Les valeurs de la semaine : Pas de train, pas de rating…

Autres informations / 20.04.2021

Les valeurs de la semaine : Pas de train, pas de rating…

LES VALEURS DE LA SEMAINE

Pas de train, pas de rating…

Son succès dans un Prix de la Grotte (Gr3) disputé en mode "quarter-horse" n’a pas ajouté un gramme à sa valeur et Cirona (Maxios) reste donc en 47 de valeur (104 de rating). En revanche, deux des quatre pouliches à avoir terminé en une demi-longueur ont progressé. Sa dauphine, Silvestri (Siyouni), qui n’avait pas encore de valeur, a affiché 46,5 (103) pour sa troisième sortie, alors que See the Rose (Kendargent), cinquième, passe de 45 à 46 (102). La valeur de Sweet Lady (Lope de Vega) est confirmée à 47,5 (105), comme celle de King’s Harlequin (Camelot) à 46,5 (103). Juger un sprint de 400m, où selon le tracking les pouliches ont trotté les premiers 1.200m en 1’21’’56 (1’07’’96 de réduction kilométrique), n’est pas une mince affaire... La plus rapide dans la dernière portion du parcours, avec 21’’78, est Sweet Lady. En 2019, dans une course où le train était régulier, Castle Lady (Shamardal) s’était imposée dans le Prix de la Grotte en affichant 50 de valeur, avant de remporter la Poule en 50,5.

Policy of Truth progresse à 49. Le lauréat du Prix de Fontainebleau (Gr3), Policy of Truth (Siyouni), est passé de 47 à 49 (108), tandis que la valeur de Sealiway ** (Galiway) a baissé de 52,5 à 51. Summiter (Bated Breath) et Easter (Exosphere) sont sur la même ligne, à 47,5, en hausse respectivement de six et sept livres. Les gagnants des deux préparatoires ont enregistré le même chrono sur les 600 derniers mètres (34’’80), mais la pouliche a été plus rapide sur 400m. La valeur (50) de Fast Raaj (Iffraaj) dans le Prix Djebel (Gr3) est la meilleure affichée dans les préparatoires. Les deux derniers gagnants du Prix de Fontainebleau à avoir réussi le doublé dans la Poule sont Persian King ** (Kingman), qui avait fait 52,5 pour sa rentrée et 53 dans le classique, et Brametot (Rajsaman), lequel, après un 51,5, avait explosé à 55 sur la ligne droite de Deauville.

Master of the Seas à 110. Le Craven meeting à Newmarket et la belle réunion de Newbury, avec les trials pour les Guinées, étaient également à l’affiche la semaine dernière. Malheureusement, les courses de Newbury ont été décalées au dimanche et les handicapeurs britanniques n’ont donc pas rendu leurs verdicts, étant donné que chez eux, la semaine se termine le samedi… Le lauréat des Craven Stakes (Gr3), Master of the Seas (Dubawi), a conservé son rating 2020 de 112 mais, d’après Dominic Gardener-Hill à qui l’on doit cette décision, il a fourni un 110 (valeur 50). Le légendaire Phil Bull l’aurait sans doute accompagné d’un "+", vu ses malheurs pendant le parcours et la facilité avec laquelle il s’est imposé… Le rating de Master of the Seas est moins élevé que la moyenne des trois derniers vainqueurs de l’épreuve (111,5). Il n’a guère convaincu les parieurs et est affiché entre 8 et 10/1 pour les Guinées. Le favori de l’épreuve est un autre Godolphin, One Ruler (Dubawi). Ce dernier, dont la meilleure cote est 4,5/1, fera sa rentrée directement dans le classique, tout comme le trio d’Aidan O’Brien : le "FR" St Mark’s Basilica (Siyouni), Wembley (Galileo) et Battleground (War Front). L’autre irlandais Thunder Moon (Zoffany), lui non plus, ne sera pas revu avant Newmarket.

Sacred progresse d’une livre. Dans l’épreuve réservée aux pouliches, les Nell Gwyn Stakes (Gr3), Sacred (Exceed and Excel) a eu raison de Saffron Beach (New Bay). Pour cela, elle a hérité d’un rating de 108, une livre de mieux que lors de sa saison de 2ans. Ce rating est conforme à celui décroché par trois dernières lauréates de ce trial. Deux d’entre elles, Qabala (Scat Daddy) et Daban (Acclamation), se sont placées dans le classique. La pensionnaire de William Haggas dans l’ante-post pour les 1.000 Guinées navigue entre 7 et 12/1, ce qui prouve que les bookmakers sont eux aussi un peu dans le flou. La mystérieuse Santa Barbara (Camelot), une course et une victoire à 2ans, est la favorite à 1,5/1, une cote qu’elle doit en partie aux bruits qui circulent à son sujet du côté de Ballydoyle. Les six à avoir terminé derrière elle lors de ses débuts ont tous couru derrière et sont encore tous maiden…

De légers doutes pour Newbury. En attentant de découvrir les ratings officiels des deux trials de Newbury, nous pouvons déjà nous attarder sur ceux donnés par le Racing Post. Chindit (Wootton Bassett) a remporté les Greenham Stakes (Gr3) avec un RPR (Racing Post Rating) de 110. Son dauphin, Mehmento (Mehmas), quant à lui, et alors qu’il débutait sur le gazon, a affiché 109. Plusieurs poulains qui, pourtant, avaient un rating fiable à 2ans, n’ont pas fait leur valeur. Chindit, sur l’échelle officielle, a fourni un rating proche de 108, c’est-à-dire en baisse par rapport à son 113 de ses 2ans. Il est encore plus difficile de juger les Fred Darling (Gr3). D’après le Racing Post, Alcohol Free (No Nay Never) a fait un tout petit 106 pour devancer quatre outsiders, lesquels n’avaient pas atteint un rating officiel de 90. Cela semble trop mauvais pour être vrai.

My Oberon et Al Aasy vers les Grs1. Si les 3ans anglais nous ont laissés sur notre faim, nous avons trouvé deux chevaux susceptibles de franchir un palier dans les Grs1 réservés aux 4ans. My Oberon (Dubawi) a décroché un très correct 113 pour son facile succès dans les Earl of Sefton (Gr3). Il avait terminé sa brève saison de 3ans à 108. Dimanche, à Newbury, dans les John Porter (Gr3, 2.400m), un autre élève de la famille Tsui, le tardif Al Aasy (Sea the Stars), nous a montré encore mieux, décrochant au passage un RPR de 118. Rien de surprenant s’il passe à 115 ou plus de rating officiel.