Disparition du champion turc Turbo

18.05.2021

Disparition du champion turc Turbo

Sa popularité avait dépassé les frontières de la Turquie. Le champion Turbo (Rikardo) s’est éteint à l’âge de 16ans, le 19 avril dernier, des suites d’une crise cardiaque.

Né en 2005, cet élève d’Erdin Düzarat était un véritable phénomène. En 31 sorties, il s’est imposé à 28 reprises, accumulant pas moins de 3.707.100 livres turques de gains. Soit environ 1,8 million d’euros de 2010. Une somme considérable, surtout quand on sait qu’en Turquie, le coût de l’entraînement est particulièrement peu élevé. À son palmarès, on compte pas moins de sept Grs1 PA et autant de Grs2 PA et Grs3 PA.

Turbo s’est notamment imposé à deux reprises dans le Grand National Assembly of Turkey Cup (Gr1 PA local), la course pour pur-sang arabes la plus dotée en Turquie, qui se dispute à Ankara. On se souviendra surtout de son exploit dans l’édition 2009 du Malazgirt Trophy (Gr1 PA). À Istanbul, Turbo s’était payé le luxe de devancer General (Amer) de deux longueurs, ce dernier a ensuite gagné la Qatar Arabian World Cup (Gr1 PA) à deux reprises. No Risk Al Maury (Kesberoy) terminait troisième, devant Dariya (Dormane).

Pour revoir l’édition 2009 du Malazgirt Trophy, cliquez ici. 

Une réussite au haras. Turbo fut ensuite un reproducteur de talent, sous l’égide du Tigem, l’équivalent de notre ministère de l’Agriculture. Il a été tête de liste des étalons par les gains en 2017, 2018 et 2019 et deuxième en 2015, 2016 et 2020. Parmi ses 360 produits, 255 ont gagné en course (71 %) et parmi eux, cinq sont gagnants de Grs1 PA et 51 sont black types. Pour finir, les rejetons de Turbo ont amassé près de 95 millions de livres turques.

Pour la vidéo hommage, cliquez ici.