Prix Jean Granel (L) (Haies) : Corazones, le bien nommé

Courses / 10.04.2021

Prix Jean Granel (L) (Haies) : Corazones, le bien nommé

Prix Jean Granel (L) (Haies)

Corazones, le bien nommé

Corazones (Nidor) est vraiment un cheval de rêve pour son propriétaire, Gérald Laroche, depuis qu’il l’a acquis à Pau à l’hiver 2016. Il fait toutes ses courses, peu importe la distance et le terrain. Mais le pensionnaire de François-Marie Cottin est toujours plus performant sur un terrain lourd et une distance n’excédant pas 4.000m. D’autant plus en début de saison printanière ou automnale. Dans le Prix Jean Granel (L), il s’est imposé avec autorité, décrochant sa deuxième victoire de Listed après le Prix de Besançon 2018 à Compiègne. C’est donc sa première course principale à Auteuil. Un succès mérité pour ce cheval attachant. Bien parti, le pensionnaire de François-Marie Cottin a pris le sillage de l’animateur Sol Blade (Solon). Il a évolué côté corde en face, alors que le pensionnaire d’Isabelle Gallorini, droitier, est parti en dehors. Entre les deux dernières haies, Corazones a pris l’avantage et il a contré le bon retour de Garasil (Blue Brésil) pour l’emporter de deux longueurs.

Il mériterait son Groupe. Corazones n’a pas encore gagné son Groupe, bien qu’il ait pris plusieurs places à ce niveau. Il mériterait un succès dans cette catégorie. Son jockey, Régis Schmidlin, a d’ailleurs déclaré : « C’est un super cheval ! Aujourd’hui, il avait le terrain et la distance pour lui. Cela a fait la différence. Il est dur et il a du métier, et ça aussi, ça a payé. Ce n’est pas pour lui lancer des fleurs, mais je ne suis pas sûr qu’il aurait fait la même carrière s’il n’avait pas été chez François-Marie Cottin. En effet, il était très électrique au départ et son mentor a su le détendre. À 9ans, il a encore de beaux restes. C’est un cheval tellement généreux. Il mériterait d’enlever son Groupe. Il n’a pas le niveau Gr1, mais il mériterait un Groupe. Il est vraiment attachant. »

Jumelé placé pour François Nicolle. Garasil a fait une excellente rentrée sous 71 kg. Entre les deux dernières haies, il a laissé au chaud son compagnon d’entraînement Je Deviens Moi (Cokoriko) qui venait facilement. Sur le plat, ce dernier s’est relancé un peu tard du coup. Il a conclu troisième derrière Corazones et Garasil. C’est donc un jumelé placé pour François Nicolle, mentor de Garasil et de Je Deviens Moi. Joint par téléphone, il nous a dit : « Garasil a très bien couru. Il portait beaucoup de poids. Ce sont des chevaux qui sont difficiles à placer car ils n’ont pas d’engagements. Il a fait une belle rentrée. Je Deviens Moi n’a pas eu toutes ses aises avant la dernière haie. Il va aller sur la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3). Pour Garasil, je dois voir. Il peut retourner en steeple. Nous verrons»

La famille de Canadian River. Élevé par André Marcel, Diego Paysan et Éric Leray, Corazones est un fils de Nidor (French Glory). Il est le deuxième gagnant et le premier AQPS issu de sa mère, l’inédite Céline mon Cœur (Sanglamore), disparue en 2013.

La deuxième mère, Caraveine (Nikos), gagnante en Allemagne, a donné deux gagnants en obstacle, dont Canadian River (Always Fair), lauréat de cinq courses pour plus de 113.000 € de gains. Corazones est aussi le neveu de Caesar’s Palace (Lomitas), pas celui que l’on a connu chez Jean-Paul Gallorini, mais celui qui a vaincu au niveau handicap sur les claies de Chepstow.

Sadler’s Wells

French Glory

Dunette

Nidor

Bojador

Émeraude de Lagne

Telestar

CORAZONES (H9)

Sharpen Up

Sanglamore

Ballingarry

Céline Mon Cœur

Nikos

Caraveine

Seraphina