Un beau 1er mai à Saint-Cloud

Courses / 14.04.2021

Un beau 1er mai à Saint-Cloud

Le premier mai, c’est l’heure du muguet, que ce soit dans les vases ou sur la piste. Et cette année, probablement au grand désarroi de beaucoup, ce jour férié tombe un samedi. Il aura lieu la veille de la réunion du Prix Ganay, ce qui nous promet un formidable week-end hippiquement parlant. Les engagements de la traditionnelle réunion du Prix du Muguet (Gr2) ont été validés mercredi matin par France Galop.

Rentrée possible de Victor Ludorum **. L’une des attractions du Muguet pourrait être Victor Ludorum ** (Shamardal). Lauréat de l’Emirates Poule d’Essai des Poulains (Gr1), le pensionnaire d’André Fabre a ensuite pris les troisièmes places du Prix du Jockey Club (Gr1) et du Prix Guillaume d’Ornano - Haras du Logis Saint-Germain (Gr2). Il n’a pas été revu depuis sa cinquième place dans le Prix du Moulin de Longchamp (Gr1). Lisa-Jane Graffard, représentante en France de Godolphin, nous a dit : « Si tout va bien, Victor Ludorum pourrait effectuer sa rentrée dans le Prix du Muguet. Mais il aura besoin de cette course. »

Les cinq premiers de l'Edmond Blanc en lice. Logiquement, la ligne du Prix Edmond Blanc (Gr3) est bien présente dans le Muguet. On y retrouve les cinq premiers : Wally (Siyouni), pour lequel Jean-Claude Rouget a aussi évoqué le Prix d’Ispahan (Gr1, 30 mai), Duhail (Lope de Vega), The Revenant (Dubawi), Aviateur (Intense Focus), et Tropbeau (Showcasing).

The Revenant était le cheval de classe de l'Edmond Blanc : il a conclu troisième pour sa rentrée, sur une piste peut-être un peu rapide pour lui mais, surtout, en rendant du poids. Le lauréat des Queen Elizabeth II Stakes (Gr1) devrait encore rendre deux kilos à ses adversaires dans le Muguet et il a une autre option : les Al Shaqab Lockinge Stakes (Gr1), le 15 mai à Newbury. Francis-Henri Graffard, son entraîneur, nous a dit : « Nous hésitons encore entre le Prix du Muguet et les Lockinge Stakes, avec une préférence pour l'Angleterre. Mais si la piste est très, très souple à Saint-Cloud – ce qui m'étonnerait, car le terrain est rarement souple là-bas le 1er mai –, il pourrait courir le Muguet. Les difficultés pour voyager en Angleterre plaident également en faveur du Muguet, mais je vais voir tout ça. »

Le Greffulhe fait le plein. En 2020, le Prix Greffulhe (Gr2) était l’un des Groupes français menacés de rétrogradation par l’European Pattern Committee (E.P.C.). Le programme européen ayant été grandement impacté par la Covid-19, l’E.P.C. a considéré que l’année 2020 ne compterait pas et que les courses menacées l’an passé le seraient aussi en 2021. C’est donc une bonne nouvelle de voir 26 poulains engagés dans le Greffulhe, contre 14 en 2019 (la course ayant disparu du programme en 2020).

C’est Aidan O’Brien qui a le plus engagé : neuf éléments, dont Van Gogh (American Pharoah), le lauréat du Critérium International (Gr1) l’an passé. Il est le seul gagnant black type parmi les engagés. On notera aussi que deux pouliches sont engagées : Petricor ** (Frankel), deuxième du Prix Vanteaux (Gr3) pour sa rentrée, et Incarville (Wootton Bassett), tombée sur Philomène ** (Dubawi) dans le Prix Pénélope (Gr3). Les deux sont aussi dans le Prix Cléopâtre (Gr3), qui se court le même jour et dans lequel on retrouve Philomène.

Parmi les poulains prometteurs dans le Greffulhe, on note Martial Eagle ** (Adlerflug), qui a survolé son maiden il y a quelques jours à Saint-Cloud. Le pensionnaire de Francis-Henri Graffard pourrait cependant trouver des options plus faciles, comme beaucoup d’autres engagés. L’entraîneur nous a dit : « Il va avoir plusieurs engagements. Outre le Prix Greffulhe (Gr2), il y a le Prix de l'Avre (L), mais aussi une Classe 2 sur 2.400m. Je vais voir sur quoi je vais le diriger, rien n'a encore été décidé. »

Seize dans le Cléopâtre. Elles sont seize à avoir été engagées dans le Cléopâtre, dont les prometteuses Philomène, Petricor et Incarville. Rappelons que, à chaud, David Smaga penchait pour le Prix Cléopâtre après la deuxième place d’Incarville dans le Pénélope : « C’est une rentrée, elle a passé l’hiver au haras, elle a donc une certaine marge. Pour la suite, je crois que le Cléopâtre (Gr3) est la suite logique : le programme a changé et il y a 49 jours entre le Pénélope et le Saint-Alary (Gr1, le 24 mai). »

Aidan O’Brien compte sur quatre engagées, dont Divinely (Galileo), gagnante des Flame of Tara Stakes (Gr3) et petite sœur de Found (Galileo). Outre Petricor, la ligne du Vanteaux (Gr3) est aussi représentée avec Omnia Munda Mundis (Australia), Fabrice Chappet ayant indiqué que les 1.800m du Vanteaux étaient trop courts pour elle. Mardi, Mario Baratti nous a indiqué que Crohanne (Havana Gold), achetée par Jean-Louis Bouchard suite à sa facile victoire dans le Prix Durban (Classe 1) à Saint-Cloud, serait bien dirigée vers le Cléopâtre.