Prix du Pont au Change (Classe2) : Rien ne résiste à Hurricane Cloud

Courses / 11.04.2021

Prix du Pont au Change (Classe2) : Rien ne résiste à Hurricane Cloud

Prix du Pont au Change (Classe2)

Rien ne résiste à Hurricane Cloud

Vainqueur de deux de ses cinq premières prestations, Hurricane Cloud (Frankel) s’est imposé pour la troisième fois de sa carrière, mettant à l’honneur la casaque et l’élevage de Guy Pariente, dans ce Prix du Pont au Change (Classe 2).

Xaaros (Kendargent) ayant refusé d’entrer dans sa stalle, onze compétiteurs ont pris le départ de cette Classe 2. Malgré son numéro à l’extérieur, Alexander James (Camelot) s’est rapidement porté aux avant-postes avec, dans son dos, le rentrant Charlesquint (Showcasing). Quant à Hurricane Cloud, il a patienté à mi-peloton, suivi de Pisanello (Raven’s Pass). Attaqué par Coronado Beach (Toronado) dans le tournant, Alexander James lui a bien répondu pour aborder la ligne droite en tête. Lancé par Christophe Soumillon à 200m du poteau, Hurricane Cloud a alors repris un départ pour l’emporter en toute désinvolture, sans avoir à puiser dans ses réserves, en bon cheval. Il laisse le constant figurant Amilcar (Wootton Bassett) à trois longueurs. Dans le dos du futur vainqueur à 300m du but, Pisanello n’a pu suivre sa foudroyante accélération mais est revenu prendre la troisième place, à l’issue d’un bel effort final.

De retour dès dimanche ? Entraîneur du vainqueur, Pascal Bary a déclaré au micro d’Equidia : « C’est un grand cheval qui a besoin de courir, de progresser et d’apprendre. C’est très bien ce qu’il fait aujourd’hui. Il est possible que je tente une folie en disputant le Prix Jacques Laffitte (L) dimanche prochain. »

Un frère de Goken. Élevé par Guy Pariente, Hurricane Cloud est un fils de Frankel (Galileo), étalon à Banstead Manor Stud, et de Gooseley Chope (Indian Rocket), lauréate à 2ans sur les 1.200m de Wissembourg, mais aussi à 3ans sur les haies d’Enghien. Gooseley Chope a notamment donné Goken (Kendargent), étalon au haras de Colleville et gagnant des Prix Texanita et du Bois (Grs3), mais aussi troisième des King’s Stand Stakes (Gr1), du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2) et du Prix Sigy (Gr3). Elle a aussi produit Gokena (Kendargent), lauréate à 3ans d’un maiden sur les 1.400m de Toulouse, quatrième du Prix La Camargo (L) et cinquième du Prix Imprudence (Gr3). Son 3ans, All the King’s Men (Kingman), acheté 675.000 € aux ventes de yearlings d’août 2017, a débuté par une deuxième place à Fontainebleau puis a fini sixième à Chantilly. La poulinière a une 2ans, à l’entraînement chez Pia et Joakim Brandt. L’année passée, Gooseley Chope a été présentée à Cracksman (Frankel).

La deuxième mère, Gooseley Lane (Pyramus) a gagné deux courses à 2ans sur 1.200m et 1.300m en Allemagne, dont l’Oppenheim-Rennen (L). Elle est aussi la deuxième mère de Kenbaio (Kendargent), troisième des Prix Sigy (Gr3) et Moonlight Cloud (L).

Sadler’s Wells

Galileo

Urban Sea

Frankel

Danehill

Kind

Rainbow Lake

HURRICANE CLOUD (M4)

Indian Ridge

Indian Rocket

Selvi

Gooseley Chope

Pyramus

Gooseley Lane

Primavera

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 49’’54

De 1.000m à 600m : 25’’62

De 600m à 400m : 12’’93

De 400m à 200m : 12’’41

De 200m à l’arrivée : 12’’89

Temps total : 2’18’’94