Breeze up Osarus : Emmanuel Viaud : « De l’espoir pour la suite »

Institution / Ventes / 04.05.2021

Breeze up Osarus : Emmanuel Viaud : « De l’espoir pour la suite »

À la tête d’Osarus, Emmanuel Viaud nous a expliqué à l’issue de cette breeze up : « C’est cette vacation qui lance véritablement l’année d’Osarus et plutôt de belle manière. Ce n’est pas une vente simple à monter. En début d’année, nous avions une vingtaine d’inscriptions. Le top price à 200.000 €, c’est la cerise sur le gâteau. Nous n’avions jamais atteint un tel chiffre à La Teste. Même avec les yearlings ! Le ressenti est positif pour beaucoup de vendeurs et d’acheteurs. Après une année 2020 compliquée, les gens étaient contents de se retrouver à La Teste. Dans un contexte malgré tout peu évident, nous sommes contents d’avoir pu mener cette vente à son terme, avec des résultats convenables. Cela donne de l’espoir pour la suite. Des amiables sont en cours, mais le taux de vendus est tout à fait correct. Le début fut un peu difficile, puis la vente s’est lancée. Le top price a été réalisé par Philip Prévost-Baratte qui n’est pas dans la recherche d’un chrono sensationnel. Il a fait venir ce poulain tout en progression : il a fait un canter dans son action, sans être sur-préparé. C’est cet esprit que nous espérons pérenniser. À l’inverse, on constate que pour se vendre, les chevaux doivent être suffisamment bien préparés.

L’année dernière, nous étions la première vente européenne 100 % virtuelle. Et en 2021, cette breeze up était notre première vacation hybride. Nous avons enregistré des ventes en ligne. Et allons continuer à proposer cette possibilité aux acheteurs.  

Il y a beaucoup de belles histoires à cette vente, avec par exemple Bobbymurphy** (Intello) et Go Fast Traou Land (George Vancouver) cette année. On vend et on achète des sujets de qualité chez Osarus. La section des chevaux à l’entraînement va se pérenniser. Nous allons plus communiquer dessus. »

Nicolas Bertran de Balanda… aussi en plat !

#45A        M2 Wootton Bassett & Ettu, par Excelebration         200.000 €

                 Acheteur : NBB Racing

                 Vendeur : Écurie Prévost Baratte

                 Éleveurs : Thierry de La Héronnière & Salabi Racing

On connaît la réussite de Nicolas Bertran de Balanda en tant qu’acheteur de sauteurs (Quilixios, Coko Beach, Goshen, Nassalam, Fifty Ball…). Mais il officie désormais sur le marché du plat. Son plus bel achat est à ce jour Magic Attitude** (Galileo), après sa victoire dans le Prix Vanteaux (Gr3). En descendant de l’avion aux États-Unis, elle a gagné les Belmont Oaks (Gr1). Et le week-end dernier, elle a confirmé en remportant les Sheepshead Bay Stakes (Gr2) ! L’année dernière, à la breeze up de Deauville, l’homme de NBB Racing a acheté Chez Pierre ** (Mehmas), invaincu en trois sorties et lauréat de sa Classe 1 mardi à Chantilly.

Il était dans le catalogue d’Arqana. Ce fils de Wootton Bassett (Iffraaj), élevé par Thierry de La Héronnière et David Salabi, a été racheté 55.000 € en septembre dernier à Deauville. Les éleveurs ont confié leur poulain à Philip Prévost-Baratte. Au départ, il devait être vendu chez Arqana. Mais le déplacement de la vacation à Doncaster a poussé le préparateur à suggérer à ses clients de venir à La Teste. Bonne pioche. À 200.000 €, c’est le record de La Teste, yearling et 2ans confondus ! Mais il a fallu batailler pour l’emporter. Nicolas de Balanda, après avoir battu Marc-Antoine Berghgracht et Frédéric Rossi, nous a expliqué : « Wootton Bassett, c'est un super étalon, très améliorateur. Le poulain est superbe. Le dossier vétérinaire est bon, comme son canter. Je l'ai vu avant la vente, au travail. Il ressemble à un bon cheval. Je ne sais pas encore quels seront les plans pour lui. Il a été préparé par une super équipe, des gens très professionnels et chez qui nous sommes toujours très contents d’acheter. »

