Duke of York Stakes (Gr2) : Starman sprinte vers Royal Ascot

International / 12.05.2021

Duke of York Stakes (Gr2) : Starman sprinte vers Royal Ascot

York (GB), mercredi

Le sprint anglais a trouvé un leader en puissance. Il s’agit du 4ans Starman (Dutch Art). Encore inédit le 11 juillet 2020, il s’était présenté en invaincu dans les Qipco British Champions Sprint Stakes (Gr1). Mais il n’avait pas apprécié le terrain d’Ascot. Ce mercredi, sur une piste très souple, il a repris sa marche en remportant avec la manière les Duke of York Stakes (Gr2). Starman figure désormais en tant que favori à 3/1 dans l’ante post des Diamond Jubilee (Gr1) à Royal Ascot. Le pensionnaire d’Ed Walker a galopé sur la ligne du combat en pleine piste et il a pris l’avantage à 300m du poteau, repoussant d’une encolure les attaques de Nahaarr (Dark Angel). Les deux premiers devancent de trois grandes longueurs Oxted (Mayson), qui n’a pas encore retrouvé sa valeur de la July Cup (Gr1).

Objectif Diamond Jubilee. Starman arrivera à Royal Ascot avec cinq courses dans les jambes et encore beaucoup à apprendre. Son entraîneur, Ed Walker, a expliqué à la presse anglaise : « C’est un grand poulain. À 2ans, nous ne l’avons pas bousculé. L’année dernière, ses débuts ont été retardés par la Covid. En dehors du Gr1 d’Ascot, il nous a toujours fait plaisir. Aujourd’hui le terrain était souple, ça ne l’a pas dérangé mais je pense qu’il est meilleur en bon terrain. Quand il a pris l’avantage, il s’est montré un peu regardant. Il ira sur les Diamond Jubilee. Il est engagé dans les King’s Stand Stakes (Gr1) mais c’est une option, en cas d’absence de Battaash (Dark Angel). »

Une souche américaine de l’élevage Wertheimer. Starman a été élevé par son propriétaire, David Ward, qui avait acheté sa mère, Northern Star (Montjeu), chez Goffs Orby en 2011. Elle a gagné une course sur 2.000m à Bath. David Ward a cherché à lui apporter de la vitesse. Son premier produit, la femelle Sunday Star (Kodiac) a décroché plusieurs places black type sur des distances entre 1.200m et 1.400m avec 100 de rating à la clé. Le deuxième est Starman, le quinzième gagnant de Groupe de son père Dutch Art (Medicean), dont les meilleurs produits ont brillé sur le sprint. La deuxième mère Slow Sand (Dixieland Band) n’a pas couru et a produit six gagnants, dont King Guillermo (Uncle Mo), qui a remporté l’année dernière le Tampa Bay Derby (Gr2) et s’était classé deuxième de Nadal (Blame) dans le Arkansas Derby (Gr1). Elle remonte à une souche américaine de l’élevage Wertheimer, celle de Corrazona (El Gran Senor), qui a gagné le Beverly Hill Handicap (Gr1).