Lingfield Derby Trial (L) : Third Realm de 100 à 10/1

International / 08.05.2021

Lingfield Derby Trial (L) : Third Realm de 100 à 10/1

Lingfield Derby Trial (L)

Third Realm de 100 à 10/1

Il y a vingt-trois ans, un 3ans élevé par le cheikh Mohammed Obaid Al Maktoum avait remporté le Lingfield Derby Trial, Gr3 à l’époque. Il avait gagné son ticket pour Epsom à l’issue d’une belle empoignade. C’était High-Rise (High Estate) qui a triomphé dans le Derby pour l’entraînement de Luca Cumani et un très inspiré Olivier Peslier. Samedi, Third Realm (Sea the Stars), qui en était lui aussi à sa troisième sortie, n’a pas dû lutter pour passer d’un succès dans un maiden à Nottingham au rôle du candidat sérieux pour le Derby. Il a attendu en queue du peloton avant de prononcer son effort en pleine piste. Il s’est débarrassé en quatre foulées de ses rivaux et il a filé au poteau avec une grande longueur d’avance sur le favori Adayar (Frankel), pas à l’aise dans le terrain alourdi par la pluie, alors que Kyprios et Carlisle Bay, les deux Galileo de Ballydoyle, ont terminé respectivement quatrième à dix longueurs, et dernier.

Un poulain bâti pour Epsom. Charlie Appleby a annoncé qu’Adayar fera fort probablement l’impasse sur Epsom, où la casaque Godolphin sera représentée par One Ruler (Dubawi). La cote de Third Realm a fondu. Il était à 100/1 avant la course et les bookmakers l’ont proposé à 16/1 au passage du poteau. Ensuite, quand l’argent sur le poulain a afflué, Third Real est tombé à 10/1. Son entraîneur, Roger Varian, a expliqué : « Je ne suis pas vraiment surpris, même si avant la course on se posait des questions, comme toujours quand on passe d’un maiden à un trial classique. J’avais quelques doutes sur le terrain mais il s’en est bien sorti. Je dois encore en parler avec son propriétaire mais si le poulain récupère bien, il ira sur le Derby. Il est très bien équilibré et le parcours d’Epsom ne le dérangera pas. »

Le croisement de Crystal Ocean. Third Realm est un produit de l’élevage du cheikh Mohammed Obaid Al Maktoum qui, pour la première fois, a envoyé sa très bonne poulinière Reem Three (Mark of Esteem) à un étalon hors de l’opération Darley, le crack Sea the Stars (Cape Cross) qui en est à soixante-seize gagnants black types. Le meilleur Sea the Stars au rating est Crystal Ocean, issu du croisement avec une poulinière par Mark of Esteem. Ce n’est pas pour la réussite de Crystal Ocean qu’il a été décidé d’envoyer Reem Three à Sea the Stars car, à l’époque, le pensionnaire de Sir Michael Stoute était encore maiden.

Reem Three, placée de Listed, a donné quatre gagnants de Groupe : la lauréate du Prix Jean Romanet (Gr1) Ajman Princess (Teofilo), le gagnant du Prix Daniel Wildenstein (Gr2) Ostilio (New Approach), le solide Cape Byron (Shamardal) qui a remporté les Bengough Stakes (Gr3) et la placée du Prix Saint-Alary (Gr1) Imperial Charm (Dubawi). Reem Three est une demi-sœur d’Afsare (Dubawi), qui s’est imposé dans le Celebration Mile (Gr2) et s’est classé deuxième dans les Grs1 Arlington Million et Premio Presidente della Repubblica.

Reem Three a un 2ans par Frankel (Galileo) et un yearling par Lope de Vega (Shamardal).