La belle journée de Thierry de La Héronnière. Désormais stationné chez Coolmore, Wootton Bassett peut se prévaloir de statistiques remarquables, avec notamment 12,7 % de black types par partant depuis le début de sa carrière au haras. Ce lot 45 A est le premier produit d’Ettu (Excelebration), une jument qui avait gagné son maiden de quatre longueurs sur 1.200m, au mois de janvier de ses 3ans, sur la piste de Newcastle. La deuxième mère a donné l’australien Rocket Star (Star Witness), gagnant de quatre courses et à l’arrivée de bonnes épreuves de 1.000m à 1.600m à Singapour. Un bonheur ne venant jamais seul, outre le top price de cette breeze up, Thierry de La Héronnière est aussi le coéleveur (avec Alec Waugh) de Mountain Madness** (Territories), une 2ans qui a débuté en gagnant de huit longueurs à Chantilly mardi.

Un beau Kodiac pour Sparkling Star

#41A        M2 Kodiac & Sayfoonisa, par Azamour          95.000 €

                 Acheteur : Yohea (amiable)

                 Vendeur : Écurie de la Dentelle

                 Éleveurs : Haras d’Haspel & Serge Boucheron

Acheté 47.000 € yearling par Avenir Bloodstock, c’est-à-dire Élise Drouet, ce poulain a fait tomber le marteau à 91.000 €, avant d’être acheté un peu plus tard à l’amiable. C’est finalement Anne-Sophie Yoh qui a signé le bon à 95.000 € pour l’écurie Sparkling Star (Martina Stadelmann). Le courtier a déclaré : « C'est un cheval très bien fait, avec de la force, de l'os et de la taille. Il courra plutôt en fin d'année. Je connais bien l'endroit où il a été préparé – l’écurie de la Dentelle – et je sais que le travail a été très bien fait. Il va rejoindre Elias Mikhalides pour le compte de Sparkling Star. » Nicolas Martineau, l’homme de la Dentelle, a ajouté : « Nous l'avons acheté en octobre chez Arqana, en provenance du haras d'Haspel. L'association comprend ma mère et un client. Nous travaillons en confiance avec Anne Sophie Yoh, qui l'avait depuis un moment dans le viseur. C'est une bonne publicité et nous espérons en avoir de cette qualité l'année prochaine ! Nous avons eu de la chance de pouvoir venir à Osarus avec nos deux poulains prévus pour Arqana, car nous ne pouvions pas nous rendre en Angleterre. Je remercie l'équipe d'Osarus pour cela. »

Ce mâle par le top père de 2ans Kodiac (Danehill) est un élève du haras d’Haspel, actuellement septième au classement des éleveurs français, ici en association avec Serge Boucheron. Et il a lui aussi fait partie des suppléments au catalogue en provenance de Deauville. Sa mère, Sayfoonisa (Azamour), n'a pas couru et elle a déjà donné Life of the Party (Siyouni), lauréate de Classe 2 à Mont-de-Marsan. Elle a aussi produit Sage Dream (Oasis Dream), très proche deuxième de maiden à Marseille le 27 avril. Sage et Jolie (Linamix), la deuxième mère, a remporté le Prix de Malleret (Gr2) avant de produire l'étalon du haras de Toury Sageburg (Johannesburg), lauréat du Prix d'Ispahan (Gr1).

Marc-Antoine Berghgracht sur tous les fronts

#16           M2 Recorder & Last Cast, par Marju 42.000 €

                 Acheteur : MAB Agency

                 Vendeur : Écurie Yann Creff

                 Éleveur : M. Daguzan-Garros

Acheté 8.000 € par Antoine de Watrigant au mois de novembre à Deauville, ce fils de l’étalon du haras de Monfort & Préaux Recorder (Galileo) a multiplié par cinq son prix d’achat. Marc-Antoine Berghgracht a signé le bon à 42.000 € avec Frédéric Rossi à ses côtés. Le courtier nous a dit : « Il a une bonne tête, c’est un poulain avec beaucoup de présence. Il va rejoindre l’écurie de Frédéric Rossi. Nous connaissons bien la famille et le pedigree, en particulier Femme de Fer (Iron Duke). C’est un bon poulain et nous avions pris nos renseignements. L’objectif n’est pas forcément la grande précocité. Il devrait courir en septembre ou en octobre. » Élevé par Mathieu Daguzan-Garros, ce lot 16 est issu d’une souche qui a bien réussi à l’homme du haras des Granges, notamment grâce à Shamalgan (Footstepsinthesand), lauréat du Premio Vittorio di Capua (Gr1) et troisième de la Poule d'Essai des Poulains (Gr1).

