Le talent de Philomène face à l’expérience de Mother Earth

Courses / 15.05.2021

Le talent de Philomène face à l’expérience de Mother Earth

16 H 25 • PARISLONGCHAMP • EMIRATES POULE D’ESSAI DES POULICHES

Gr1 - 3ans - Pouliches - 1.600m - 500.000 €

Un classique est un combat. Philomène, avec deux courses pour deux victoires, va affronter son premier vrai combat dans l’Emirates Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). Sa classe est indéniable mais, face à elle, il y a une pouliche douée et expérimentée : Mother Earth, gagnante des 1.000 Guinées de Newmarket (Gr1) pour sa rentrée, après avoir engrangé beaucoup d’expérience à 2ans.

1 • SILVESTRI

Siyouni & La Zubia, par Montjeu

Propriétaire : Al Shira’aa Farls

Éleveur : SNIG Élevage

Entraîneur : Carlos Laffon-Parias

Jockey : Olivier Peslier

Corde : 9 - Valeur : 46,5

Silvestri (Siyouni) n’est pas forcément simple à situer. Il est difficile de se faire un avis sur la ligne du Prix de la Grotte (Gr3), une course qui n’a pas roulé, qui s’est jouée sur un déboulé avec des écarts à l’arrivée réduits. Elle a bien conclu pour prendre la deuxième place, échouant au balancier pour la victoire. Juste avant, à Saint-Cloud, sa fin de course avait aussi été bonne dans une course sans train. Le terrain souple ne sera pas un problème et, avec du rythme, elle pourra placer son accélération. Elle a peu d’expérience mais un talent certain et de la marge. Méfiance.

2 • CŒURSAMBA

The Wow Signal & Maréchale, par Anabaa

Propriétaire : Abdullah Fahad Ah Al-Attiyah

Éleveurs : Julie Mestrallet, Francine Mestrallet, Agathe Cousin-Mestrallet

Entraîneur : Jean-Claude Rouget

Jockey : Cristian Demuro

Corde : 5 - Valeur : 44,5

Cœursamba (The Wow Signal) arrive sur la Poule d’Essai avec de l’expérience, mais en ayant aussi montré ses limites au niveau Groupe à 2ans. La pensionnaire de Jean-Claude Rouget aura aussi pour elle un bon numéro de corde, sa maniabilité et son adaptation à tout type de terrain. Elle reste sur une troisième place dans le Prix du Louvre (Classe 1) remporté par Tahlie (Rio de la Plata), depuis autoritaire lauréate du Prix des Lilas (L). Cœursamba n’a pas inquiété la lauréate et n’a pas pu résister à Alula Borealis (Kendargent) mais c’était une rentrée et une préparatoire : Cristian Demuro n’a pas utilisé la cravache et l’a respectée. Elle a le droit d’avoir progressé sur cette course et a l’expérience des combats. Reste à savoir si elle a le niveau.

3 • LULLABY MOON

Belardo & Bold Bidder, par Indesatchel

Propriétaires : Amo Racing & Charles Obank

Éleveur : Bearstone Stud

Entraîneur : Ralph Beckett

Jockey : Grégory Benoist

Corde : 8 - Valeur : 47

Que la pluie tombe ! Chaque goutte d’eau sera à l’avantage de Lullaby Moon (Belardo), qui adore les pistes bien assouplies, si ce n’est lourdes. Lauréate du Prix Miesque (Gr3) l’an passé, la pensionnaire de Ralph Beckett fait sa rentrée dimanche dans la Poule. Bonne pouliche à 2ans, elle arrive avec de l’expérience et n’a qu’un doute à lever : la distance, elle qui a montré de la vitesse l’an passé. Sur le parcours des 1.600m de ParisLongchamp, elle peut aller loin.

4 • TIGER TANAKA

Clodovil & Miss Phillyjinks, par Zoffany

Propriétaire : Miguel Castro Megias

Éleveur : Kellsgrange Stud

Entraîneur : Charley Rossi

Jockey : Jessica Marcialis

Corde : 11 - Valeur : 47

Petite Cendrillon des courses, lauréate surprise du Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1), Tiger Tanaka (Clodovil) va peut-être disputer la dernière course de sa carrière dimanche. La pensionnaire de Charley Rossi revient sur 1.600m après sa tentative dans le Prix Vanteaux (Gr3), où elle a couru correctement. La ligne du Boussac est difficile à évaluer puisque la ligne droite a été un combat de boxe pour plusieurs pouliches mais Tiger Tanaka aura pour elle son expérience et une piste assouplie qui devrait l’aider. Reste à savoir où elle en est, elle qui a connu quelques soucis physiques.

