Alexis Teisseire devient l’agent de Thomas Henderson et Charlotte Prichard

Autres informations / 20.05.2021

Alexis Teisseire devient l’agent de Thomas Henderson et Charlotte Prichard

Alexis Teisseire devient l’agent de Thomas Henderson et Charlotte Prichard

Alexis Teisseire, qui a été le secrétaire général du club des gentlemen-riders et des cavalières pendant cinq ans, va s’occuper des intérêts de deux jockeys, Thomas Henderson et Charlotte Prichard. Il nous explique : « Je continue mon métier principal, ma société immobilière, à Bordeaux, tout en m’occupant des intérêts de Charlotte Prichard et Thomas Henderson qui restent prioritaires pour leurs patrons, Guillaume Macaire et Hector de Lageneste. Guillaume Macaire, pour qui j’ai un profond respect, a été très clair en me donnant son avis sur ce projet, et je l’en remercie. Avec Hector de Lageneste, nous fonctionnons par SMS, il est très réactif, j’apprécie vraiment l’homme et son parcours. Ce projet est un moyen de garder un pied dans le monde hippique (je suis administrateur de l’hippodrome du Bouscat, et j’ai démissionné de mon statut de commissaire, le métier d’agent n’étant pas compatible avec le jugement des courses). Agent de jockeys est un métier que l’on peut qualifier d’ingrat et excitant à la fois, très chronophage, qui demande autant de travail pour un apprenti ou un jockey confirmé. C’est un challenge que je relève par amitié pour Thomas et Charlotte, et certainement pas pour gagner ma vie sur leur dos : ce n’est pas en prenant un pourcentage d’un petit pourcentage que l’on peut vivre décemment de ce métier. »

Concernant ses deux poulains, il détaille : « Je connais Thomas Henderson depuis des années, il a un formidable ratio en cumul plat/obstacle, une excellente hygiène de vie, et la passion du métier, tout en étant très discret. Charlotte Prichard, je l’ai connue dans les rangs des amateurs, et nous avons suffisamment partagé de moments à cette époque pour avoir naturellement envie de travailler ensemble. Tous les deux sont catalogués obstacle, mais ils ont largement fait leurs preuves aussi en plat, et j’espère les voir dans les deux disciplines. À 57,5 kg pour Charlotte et 58,5 kg pour Thomas, ça ne sera jamais aisé de décrocher des montes en plat, mais si un entraîneur souhaite moins de poids mort sur un top weight, ou une décharge de femme jockey, il peut être sûr que son cheval fera sa valeur avec l’un d’eux ! L’objectif premier est de trouver de nouveaux clients pour avoir une ou deux montes de plus par réunion, et ainsi développer la confiance des entraîneurs et des propriétaires qui n’ont jamais eu à affaire à eux. Ils ont déjà une place de choix à Royan, et un noyau dur de professionnels derrière eux, donc à moi de trouver "la cerise sur le gâteau" dans une réunion. »