Nakayama Grand Jump (Gr1 steeple) : La fin d’un règne

International / 17.04.2021

Nakayama Grand Jump (Gr1 steeple) : La fin d’un règne

Nakayama (JP), samedi

Pour nous autres, Européens biberonnés à Auteuil, Cheltenham ou Punchestown, le Nakayama Grand Jump (Gr1 steeple) est avant tout une drôle de curiosité, avec son départ dans les stalles, son parcours en tourniquet avec des montées et des descentes, et ses petits obstacles de steeple tout mignons… Au Japon, l’obstacle n’est pas la spécialité reine et, pour un certain nombre de chevaux, il est la dernière chance avant un passage du circuit national (JRA) au circuit régional (NRA). Mais l’obstacle japonais avait trouvé une star pour le porter ces dernières années : Oju Chosan (Stay Gold). Il était le quintuple tenant du titre du Nakayama Grand Jump – un record – et tentait d’écrire un peu plus l’histoire en 2021, en visant un sixième succès consécutif. Oju Chosan a 10ans et n’est plus de première jeunesse. Il n’a pu faire mieux que quatrième, nettement battu. Samedi, c’était aussi la fin d’un règne.

Meisho Dassai prend le relais. C’est Meisho Dassai (Suzuka Mambo) qui a remporté l’épreuve proposant plus d’un million d’euros d’allocations. Il était le favori de la course, lui qui restait sur trois victoires consécutives et avait, l’an passé, conclu deuxième d’Oju Chosan dans le Nakayama Grand Jump. Meisho Dassai a passé un cap l’an dernier et a trouvé sa voie sur les obstacles. Il avait commencé sa carrière en plat, sans briller : en dix-neuf sorties dans la spécialité, il avait décroché une victoire (à 2ans), une troisième place et avait conclu en tout cinq fois dans l’argent. En obstacle, il a couru dix-sept fois, pour huit victoires, quatre deuxièmes places et deux troisièmes places. C’est bien mieux ! Il offre un premier Gr1 en obstacle à son propriétaire, Yoshio Matsumoto, dont tous les représentants ont le préfixe "Meisho". En plat, il a déjà eu des champions comme Meisho Samson (2.000 Guinées, Derby, Tenno Sho printemps et automne) ou Meisho Mambo (Oaks, Shuka Sho, Queen Elizabeth II Cup).

Le frère d’une bonne jument sur le circuit NRA. Élevé par Grand Stud, Meisho Dassai avait été acheté 11.340.000 yens (87.000 € selon les taux de change actuels) yearling à la Hokkaido Selection Sale. C’est un fils de Suzuka Mambo (Sunday Silence), gagnant d’un Tenno Sho printemps (Gr1, 3.200m), et de Suzuka Bloom (Scatter the Gold), gagnante de trois courses en 31 sorties. Au haras, elle a aussi donné Pink Dogwood (South Vigorous), une bonne jument gagnante de Stakes sur le circuit NRA.