Prix Jacques Laffitte (L) : Kenway, le courage et la régularité

Courses / 18.04.2021

Prix Jacques Laffitte (L) : Kenway, le courage et la régularité

Paris-Longchamp, dimanche

Toujours sur le podium lors de ses neuf dernières sorties, Kenway (Galiway) est un cheval remarquable de régularité. Et dimanche, celui qui porte les couleurs du haras de la Gousserie méritait amplement de remporter la troisième Listed de sa carrière, lui qui a gagné le Prix La Rochette (Gr3) à 2ans.

Un final mémorable. Parti de la salle numéro un, Kenway a pris le meilleur départ. Mais Mickaël Barzalona l’a repris pour le faire patienter en troisième ligne, alors que le peloton était emmené par Dream Works (Wootton Bassett), suivi de Galova (Galiway) et de National Service (Elusive City). À 150m du but, les soutiens de Kenway ont eu le droit de s’inquiéter. Il était en effet en avant-dernière position, côté corde, derrière un rideau de chevaux. Mais, finalement, tout s’est ouvert et Mickaël Barzalona a pu le décaler pour s’infiltrer entre National Service et Pao Alto (Intello), plus revu depuis sa troisième place dans le Prix Hocquart (Gr2). Avec le courage qu’on lui connaît, Kenway a refait son retard, centimètre par centimètre pour participer à une lutte haletante, les cinq premiers se tenant en moins de deux longueurs. Kenway a remis un deuxième coup de rein pour l’emporter d’une courte encolure devant son compagnon d’entraînement, National Service. Toujours vu en dernière position du peloton, Reshabar (Iffraaj) termine très fort à l’extérieur pour échouer d’une courte tête face à National Service.

Plus revu depuis sa troisième place dans le Prix Hocquart (Gr2), le favori, Pao Alto, longtemps vu en avant-dernière position, a bien poursuivi son effort jusqu’au poteau. Il s’empare d’une quatrième place aux dépens du tenace Dream Works.

Le couplé pour Frédéric Rossi. Entraîneur des deux premiers, Frédéric Rossi nous a confié : « Kenway méritait une victoire comme cela ! Un cheval d'une telle régularité à ce niveau, c'est incroyable ! Il répond toujours présent. Il a même couru à six jours à Cagnes. On ne peut rien lui reprocher et il aura marqué ma carrière. Aujourd'hui, il n'a pas été malheureux, comme cela lui est arrivé parfois. Dans sa carrière, il a été plusieurs fois arrêté à mi-ligne droite dans son effort. Mais qui sait, peut-être qu'il dure grâce à ses malheurs ? Bravo en tout cas à l'équipe et au haras de la Gousserie. Je vais l'engager dans un Gr2 à Rome, sur 1.800m, mais cela ne veut pas dire qu'il va courir. Nous allons y réfléchir. Le deuxième, National Service nous fait plaisir. Il n'avait pas été vu depuis presque un an. Il a peu couru et manque de métier. Il faut qu'il se mécanise encore, mentalement et physiquement : on le voit à sa manière de galoper. C'est un grand et beau "bébé", mais quand il sera bien mécanisé, ce sera un cheval de Groupe. » Mickaël Barzalona a déclaré au micro d’Equidia : « Nous nous en sommes bien sortis dans la phase finale. Nous sommes partis sur le bon pied et nous avons un peu ralenti dans la descente. Aujourd’hui, c’est bien ce qu’il fait, en rendant du poids. »

Reshabar reprend sa marche en avant. Troisième, Reshabar justifie la confiance de son entourage, après avoir connu et des hauts et des bas. Son entraîneur, Markus Münch, nous a dit : « Reshabar court très bien. Il était en bel état aujourd'hui et l'important était de pouvoir le cacher dans le parcours, car je crois que la distance était le bout du monde. Gérald Mossé l'a très bien monté. Il décroche son black type et je suis sûr qu'il peut faire encore mieux.  C'est un poulain très sensible qui doit se détendre dans un parcours. Nous avons appris à le comprendre tout au long de l'année dernière. Nous commençons à le comprendre : il lui faut des parcours avec courbes, pour qu'il respire bien. C'est un très bon poulain. »

Un fils de la bonne Kendam. Présenté par le haras de Colleville – actuellement en tête du classement des éleveurs français – aux ventes de yearlings Arqana, Kenway a été acheté 56.000 € par le haras de la Gousserie. Kenway est un fils de Galiway (Galileo), étalon au haras de Colleville. Sa mère, Kendam (Kendargent), est gagnante de deux courses à 2ans, dont le Prix Eclipse (Gr3). Quatre fois placée de Groupe, elle s’est classée troisième du Prix de la Forêt (Gr1). Kenway est donc issu du même croisement que Sealiway (Galiway x Kendargent), lauréat par huit longueurs du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1). Kenway est le deuxième produit maternel et le premier à voir un hippodrome. En 2020, est née la propre sœur de Kenway et son propre frère a vu le jour en mars 2021. Kendam a également été présentée à Galiway cette saison.

La deuxième mère, Damdam Freeze (Indian Rocket), s’est placée à plusieurs reprises à 2ans sur 1.000m et 1.800m. Outre Kendam, elle a notamment produit Kenfreeze (Kendargent), vainqueur à 2ans du Prix Roland de Chambure (L, 1.400m) et deuxième du Prix du Pont-Neuf (L). Damdam Freeze est une sœur de Grand Reporter (Nombre Premier), lauréat à 2ans du Critérium du Béquet (L, 1.200m), et de Damdam (Verglas), deuxième à 2ans du Prix Zedaan (L, 1.200m).

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Galiway

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Danzigaway

 

 

 

 

Blushing Away

KENWAY (M4)

 

 

 

 

 

 

Kendor

 

 

Kendargent

 

 

 

 

Pax Bella

 

Kendam

 

 

 

 

 

Indian Rocket

 

 

Damdam Freeze

 

 

 

 

Freeze Frame


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 54’’12

De 1.000m à 600m : 25’’04

De 600m à 400m : 11’’57

De 400m à 200m : 11’’03

De 200m à l’arrivée : 11’’32

Temps total : 1’54’’08