Prix Wild Monarch (L) (Haies) : Paradiso fait impression

Courses / 21.04.2021

Prix Wild Monarch (L) (Haies) : Paradiso fait impression

Prix Wild Monarch (L) (Haies)

Paradiso fait impression

Objet de bruits très favorables avant le Prix Wild Monarch (L), et présenté par David Cottin, l’entraîneur qui a gagné le plus de courses de 3ans pour le moment, Paradiso (Kapgarde) était le grand favori de l’épreuve. Le poulain de Génétique Obstacle a rapidement évolué parmi les premiers. Il a perdu un peu de terrain dans le tournant d’Auteuil, étant un peu vert, mais il a vite repris sa place. Paradiso a toujours évolué avec beaucoup de gaz. Entre les deux dernières haies, Matterhorn (Martaline) l’a passé avec énormément de ressources, et son jockey, Kévin Nabet, n’a pas bougé, décalant simplement Paradiso avant la dernière haie. Un choix judicieux puisque le pensionnaire de Gabriel Leenders a fait une faute sérieuse à la réception de l’ultime obstacle, se retrouvant perpendiculaire à la lice.

Débarrassé de son principal rival, le protégé de David Cottin s’est détaché sur le plat. Son pilote lui a juste mis une claque et Paradiso s’est envolé, passant le poteau avec huit longueurs d’avance sur Cuzco du Mathan (Martaline), un autre entier en lice. Nul ne sait si Matterhorn aurait gagné sans sa faute car Paradiso n’avait pas encore accéléré. Mais ce qui est sûr, c’est qu’au minimum, il aurait lutté avec le fils de Kapgarde (Garde Royale).

Un crack ! Paradiso a simplement confirmé ses travaux du matin dans ce Wild Monarch. Joint par téléphone, son entraîneur, David Cottin, nous a déclaré : « Paradiso est un crack ! J’avais quelques réserves car il est entier et un peu joueur. J’avais peur qu’avec beaucoup de partants, ça se passe mal au départ et qu’il se retrouve prudent. Mais pas du tout ! Il est très, très bon. Il a une classe de plat incroyable. » Jockey de Paradiso, Kévin Nabet a ajouté : « C’est un pépère sympathique ! Il a du jus. J’avais peur qu’il soit bébé car le matin, comme il est entier, il est joueur. La plupart de nos 3ans sont toujours bébés, mais il a été très professionnel. Il a du gaz et à la fin, il est resté bien droit. Il est fait comme un cheval de vitesse, il n’a pas beaucoup de taille, mais beaucoup de coffre» Paul Basquin, qui a acheté le poulain aux ventes, nous a déclaré : « J’ai acheté Paradiso aux ventes comme tous les chevaux de Génétique Obstacle. Il a été débourré et pré-entraîné au haras du Saubouas. Paradiso est vraiment une machine car il est très, très bébé. Il est très regardant et possède une grande marge. Il a besoin de découvrir les choses car il est très bébé, mais il est pétri de talent. Il a une vraie classe de plat. Il est très beau, c’est une peinture, il a une jolie tête très expressive. Il est né pour sauter. C’est du lourd ! »

Poulain épais et puissant, Paradiso est doué et très bien né puisqu’il provient de la famille de Newness (Simply Great). Très estimé et séduisant ce mercredi, il reçoit logiquement sa JDG Jumping Star.

Autre poulain bien né et entier, Cuzco du Mathan a livré une très belle prestation, finissant deuxième dans une belle action. Une bonne performance, d’autant plus qu’il a été très gêné à l’entrée du tournant final, perdant du terrain alors qu’il était deuxième. Il devrait apprécier l’assouplissement des pistes. Matterhorn est forcément la note de la course car son passage entre les deux dernières haies a été impressionnant. Nous aurions aimé le voir sauter parfaitement l’ultime obstacle car il a du gaz. Mishka des Mottes (On est Bien) a conclu quatrième devant Yemaska (Martinborough) qui court très bien après quelques fautes.

Le frère de Messagère. Élevé par le haras de la Croix Sonnet et Albert Hosselet, Paradiso a été acheté yearling à la vente d’automne Arqana en 2019 par Saubouas Bloodstock pour la somme de 150.000 €. C’est un fils de Kapgarde, étalon au haras de la Hêtraie, et de No News (Gentlewave), gagnante de trois courses plates et cinquième du Prix Fille de l’Air (Gr3). No News a déjà donné Messagère (Saint des Saints), lauréate du Haras d’Étreham Prix Sagan (Gr3) et du Prix du Nivernais en débutant. Elle a ensuite produit Divination (Martaline), gagnante du Prix d’Essai des Pouliches 2020 puis Paradiso et Farah (Cloth of Stars), une yearling.

Deuxième mère de Paradiso, Nickelle (Sagamix) a remporté le Prix de la Pépinière (L) et fini troisième du Prix Allez France (Gr3), mais elle a surtout gagné le Prix Wild Monarch (L) et conclu troisième des Prix Sagan (Gr3) et d’Iéna (L).

Nickelle a donné Nîmes (Saint des Saints), vainqueur du Prix d’Essai des Poulains. Troisième mère de Paradiso, N’Avoue Jamais (Marignan), a enlevé le Prix Alain du Breil (Gr1) avant de produire Nid d’Amour (Ultimately Lucky), gagnante du Prix Luth Enchantée (L) et N’Oublie Jamais (Loup Solitaire), lauréate de la Grande Course de Haies de Cagnes (L) et du Wild Monarch. C’est la souche de la matrone Newness, gagnante du Prix Edmond Barrachin (Gr3) et troisième du Prix Maurice Gillois (Gr1) avant de donner une ribambelle de chevaux de Groupe en plat comme en obstacle, qui ont tracé au haras pour certains comme Nickname, Nom de D’La, Nom d’Une Pipe, Narkis, News Reel et bien sûr No Risk at All

Mill Reef

Garde Royale

Royal Way

Kapgarde

Cadoudal

Kaprika

Lady Corteira

PARADISO (M3)

Monsun

Gentlewave

Saumareine

No News

Sagamix

Nickelle

N’Avoue Jamais