Prix de la Brillane (Classe 2) : Toutes les planètes s’alignent pour Paco

Courses / 17.04.2021

Prix de la Brillane (Classe 2) : Toutes les planètes s’alignent pour Paco

Marseille-Borély, samedi

Doublement représenté dans le Prix de la Brillane (Classe 2), Jérôme Reynier est resté maître sur ses terres en signant le couplé gagnant Paco (Paco Boy) - Dar Toungi (Kendargent), tous deux sous la casaque de Jean-Claude Séroul.

De bout en bout. Parti tout à l’extérieur, Paco s’est montré le plus prompt au départ, prenant le commandement d’entrée de jeu, accompagné à sa hanche de Trust on Him (Elvstroem). Le favori, Dar Toungi, s’est quant à lui calé dans le dos de son compagnon de boxes, avec Miss Louna (Goken) à ses côtés. Tout en penchant sur sa droite dans la phase finale, Paco s’est tout de même détaché du reste du peloton pour l’emporter d’une longueur. Il était monté par Antonio Orani et portait 56,5 kg. C’est 2,5 kg de plus que Dar Toungi, deuxième, qui termine bien, sans pour autant inquiéter le lauréat. Toujours remarqué en troisième ligne côté corde, Guerre d’Amour (Camelot) s’empare de la troisième place, à une longueur et demie. Elle portait 5,5 kg de moins que Dar Toungi.

Paco avait son terrain, pas Dar Toungi. Jêrome Reynier a déclaré au micro d’Equidia : « Je ne suis pas surpris que Paco l’ait emporté de cette manière. Il a effectivement de l’expérience et est plus à l’aise sur gazon en terrain souple que sur PSF. Dar Toungi manque encore d’expérience. Il faut être dur pour pouvoir se sortir d’une piste assez grasse comme aujourd’hui. Dar Toungi est très corpulent et se fatigue beaucoup sur un tel terrain, d’autant plus qu’il a tiré. Il a eu du mal à s’équilibrer et je pense qu’il sera à revoir en bon terrain. Comme Dar Toungi est battu dans une Classe 2, nous allons pouvoir continuer l’aventure à ce niveau et l’aguerrir un peu. Il va venir au fur et à mesure des courses. Physiquement comme mentalement, c’est un poulain prometteur. S’il y a un remake Paco-Dar Toungi à la fin du printemps ou cet été, l’épilogue sera peut-être différent. »

Une mère placée du Prix Mélisande. Élevé par Jean-Claude Séroul, Paco est un fils de Paco Boy (Desert Style), qui fait la monte en Turquie, et de Momo No Sekku (Leroidesanimaux), lauréate d’une course (sur 1.700m) et troisième du Prix Mélisande (L). Paco est le deuxième produit de la mère, qui a également un 2ans, Momo Nelson (Mount Nelson). Le premier produit, Sekku (Rock of Gibraltar), est également entraîné par Jérôme Reynier. Il a remporté trois courses, toutes acquises sur les 2.000m de la PSF de Vivaux.

La deuxième mère, Academic Angel (Royal Academy), s’était imposée à dix reprises aux États-Unis, remportant notamment le WinStar Distaff Handicap (Gr3, 1.600m, turf, femelles de 3ans et plus). Outre Momo No Sekku, elle a donné Sir Emilio (Excelebration), vainqueur d’une course en France en valeur 32,5.

 

 

 

Green Desert

 

 

Desert Style

 

 

 

 

Organza

 

Paco Boy

 

 

 

 

 

Sandhurst Prince

 

 

Tappen Zee

 

 

 

 

Rossaldene

PACO (M3)

 

 

 

 

 

 

Candy Stripes

 

 

Leroidesanimaux

 

 

 

 

Dissemble

 

Momo No Sekku

 

 

 

 

 

Royal Academy

 

 

Academic Angel

 

 

 

 

Magic Lass