Disparition du marquis de Geoffre

Autres informations / 23.04.2021

Disparition du marquis de Geoffre

Ancien président de la Société d’encouragement (de 1986 à 1991), le marquis de Geoffre nous a quittés. Il fut l’un des artisans de la fusion des Steeples et de l’Encouragement, qui a donné naissance à France Galop. C’est sous sa présidence que Louis Romanet fut désigné directeur général de l’institution. Fils d’un député du Maine-et-Loire, le marquis de Geoffre était par ailleurs le petit-fils du propriétaire classique James Hennessy. Il fut lui-même pendant deux décennies le directeur général de la société Hennessy, et également président ou administrateur de plusieurs sociétés du groupe LVMH. Élu au comité de la Société d’encouragement en 1979, il fut membre du bureau à partir de décembre 1980. Sous sa présidence, un de ses faits d’armes restera la diffusion à travers le monde des images de l’Arc 1988, alors sponsorisé par les hôtels Ciga. Propriétaire actif depuis 1973, son meilleur cheval fut certainement Robore (Zino), gagnant du Prix du Conseil de Paris (Gr2), du Prix d’Hédouville (Gr3) à deux reprises et sixième du Prix de l’Arc de Triomphe. Mais sa casaque a aussi brillé grâce à Riko (Prix Cambacérès, Gr1), Macaroy (Prix Yacowlef, Listed), Roboratif (Prix Général de Saint-Didier), Amado (Gran Premio di Merano), Scandinavian (Prix Omnium II et du Ranelagh, Listeds)…

La rédaction de Jour de Galop présente ses condoléances émues à la famille et aux proches du marquis de Geoffre.