ou encore Enable (Nathaniel), et la Niarchos Mesospheric (Le Havre), présentée par Pascal Bary, une descendante de Coup de Génie (Mr Prospector).

Dans les pouliches bien nées, on note aussi Alisol (Frankel), fille de Silasol (Monsun), gagnante du Boussac et du Saint-Alary (Grs1). La représentante de l’écurie Wertheimer & Frère, entraînée par Freddy Head, n’a pas d’engagements classiques et débute avec les œillères. Robbia (Le Havre), présentée par Francis-Henri Graffard pour le haras de la Perelle, est une fille de Reggane (Red Ransom), gagnante des E. P. Taylor Stakes (Gr1) mais qui n’a pas encore brillé au haras.