Le mot de la fin : défense

Le Mot de la Fin / 11.05.2021

Le mot de la fin : défense

Dimanche, nous apprenions que Medina Spirit (Protonico), gagnant du Kentucky Derby une semaine auparavant, avait été contrôlé positif à la bétaméthasone, un glucocorticoïde. Sidéré par cette annonce, Bob Baffert s’était promis de contre-attaquer au plus vite pour prouver sa bonne foi. Et ça n’a pas tardé ! Mardi, au travers d'un communiqué, l’entraîneur américain a annoncé que ce résultat pourrait être lié à l'utilisation durant plusieurs semaines d'une pommade antifongique (appelée Otomax), pour soigner une dermatite apparue sur la croupe du cheval après le Santa Anita Derby. Bob Baffert a ainsi expliqué : « Lundi, j'ai été informé que l'une des substances de l’Otomax est la bétaméthasone. Ce que je ne savais pas. Des experts m’ont indiqué que cela pourrait expliquer les résultats du test. Ils ont également ajouté que ces picogrammes de bétaméthasone n'auraient eu aucun effet sur le résultat de la course. Medina Spirit a mérité sa victoire et je continuerai à me battre pour lui. » On se souvient que Lance Armstrong avait justifié la présence de corticoïdes dans ses urines par l’utilisation d’une pommade destinée à traiter une irritation à la selle…