Les ambitions classiques de Fabrice Chappet

Courses / 20.04.2021

Les ambitions classiques de Fabrice Chappet

Les ambitions classiques de Fabrice Chappet

Lauréat de l’Emirates Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) en 2017 avec Précieuse (Tamayuz), Fabrice Chappet connaît une réussite peu commune dans les classiques sur le mile. Depuis le succès de Précieuse, il a sellé cinq partants dans les Poules d’Essai. Quatre ont fini dans les quatre premiers ! L’an passé, dans la course réservée aux femelles, Speak of the Devil (Wootton Bassett) n’a été battue que d’un nez pour le succès, et Mageva (Wootton Bassett) concluait à la troisième place.

Cette année, c’est chez les mâles que l’entraîneur sera le mieux armé. Prince Lancelot (Sir Prancealot), troisième du Prix Djebel (Gr3) pour sa rentrée, va être dirigé à ParisLongchamp le 16 mai. L’entraîneur nous a dit : « Le cheval est très bien rentré de sa course. Tout le monde a vu, je pense, qu’il avait été très malheureux à Deauville ! Il a donné un très joli coup de reins pour finir et a gagné son ticket pour la Poule. Il n’a jamais couru sur le mile. La distance reste donc un point d’interrogation même s’il vaut mieux avoir un peu trop de vitesse que pas assez sur ce parcours. » Easter (Exosphere) n’a guère été plus chanceux dans le Prix de Fontainebleau (Gr3). Il s’est classé quatrième de la préparatoire, à une courte tête de Summiter (Bated Breath), et il est d’ailleurs le concurrent qui a couvert les derniers 600m le plus rapidement (34’’51). « Easter était encore très loin pour entrer dans la ligne droite. Sa fin de course est très bonne. Il a sa place au départ lui aussi, et nous le présenterons avec une certaine confiance ! »

Au-delà de 2.000m. Gagarin’s Moon (Sea the Moon) s’est classé cinquième du Prix La Force (Gr3). Mais lui aussi a dû subir un parcours chaotique dans cette préparatoire au Prix du Jockey Club (Gr1) ! Fabrice Chappet explique : « Il a montré dans la Force qu’il était de ce bois-là. Il a subi une course sans train, ce qui n’était pas l’idéal du tout pour lui qui est un poulain un peu délicat. Je lui garde toute mon estime. Il va courir le Prix de Suresnes (L), sur les 2.000m de Chantilly, et si tout va bien, il sera dirigé vers le Jockey Club. » La pouliche Omnia Munda Mundis (Australia) s’est classée troisième du Prix Vanteaux (Gr3). Elle sera revue dans le Prix Cléopâtre (Gr3), le 1er mai. « L’allongement de la distance va la servir. C’est une toute bonne pouliche. L’idée est ensuite d’aller sur le Saint-Alary. Nous aurons ensuite le temps de penser au Prix de Diane… »