Al Rayyan Stakes (Gr3) : Al Aasy en sifflotant vers la Coronation Cup

International / 15.05.2021

Al Rayyan Stakes (Gr3) : Al Aasy en sifflotant vers la Coronation Cup

Newbury (GB), samedi

Son entraîneur, William Haggas, a fait une comparaison très importante pour tous les turfistes de sa génération : « Le matin, au travail, on a l’impression de voir Nijinsky. » Al Aasy (Sea the Stars) ne sera jamais le crack de Vincent O’Brien, dernier lauréat de la Triple Couronne en 1970, mais il est un gagnant de Gr1 en puissance et il l’a démontré en se baladant dans les Al Rayyan Stakes (Gr3), sur 2.400m. Son pilote, Jim Crowley, l’a positionné derrière Logician (Frankel), qui a prononcé son effort en pleine piste pour revenir sur l’animateur, Thunderous (Night of Thunder). Avec son jockey en mode statue, Al Aasy est parti tout seul en sifflotant et au galop de chasse, il a mis quatre longueurs à Thunderous, qui a gardé la deuxième place. Le représentant de la casaque Shadwell est un cheval en 120 de rating sans sortir du canter : il faudra le revoir dans une course plus compliquée.

Un candidat possible à l’Arc de Triomphe. La cote d’Al Aasy dans la Coronation Cup (Gr1) a fondu de 4,5 à 1,1/1. Son entraîneur, William Haggas, a dit : « Il était bien posé, ce qui est primordial pour lui. L’intervalle entre sa rentrée dans les John Porter et la Coronation Cup était trop long et c’est pour ça que je lui ai donné cette course. Le tracé d’Epsom lui conviendra. J’avais aussi pensé à le raccourcir sur 2.000m mais je ne suis pas sûr. Le programme lui offre plein de belles courses sur 2.400m : la Coronation Cup et plus tard les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1). Il y a aussi le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe et, si on veut aller à ParisLongchamp, il faudra lui donner un break. »

Sea the Stars et une souche Schlenderhan. C’est à Tattersalls en octobre pour 300.000 Gns (350.000 €) que le regretté cheikh Hamdan Al Maktoum a déniché Al Aasy, élevé par la famille Tsui. La mère, Kitcara (Shamardal), issue d’une belle souche développée par le Gestüt Schlenderhan, a gagné une course sous la férule de François Rohaut avant de passer près de son black type en affichant une valeur 42. Le haras de Saint Pair l’a vendue 120.000 € à la vente d’élevage 2015 Arqana comme prospect de poulinière. C’est une demi-sœur du lauréat du Prix Maurice Caillaut (L) et placé du Prix Noailles (Gr2) Kapour (Toylsome). La deuxième mère, Kitcat (Monsun), a gagné deux Listeds en Allemagne et s’est classée deuxième dans le Premio Sergio Cumani (Gr3) en Italie.

Kitcara a une 2ans par Sea the Stars et une yearling par Australia (Galileo).