La Grande Heure du Grand Steeple

Autres informations / 24.04.2021

La Grande Heure du Grand Steeple

La Grande Heure du Grand Steeple

Par Salomé Lellouche

Diffusée dimanche 25 avril à 20 h sur Equidia, l’émission La Grande Heure, sponsorisée par le haras de Cercy, mettra à l’honneur le Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1). Pierre-Emmanuel Goetz, le responsable éditorial, dévoile quelques grands moments de l’émission.

S’il y a une course française qui mérite qu’on lui consacre une émission, c’est bien le Grand Steeple-Chase de Paris ! Pierre-Emmanuel Goetz raconte : « Le tournage a démarré au début du mois d’avril et nous avons enregistré l’émission mardi 20 avril. Il était logique pour nous de réaliser cette émission sur le Grand Steeple-Chase de Paris après avoir traité le Prix d’Amérique et le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. En raison du Covid-19, nous n’avions pas la possibilité de faire venir en plateau des chroniqueurs comme nous l’avions fait auparavant. Mais cela nous a permis d’expérimenter d’autres formats de reportages au sein de l’émission. Les spécialistes de l’obstacle de notre rédaction sont partis en reportage, ont proposé des enquêtes, des entretiens, des sujets historiques. Il était important pour nous de mettre en avant tout ce travail, ces efforts et ces sacrifices liés à cette course mythique. »

Une invitée exceptionnelle. La Grande Heure a déjà accueilli Sébastien Guarato pour le Prix d’Amérique et Christophe Soumillon pour le Prix de l’Arc de Triomphe. À l’occasion du Grand Steeple Chase de Paris, Louisa Carberry, l’entraîneur tenante du titre, est l’invitée spéciale de l’émission. Pierre-Emmanuel Goetz poursuit : « Nos invités étaient Louisa Carberry et Guillaume Macaire. Mais ce dernier n’a pas pu venir. Louisa nous parlera de la position des femmes aujourd’hui dans le milieu de l’obstacle, et de leur réussite, notamment avec Rachael Blackmore. Nous mettons l’accent sur sa participation au Grand Steeple mais aussi sur les pendants de cette course à l’étranger. »

Au total, cinq sujets seront abordés pendant l’émission. Pierre-Emmanuel Goetz précise : « Sur le plateau, Laurent Bruneteau présentera l’émission au côté de Charly Milpied, spécialiste de l’obstacle. La Grande Heure sera vraiment très riche, variée et même drôle : nous avons un sujet humoristique, avec Tristan Lucas qui travaille régulièrement sur l’émission. Il s’est amusé un peu avec la rivière des tribunes ! »

À la rencontre des pros. Plusieurs journalistes d’Equidia sont allés à la rencontre des professionnels. François Pradeau s’est rendu chez l’entraîneur François Nicolle. Pierre-Emmanuel Goetz précise : « Bien que cette écurie soit numéro un depuis deux ans dans la discipline, elle n’a pas encore gagné le Grand Steeple. Nous avons pu capter des moments assez sympathiques et authentiques avec François Nicolle. Il nous a fait vivre sa relation avec ses jockeys du matin et c’est assez drôle. Il s’est même mis à cheval ! Alexis Lévy, qui est responsable du direct sur Equidia, est allé faire un sujet super intéressant à la clinique de Meslay-du-Maine, avec Tamara de Beauregard, sur le saut du steeple-chaser. Il a rencontré des vétérinaires et ostéopathes. Les images de la propulsion et de la réception sont impressionnantes. Je pense que même les connaisseurs vont apprendre ce sujet. Nous avons eu la surprise de voir Jacques Ricou monter l’un des chevaux qui a participé à cette expérience. » Preuve de l’intérêt des professionnels pour cette émission : pour la première fois, La Grande Heure sera sponsorisée par le haras de Cercy, dont les étalons sont clairement orientés vers la production de chevaux d’obstacle.

De nombreuses anecdotes. La Grande Heure spécial Grand-Steeple Chase de Paris sera l’occasion de plonger dans le passé de la course et de découvrir des petites histoires autour des grandes. Pierre-Emmanuel Goetz raconte : « Avec Charly Milpied, nous sommes revenus sur l’histoire et les temps forts de la grande course, sur l’hippodrome d’Auteuil. Nous allons notamment parler de Mandarino en 1999 et de la drôle d’anecdote sur cette course : Marcel Rolland, son entraîneur n’a pas pu assister à l’épreuve car il était resté bloqué dans l’ascenseur ! »

L’un des grands sujets de La Grande Heure se compose d’un entretien avec l’ancien crack jockey d’obstacle Christophe Pieux. Pierre Emmanuel Goetz explique : « Avec beaucoup de recul, il nous raconte des choses assez chouettes comme sa victoire du Grand Steeple avec Remember Rose, où il s’est cassé le pied alors qu’il lui restait encore un tour à faire, dont le saut du rail ditch and fence. Jusque-là, rien que nous ne savions déjà ! Mais une fois descendu du cheval, Christophe Pieux a été transféré de l’infirmerie à l’hôpital pour se faire opérer. Or, Davy Bonilla lui avait offert une coupe de champagne après sa victoire… Catastrophe. Il avait un tendon sectionné qui se rétractait dans son orteil et l’opération devait être réalisée dans la minute. À cause de cette coupe, le chirurgien a dû attendre une heure et demie. Christophe Pieux avait alors suggéré de couper l’orteil (rires) ! »

Aussi pour le grand public. L’ambition d’une émission comme La Grande Heure est aussi de s’adresser aux néophytes. Pierre-Emmanuel Goetz explique : « Nous ne voulons pas laisser de côté les néophytes. Nous voulons parler aussi bien aux socioprofessionnels qu’au grand public. Nous avons donc essayé de trouver une bonne alchimie pour que les deux puissent s’y retrouver en essayant de nous ouvrir au maximum. Les retours sont très positifs. Via cette émission, nous voulons aussi pouvoir capter l’attention de ce public pour qu’il puisse s’intéresser à la course. C’est aussi pour cela que nous allons diffuser La Grande Heure Spécial Grand Steeple Chase de Paris le 25 avril pour que, le 23 mai, les gens aient envie de regarder l’épreuve. »