Breeze up, le grand pari

Institution / Ventes / 27.05.2021

Breeze up, le grand pari

Vendredi, sur le coup des 11 h à Doncaster – soit midi en France –, le premier 2ans va passer sur le ring de Doncaster, dans le cadre de la breeze up Arqana 2021. Si cette vente réussit, ce sera un signe très fort et intensément positif pour l’ensemble des vacations de yearlings à venir en 2021. Et pour cause, le cumul de 118 lots au catalogue représente 7,56 millions d’euros d’achats de yearlings. Dont un peu moins de la moitié a été acquise à Deauville. Ces sommes ne tiennent bien sûr pas compte des sujets qui ont été écartés lors de la phase de préparation. Mais elles rendent bien compte de l’importance que représentent ceux que l’on appelle les pinhookers pour les éleveurs français, européens et américains.

Que l’on s’intéresse – ou pas – aux ventes, le travail de la petite communauté des breeze up force le respect. Souvent partis de zéro (ou pas loin), beaucoup sont d’anciens lads, des jockeys en reconversion ou des assistants entraîneurs en quête de nouveaux horizons… et ils remettent tous les ans en jeu une part incroyablement élevée de leur patrimoine. Mais au fond, ces hommes de chevaux de premier plan ne sont-ils pas une version extrême de ce que nous sommes tous (à notre niveau) : des parieurs. Faire saillir une jument, prendre un bout de yearling, choisir un engagement… tout ça, c’est faire pari sur l’avenir !