Contrôle positif à l’issue du Kentucky Derby : la bétaméthasone, c’est quoi ?

International / 10.05.2021

Contrôle positif à l’issue du Kentucky Derby : la bétaméthasone, c’est quoi ?

Dimanche, Bob Baffert a révélé que Medina Spirit, le lauréat du Kentucky Derby, avait été contrôlé positif à la bétaméthasone. À quoi sert et comment est utilisée cette molécule appartenant à la famille des glucocorticoïdes ? Traditionnellement, elle était utilisée lors d’injections intra-articulaires pour calmer la douleur, grâce à son effet anti-inflammatoire. Mais la bétaméthasone n’est efficace que pendant quelques jours. Or, en France comme aux États-Unis, toute infiltration est interdite quatorze jours avant une course. Et quatorze jours après son injection, l’effet anti-inflammatoire de la bétaméthasone a disparu… Théoriquement, il n’y a donc aucun intérêt à l’utiliser si l’on respecte la règle.

Gamine, autre pensionnaire de Bob Baffert, avait été testée positive à la bétaméthasone après sa troisième place dans les Kentucky Oaks l’an dernier. Mais Baffert avait reconnu que la pouliche avait été infiltrée, dans le délai légal des 14 jours (et même en prenant une marge de quatre jours supplémentaires). Pour Medina Spirit, il assure que ce n’est pas le cas. Le problème, c’est que les cas positifs chez les chevaux entraînés par Bob Baffert se multiplient. Vingt-neuf depuis le début de sa (longue) carrière…