Prix Léon Rambaud (Gr2) : L’Autonomie conserve son titre

Courses / 25.04.2021

Prix Léon Rambaud (Gr2) : L’Autonomie conserve son titre

Auteuil, dimanche

Gagnante pour sa rentrée du Prix Hypothèse (Gr3), le 28 mars, L’Autonomie (Blue Brésil) est restée invaincue cette année en deux sorties à l’issue de ce Prix Léon Rambaud (Gr2), dont elle était la tenante du titre. L’élève et représentante de Catherine Coiffier est devenue le sixième cheval à effectuer ce doublé après Malotru (1954, 1955), Royal Chance (1993, 1997), Kimbi (1999, 2002), Questarabad (2009, 2010) et Blue Dragon (2016, 2017).

Une onzième victoire de Groupe par huit longueurs. Partie dans le sillage de l’animateur, Galop Marin (Black Sam Bellamy), L’Autonomie a pris l’avantage lors du premier passage devant les tribunes. Accélérant le long des fusains extérieurs dans la ligne opposée, elle a pris deux longueurs au représentant de la famille Papot et à Paul’s Saga (Martaline), auteure d’un bon rapproché. Attaquée par Paul’s Saga à son extérieur, à la sortie du tournant final, L’Autonomie a réussi à passer sous le nez de sa rivale entre les deux derniers obstacles, prenant l’appui du rail extérieur. Se détachant sur le plat, la future lauréate a signé sa onzième victoire de Groupe avec huit longueurs d’avance sur Paul’s Saga, qui a elle-même précédé Galop Marin de six longueurs. Désavantagé par l’état du terrain, ce dernier s’est néanmoins montré courageux pour repousser la bonne attaque de l’AQPS Foudre Delta (Diamond Boy), une nouvelle fois excellent à ce niveau. Polirico ** (Cokoriko) a conclu cinquième à deux longueurs et demie, loin devant Espoir de Teillée (Martaline).

La Grande Course de Haies s’annonce bien. Deuxième de Paul’s Saga dans la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1) 2020, L’Autonomie peut espérer prendre sa revanche le 22 mai. La Grande Course de Haies avait été décalée à l’automne l’année dernière, ce qui avait fait les affaires de Paul’s Saga, qui est bien plus performante en terrain pénible. François Nicolle, entraîneur de L’Autonomie et de Polirico, nous a confié : « Avec L'Autonomie, ce n'est pas difficile, il ne faut pas entrer en conflit avec elle. Angelo Zuliani a mis du temps à comprendre cela, mais il a compris. Si vous entrez en conflit avec elle, elle vous fait comprendre que c'est elle la patronne. Ce qu'elle a fait, c'est très, très bien ! Je n'ai pas l'impression qu'elle ait pris une course très dure, car elle a dû faire 300m. Son objectif est la Grande Course de Haies d'Auteuil. Il faut l'amener dans les mêmes conditions, pas mieux ni plus mal. Je pense que ça va aller. Je suis un peu déçu de Polirico. Je pense que je vais peut-être le munir d'une paire d'œillères australiennes. Il doit se remettre à son boulot. Soit je le ramène sur le steeple, soit j'essaye la Grande Course de Haies d'Auteuil avec les australiennes. »

Gaëtan Masure en lumière... comme metteur au point ! Gaëtan Masure a été associé une seule fois en compétition à L’Autonomie : c’était lors de leur victoire dans le Prix Juigné (Gr3), le 1er mars 2020. Mais le jockey de François Nicolle continue de monter la championne à l’entraînement. Angelo Zuliani, fidèle partenaire de L’Autonomie, a dit au micro d’Equidia : « La jument est redevenue comme je le voulais. Je tiens à féliciter toute l’équipe qui fait du très, très bon boulot ; c’est une jument qui est difficile. L’année dernière, j’ai fait des erreurs et cette année, je les corrige. Ce n’est pas moi qui la monte le matin mais vous savez, quand on connaît trop les chevaux, on peut avoir des a priori sur eux et ce n’est pas forcément bon. Bravo à Gaëtan Masure qui la monte tous les matins. Aujourd’hui, j’ai retrouvé ma crack. »

PEDIGREE WEATHERBYS

https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2021/L-Autonomie.pdf

Une petite-fille de L’Authie. L’Autonomie avait été sacrée championne suprême dans la catégorie des 2ans lors du National de l'Obstacle en 2017, alors qu’elle était présentée par Nina Hubert. C’est une fille de Blue Brésil (Smadoun), étalon à Glenview Stud, et de L’Automne (Kahyasi), gagnante d’un handicap sur les 2.100m de Maisons-Laffitte, dont elle est le seul produit vainqueur. La poulinière a un 5ans inédit, L’Autodidacte (Diamond Boy), qui a été exporté en Irlande en 2018, ainsi qu’un 3ans, L’Auteur (Diamond Boy) et un yearling, L’Autocrate (Kamsin). La deuxième mère, L’Authie (Linamix), s’est imposée à six reprises en plat et en haies et a conclu troisième du Prix Renaud du Vivier (Gr1). Elle a donné six vainqueurs dont La Canche (Le Havre), troisième du Prix de Bagatelle (L), et L’Auvergnat (Sadler’s Hall), double lauréat de Quinté à Saint-Cloud. L’Authie est une sœur de l’étalon Clety (Sillery), gagnant du Prix Right Royal (L) et troisième du Royal-Oak (Gr1), et d’Hurtevent (Highest Honor), lauréat du Prix Juigné (devenu Gr3), mais aussi troisième des Prix Michel Houyvet et Scaramouche (Ls). C’est la famille de Saint Palois (Saint des Saints), quintuple lauréat de Groupe sur le steeple d’Auteuil et deuxième des Prix La Haye Jousselin et Ferdinand Dufaure (Grs1), entre autres.

 

 

 

Kaldoun

 

 

Smadoun

 

 

 

 

Mossma

 

Blue Brésil

 

 

 

 

 

Exit to Nowhere

 

 

Miss Récif

 

 

 

 

Miss Brésil

L’AUTONOMIE (F6)

 

 

 

 

 

 

Ȋle de Bourbon

 

 

Kahyasi

 

 

 

 

Kadissya

 

L’Automne

 

 

 

 

 

Linamix

 

 

L’Authie

 

 

 

 

La Bucaille