#36           M2 Territories & Prompt Beauty, par Dynaformer   35.000 €

                 Acheteur : MAB Agency

                 Vendeur : Écurie Yann Creff

                 Éleveur : Haras d’Haspel

M'Baye Niang, qui joue actuellement pour un club saoudien, connaît de bons débuts en tant que propriétaire. Notamment grâce à Louliana **(Acclamation), acquise aux breeze up l’an dernier et troisième du Prix Imprudence (Gr3). On encore avec Bobbymurphy, un élève du haras d’Haspel préparé pour l’édition 2020 de la vente Osarus. Deux chevaux acquis par Marc Antoine Berghgracht. Ce lot 36 va, comme eux, porter les couleurs de l’international franco-sénégalais. Son père, Territories (Invincible Spirit), réalise un départ solide au haras, alors que ses premiers 3ans sont en piste, avec déjà sept black types et 40 % de gagnants par partant.

#23           M2 Buratino & Marmaria, par Limpid           21.000 €

                 Acheteur : MAB Agency

                 Vendeur : Hyde Park Stud

                 Éleveur : Marmaria Partnership

Pour ce poulain par Buratino (Exceed and Excel), Marc Antoine Berghgracht est allé jusqu’à 21.000 €. Il va être entraîné par Jane Soubagné, dont on connaît la bonne réussite avec les 2ans, mais qui tire son épingle du jeu avec toutes les catégories. En 2021, elle a 17 % de victoires par partant, ce qui la place dans le top 10 français (des professionnels ayant eu plus de 60 partants). La mère de ce lot 23 a donné deux bons black types, Checo (Pyrus), gagnant de la Poule d’Essai des Poulains espagnole, et Dikta Del Mar (Diktat), lauréat du Critérium de Vitesse (L).

Un neveu de Guajaraz pour Christophe Ferland

#21           M2 Kheleyf & Lolif, par Loup Breton 35.000 €

                 Acheteur : Christophe Ferland

                 Vendeur : Christophe Pautier

                 Éleveur : Martial Delaplace

Entraîneur public à La Teste, Martial Delaplace a élevé ce 2ans qu’il verra passer tous les matins car il va rejoindre l’effectif d’un autre Testerin, Christophe Ferland, lequel nous a dit : « C'est un poulain très sympa et je connais bien son préparateur, Christophe Pautier. Je l'ai acheté à une sympathique association de propriétaires. » C’est un fils de l’étalon du haras des Faunes Kheleyf (Green Desert). Et c’est aussi le premier produit d’une sœur de Guajaraz (Rashbag), gagnant du Critérium du Béquet, du Grand Critérium de Bordeaux et du Prix du Pont-Neuf (Ls). Sur le ring d’Osarus, Christophe Ferland a trouvé de très bons chevaux, comme la yearling Cavale Dorée (Sunday Break), gagnante du Prix du Calvados (Gr3) et troisième du Breeders' Cup Juvenile Fillies Turf (Gr1)… mais aussi Golconda (Planteur), à la breeze up.

À la recherche du nouveau Gold Tweet

#21           M2 Territorries & Almeda, par Champs Élysées       31.000 €

                 Acheteur : AGV Karwin Stud & Damien de Watrigant

                 Vendeur : Écurie Yann Creff

                 Éleveur : Haras d’Haspel

José Delmotte aime les souches Juddmonte, comme celle de ce lot 21 qui est le neveu de Phoenix Tower (Chester House), placé des Eclipse Stakes, Prince of Wales's Stakes, Juddmonte International Stakes et Lockinge Stakes (Grs1). Le marteau est tombé à 31.000 €.

En compagnie de Damien de Watrigant, Gregory Vayre nous a dit : « On est à la maison ! J'aime beaucoup ces ventes. Emmanuel Viaud fait du bon boulot. Il mérite qu'on le soutienne. J'ai eu beaucoup de chance ici en achetant Gold Tweet (On Est Bien). Il nous a offert notre premier Groupe : c'est une grande satisfaction. Dans trois semaines, il sera au départ du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) avec une vraie chance. Aujourd'hui nous avons acheté trois chevaux, un pour aller chez Gabriel Leenders, et deux en partenariat avec Damien de Watrigant. Nous allons faire des associations avec des amis. »