Tattersalls Guineas Breeze up : la grande journée des petits pinhookers

International / 28.04.2021

Tattersalls Guineas Breeze up : la grande journée des petits pinhookers

Les 2ans de la Tattersalls Guineas breeze up ont galopé mercredi à Newmarket et passeront sur le ring vendredi, avec un coup d’envoi à 13 h pour une session qui se terminera au plus tôt autour de 21 h. Les juniors encore en lice mercredi après-midi sont au nombre de 195, sur les 235 catalogués. La qualité de l’offre n’est pas la même que celle de la Craven breeze up qui, cette année, a été marquée par un retour à la normale, c’est-à-dire un chiffre d’affaires à plus de dix millions de Guinées. Le segment du marché est très différent. En 2019, avant la Covid, la Guineas breeze up avait généré un chiffre d’affaires de 3,48 millions (4,21 M€) et un prix moyen de 28.839 Gns (34.200 €). Le record de cette vente remonte à 2017 avec un chiffre d’affaires de 5,5 millions (6,64 M€) et un prix moyen de 35.729 Gns (43.160 €).

Neuf sur dix sont déjà passés en vente. Les 2ans qui sont déjà passés sur un ring sont au nombre de 170 (87,1 %) pour une valeur de 2,63 millions de Guinées (3,17 M€).134 avaient trouvé preneurs et les investissements des pinhookers s’élèvent autour de 1,87 million de Guinées (2,25 M€). Plus de cent juniors n’ont pas dépassé le cap des 15.000 Gns, ce qui offre de la marge aux vendeurs. Le plus cher est un poulain par Australia (Galileo), demi-frère de la gagnante de Gr2 Lemista (Raven’s Pass) qui avait affiché 58.000 Gns (70.000 €) chez Tattersalls Foal en décembre, alors que sa sœur avait remporté un maiden. Deux produits de Dark Angel (Acclamation) viennent ensuite, dont une femelle issue d’une demi-sœur d’Harry Angel (Dark Angel) achetée pour 50.000 Gns (60.400 €) lors du book 1 de Tattersalls en octobre.

Dix français dont un Almanzor. Dix juniors ont été achetés sur le ring de Deauville. Parmi eux le top price est un poulain par Almanzor (Wootton Bassett), premier produit de Waikika (Whipper), qui avait connu son jour de gloire en remportant le Premio Vittorio di Capua (Gr2). Five Stars Bloodstock l’a eu pour 52.000 € à la vente d’octobre Arqana où il était présenté par l’élevage de Tourgéville pour le compte de ses éleveurs, Philippe Bellaiche et Yann Barberot. Johnny Barnes (Acclamation) et Zelzal (Sea the Stars) ont deux lots chacun. Recorder (Galileo), Charm Spirit (Invincible Spirit), Whitecliffsofdover (War Front) et Shalaa (Invincible Spirit) sont tous représentés par un poulain et Goken (Kendargent) par une pouliche. Les pinhookers ont payé 147.500 € pour les dix français.