5 • MOTHER EARTH

Zoffany & Many Colours, par Green Desert

Propriétaires : Derrick Smith, Mme John Magnier, Michael Tabor

Éleveur : Grenane House Stud

Entraîneur : Aidan O’Brien

Jockey : Christophe Soumillon

Corde : 4 - Valeur : 50,5

Dans les 1.000 Guinées, on attendait plutôt sa camarade d’entraînement Santa Barbara (Camelot). Mais le classique de Newmarket est un combat et, alors que sa rivale n’avait couru qu’une fois pour un succès, Mother Earth avait à son avantage une sacrée expérience à 2ans, avec huit courses dont trois tentatives au niveau Gr1. Et cette expérience a probablement joué en sa faveur lors de sa victoire dans les 1.000 Guinées. Pouliche dure, elle s’adapte à tous les terrains. Son numéro de corde est bon. Il faudra aller la chercher.

6 • SWEET LADY

Lope de Vega & High Heel Sneakers

Propriétaire : Gemini Stud

Éleveur : Stratford Place Stud

Entraîneur : Francis-Henri Graffard

Jockey : Théo Bachelot

Corde : 1 - Valeur : 47,

Sweet Lady (Lope de Vega) reste sur une quatrième place dans le Prix de la Grotte (Gr3), dans une arrivée qui s’est jouée dans un mouchoir de poche. Attentiste, elle n’a pas été aidée par une course sans rythme et elle a fini dans une plaisante action. La pouliche ne sera pas dérangée par l’assouplissement du terrain… Bien au contraire ! L’as à la corde est un peu un piège mais, avec l’open stretch, il est moins un problème qu’il a pu l’être. A priori, l’une des meilleures chances françaises.

7 • PHILOMÈNE

Dubawi & Prudenzia, par Dansili

Propriétaires : Godolphin SNC, Écurie des Monceaux, Skymarc Farm

Éleveurs : Écurie des Monceaux, Skymarc Farm

Entraîneur : André Fabre

Jockey : Mickaël Barzalona

Corde : 6 - Valeur : 50

Avec seulement deux courses – et deux victoires – dans les jambes, Philomène (Dubawi) est la moins expérimentée au départ… Mais c’est avec les yeux de l’amour que l’on regarde cette pouliche qui a été impressionnante lors de ses deux succès. Physiquement, elle n’est pas hyper impressionnante, même si elle a du chic. En piste, elle a montré à deux reprises l’accélération des bons, en dernier lieu pour sa rentrée dans le Prix Pénélope (Gr3). Elle revient sur plus court et son entourage rêve du Diane avec elle mais elle a certainement assez de vitesse pour faire les 1.600m de ParisLongchamp. Le terrain souple est une inconnue : cela devrait aller tant qu’il n’est pas extrême. Elle pourrait manquer d’expérience mais, de toutes, elle est peut-être la plus talentueuse.

8 • ROUGIR

Territories & Summer Moon, par Elusive City

Propriétaire : Haras de la Gousserie

Éleveur : Jan Krauze

Entraîneur : Cédric Rossi

Jockey : Maxime Guyon

Corde : 10 - Valeur : 47,5

Rougir (Territories) fait partie des concurrentes qui seront avantagées par la pluie tombant sur la région parisienne. C’est sur des pistes assouplies qu’elle a réalisé ses meilleures performances. La représentante du haras de la Gousserie reste sur une sixième place dans le Prix de la Grotte, où elle s’est quelque peu retrouvée dans la boîte. Troisième l’an passé du Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1) et gagnante du Prix des Réservoirs (Gr3), elle a son mot à dire, au moins pour une place.

9 • KENNELLA

Kendargent & Ella Diva, par Heliostatic

Propriétaires : Derek Ronald Lodge, Nicolas Campos

Éleveur : Gaec Campos

Entraîneur : Nicolas Caullery

Jockey : Sébastien Maillot

Corde : 7 - Valeur : 45

Kennella (Kendargent) n’a pas si mal couru que cela dans le Prix Imprudence (Gr3), dont elle s’est classée cinquième en finissant bien. À 2ans, la pensionnaire de Nicolas Caullery a longtemps tourné autour du pot, ouvrant son palmarès pour sa septième sortie et concluant son année par une bonne troisième place dans le Prix Miesque (Gr3). Elle appréciera chaque goutte de pluie qui tombe mais a beaucoup à prouver à ce niveau.

