Fred Darling Stakes (Gr3) : Alcohol Free, l’ivresse et le flacon

International / 18.04.2021

Fred Darling Stakes (Gr3) : Alcohol Free, l’ivresse et le flacon

Newbury (GB), dimanche

La lauréate des Cheveley Park Stakes (Gr1), Alcohol Free (No Nay Never), a passé son test pour les 1.000 Guinées (Gr1) ! Dimanche, elle a remporté de haute lutte les Fred Darling Stakes (Gr3), sur 1.400m. C’était son premier essai au-delà de 1.200m, et aussi sa course de rentrée : deux motifs d’inquiétude que la pouliche a balayés une fois en piste. Oisin Murphy s’est montré patient avec la favorite qui a pris l’avantage avant les 200 derniers mètres. Elle a trouvé les ressources pour repousser les attaques de Statement (Lawman). Les deux ont laissé à deux grandes longueurs les outsiders Vadream (Brazen Beau) et Primo Bacio (Awtaad). Les quatre autres gagnantes de Groupe à 2ans ont largement déçu. Les courses pour sujets précoces, surtout pour les pouliches, représentent bel et bien un sport différent…

Du bonus. La cote d'Alcohol Free dans les 1.000 Guinées a baissé de 12 à 10/1. Son entraîneur, Andrew Balding, était soulagé après la victoire et il a dit aux journalistes anglais : « L’objectif était de gagner une bonne course pour prouver qu’elle était bien passée de 2ans à 3ans. Elle n’avait pas trop de travail et encore le poil d’hiver. La pouliche a démontré qu'elle tenait les 1.400m et, d’après Oisin Murphy, elle peut arriver au mile. Elle n’a pas eu une course dure, avec un seul coup de cravache. Nous avions choisi cette course pour préparer les Guinées, le succès c’est du bonus. »

La mère a gagné trois courses en France. Jeff Smith s’est offert pour 40.000 € Alcohol Free chez Goffs Foal en novembre, la moitié du prix moyen affiché en 2018 par les foals de No Nay Never (Scat Daddy), champion first crop sire de sa génération. La mère, Plying (Hard Spun), a gagné trois courses sous la férule d’Henri-Alex Pantall, avec à la clé une valeur 44, avant d’être vendue 12.000 € chez Arqana en 2013, comme future poulinière. Elle a donné deux gagnants black types sur quatre produits. L’autre est Alexander James (Camelot), qui a gagné le Prix Le Fabuleux (L) sous l’entraînement d'Anne-Sophie Crombez.

Plying a une 2ans par Starspangledbanner (Choisir), achetée 130.000 Gns (157.500 €) chez Tattersalls yearling, en décembre, et un yearling par Dandy Man (Mozart), payé 80.000 € par Ballyhane Stud, chez Goffs foal, en novembre.

Snow Lantern s’allume pour les Guinées

Les maidens de Newbury en début de saison sont une pépinière de talents. Richard Hannon a présenté dimanche une pouliche pour les 1.000 Guinées (Gr1), la belle grise Snow Lantern (Frankel). Elle avait couru une fois au mois de juillet de ses 2ans. Dimanche, elle s’est promenée face aux mâles, perdant à presque deux longueurs le favori, Derab (Sea the Stars), un demi-frère de la championne Enable (Nathaniel). Les bookmakers ont réagi en installant Snow Lantern à 10/1 dans le classique : la même cote qu’une gagnante de Gr1 comme Alcohol Free. Son entraîneur, Richard Hannon, a dit à la presse anglaise : « Cela fait longtemps que je n’ai pas pris autant de plaisir en regardant une course… Elle est par Frankel et une championne, Sky Lantern (Red Clubs). L’année dernière elle a connu des problèmes et les ondulations de Newmarket sont un test difficile. Mais sa mère y a gagné deux Grs1. J’en discuterai avec ses propriétaires et éleveurs, mais je l’ai aussi engagée dans une Listed. »

Sa mère a gagné les Guinées 2013. Les propriétaires et éleveurs, Simon et Ben Keswick (Rockliffe Stud) ont eu les moyens et le courage de garder Sky Lantern, qui avait remporté les 1.000 Guinées en 2013. Ils ont vendu le premier produit, Gentile Bellini (Galileo) pour deux millions de Gns (2,42 M€). Il a gagné une course pour Coolmore. Ils ont gardé le deuxième, le 4ans Noonday Gun (Dubawi), lui aussi gagnant. Snow Lantern est le troisième, elle est suivie par le 2ans First Emperor (Galileo) et un yearling par Kingman (Invincible Spirit).