10 • SEE THE ROSE

Kendargent et Xaarienne, par Xaar

Propriétaires : Sean Mulryan, Linda Shanahan, Susan Magnier, Bernardine Mulryan

Éleveur : John O’Connor

Entraîneur : André Fabre

Jockey : Vincent Cheminaud

Corde : 12 - Valeur : 46

Nous n’avons pas encore revu, en 2021, la See the Rose (Kendargent) qui avait remporté avec autorité le Prix Six Perfections (Gr3). Mais elle n’avait plus été revue depuis cette course et elle a le droit de progresser sur chacune de ses courses. Dans le Prix Imprudence (Gr3), elle s’est classée quatrième sans faire illusion pour bien mieux. Dans le Prix de la Grotte, elle a coincé pour finir alors qu’elle était bien placée dans une course qui n’a pas avancé. Il lui faudra avoir beaucoup progressé pour jouer un premier rôle.

11 • STARDEVOTE

Starspangledbanner & So Devoted, par Holy Roman Emperor

Propriétaire : Prime Equestrian SARL

Éleveur : Patrick F. Kelly

Entraîneur : Christophe Ferland

Jockey : Julien Augé

Corde : 2 - Valeur : 43,5

Stardevote (Starspangledbanner) arrive sur la Poule d’Essai forte d’un succès dans le Prix Fould (Classe 2) sur les 1.300m de ParisLongchamp. La distance est un gros point d’interrogation puisqu’elle n’a jamais couru sur plus long que 1.400m. Le terrain souple est aussi une inconnue : sa tentative à Deauville en terrain collant dans le Prix du Calvados (Gr3) a été la plus mauvaise course de sa carrière. Elle doit prouver qu’elle a le niveau. A priori, ce sera compliqué.

12 • KING’S HARLEQUIN

Camelot & Swift Action, par Invincible Spirit

Propriétaires : Sam Sangster, Reeves Thoroughbred Racing LLC, Margaret Perle O’Rourke, Solomon Kumin

Éleveur : Edmund J. Loder

Entraîneur : Nicolas Clément

Jockey : Stéphane Pasquier

Corde : 14 - Valeur : 46,5

King’s Harlequin (Camelot) a été malheureuse dans la ligne droite du Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1)… Et elle est malheureuse avant même le départ de l’Emirates Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), avec le 14 sur 14 dans les stalles ! C’est la seule chose qu’elle a contre elle. Elle a montré des moyens l’an passé et reste sur une bonne rentrée dans le Prix de la Grotte (Gr3), même si on peut difficilement tirer des enseignements de cette épreuve. Stéphane Pasquier devra inventer un tour de magie mais elle a le droit de bien faire.

13 • MISS AMULET

Sir Prancealot & Shena’s Dream, par Oasis Dream

Propriétaire : Doreen Tabor

Éleveur : Ringfort Stud

Entraîneur : Ken Condon

Jockey : Ioritz Mendizabal

Corde : 13 - Valeur : 50

Les éléments se sont ligués contre Miss Amulet (Sir Prancealot) : son entraîneur, Ken Condon, ne souhaitait pas de pluie et son vœu n’a pas été exaucé. À cela s’ajoute le 13 sur 14 dans les stalles. C’est loin d’être idéal pour une pouliche qui, à 2ans, a montré beaucoup de vitesse, en remportant les Lowther Stakes (Gr2) sur 1.200m avant de prendre, sur la même distance, la deuxième place des Cheveley Park Stakes (Gr1). Elle a bien couru sur 1.600m dans la Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf (Gr1) mais le mile des tourniquets américains n’est pas franchement le plus sélectif du monde. C’est une rentrée, elle a de la qualité et il lui faudra être plus forte que le sort…

14 • REINA MADRE

Kingman & Splashfown, par Falbrav

Propriétaire : Yeguada Centurion

Éleveur : Paddy Burns

Entraîneur : Mauricio Delcher-Sanchez

Jockey : Eddy Hardouin

Corde : 3 - Valeur : 46,5

Gagnante du Prix Imprudence (Gr3), Reina Madre (Kingman) a offert un premier succès de Groupe à la casaque de la Yeguada Centurion à cette occasion. Elle va essayer de leur offrir un premier classique. Elle ne part pas battue d’avance, loin s’en faut, mais les 1.600m sont probablement sa distance maximale. Elle peut s’adapter aux pistes souples mais celles-ci vont tout de même allonger la distance et mettre sa tenue à l’épreuve. Avec le 3 dans les stalles, elle devrait pouvoir bénéficier d’un parcours à l’économie, l’open stretch devrait l’empêcher de se retrouver enfermée au moment du sprint et lui donner toutes les chances d’aller au bout. Ce n’est pas une garantie pour autant.

Le palmarès (Année/Lauréate/Entraîneur). 2020 : Dream and Do (F. Rossi). 2019 : Castle Lady (H.-A. Pantall). 2018 : Teppal (D. Simcock). 2017 : Précieuse (F. Chappet). 2016 : La Cressonnière (J.-C. Rouget).