Lingfield Oaks Trial (L)

Sherbet Lemon dans le festival des outsiders

Les deux trials de Lingfield ont affiché un doublé à la cote folle de 420/1. Trente-cinq minutes avant le succès à 14/1 de Third Realm dans la course des poulains, Sherbet Lemon (Lemon Drop Kid), la dernière du lot au betting, s’est imposée dans le Lingfield Oaks Trial (L) à 28/1. Elle n’a pas volé son succès, bien au contraire. Paul Mulrennan l’a positionnée à la hanche de la favorite Loving Dream (Glenagles) et a attaqué à 400m du poteau. C’est après une belle empoignade que Sherbet Lemon a pris l’avantage en repoussant la fin de course de Save a Forest (Kingman) par trois quarts de longueur. Sherbet Lemon en était à sa troisième sortie, elle a le droit de progresser mais sa cote dans les Oaks est de 33/1. Robert "Choc" Thornton, ancien jockey d’obstacle et manager du propriétaire, l’Apple Tree Stud, a déclaré : « Elle a décroché son ticket pour les Oaks même si elle sera une grosse outsider. C’est toujours un rêve d’avoir une pouliche pour les classiques. Elle va dans tous les terrains, elle a montré se sortir d’un parcours ondulé. Alors pourquoi pas pour une place ? »

Une belle page de catalogue. C’est pour 200.000 $ (165.000 €) à Keeneland September que le courtier italien Federico Barberini a déniché, agissant pour Apple Tree Stud, Sherbet Lemon. Elle est issue de Lemon Drop Kid (Kingmambo), qui avait réussi le doublé de Gr1 Belmont Stakes - Travers Stakes à 3ans et s’est aussi imposé au top niveau à 2 et 4ans. Il a pris sa retraite cette année et il a donné vingt-sept gagnants de Groupe, dont neuf de Gr1, et beaucoup de ses produits ont brillé sur le gazon.

Sherbet Lemon possède une bien jolie page de catalogue. Sa mère, Famous (Danehill Dancer), est une propre sœur du lauréat de Gr1 et bon étalon Mastercraftsman. En plus de ça, elle s’est classée deuxième dans les Moyglare Stud Stakes (Gr1) et a produit, entre autres gagnants, le placé de la Melbourne Cup (Gr1) Il Paradiso (Galileo) et la placée black type Love Beach (Bernardini). La deuxième mère, Starlight Dreams (Black Tie Affair), a aussi donné Genuine Devotion (Rock of Gibraltar), qui a remporté un Gr3 aux États-Unis.

Famous a un 2ans par More than Ready (Southern Halo) et une foal par Tapit (Pulpit).

Chartwell Fillies’ Stakes (Gr3)

Le cours d’allemand d’Axana

Une autre défaite pour les 3ans a eu pour cadre les Chartwell Fillies’ Stakes (Gr3). La favorite Isabella Giles (Belardo) a tout donné mais dans les 100 derniers mètres, elle a dû baisser pavillon sous les attaques de l’allemande Axana (Soldier Hollow) qui a repoussé la bonne fin de course de Bounce the Blues (Excelebration). Axana était la meilleure 3ans allemande de sa génération sur le mile et a gagné deux Grs3 mais, dans les 1.000 Guinées germaniques (Gr2), elle est tombée sur l’anglaise Main Edition (Zoffany). Elle n’a pas vraiment enclenché à 4ans et cette année, elle est revenue à son bon niveau. Son entraîneur, Andreas Wöhler, n’a pas pu se rendre à Lingfield et il a déclaré à la presse allemande : « Axana préfère le bon terrain. Il était très souple, pas du vrai lourd. Jason Watson a monté une course parfaite. Les 1.400m en ligne droite ne lui ont pas posé de problème. C’est une jument de classe et elle l’a démontré. » Axana est la deuxième gagnante allemande des Chartwell Fillies’ Stakes après Emerald Star (Mount Nelson) qui s’était imposée en 2014 pour l’entraînement de Peter Schiergen et la monte du regretté Daniele Porcu.

Une souche Dormello Olgiata. Axana n’avait pas atteint son prix de réserve (15.000 €) et a été achetée par le Team Valor après sa carrière de 2ans. Elle est passée en décembre dernier à la vente d’élevage Arqana, présentée par le haras d’Étreham, où elle a affiché 300.000 €. Axana appartient maintenant au Team Valor et à Cayton Park Stud, l’antenne européenne des Sud-Africains de Drakenstein Stud.

Son père, Soldier Hollow (In the Wings), a donné vingt et un gagnants de Gr1. La mère, Achinora (Sleeping Indian), a gagné une course et en a produit trois autres. La deuxième mère, Via Borghese (Seattle Dancer), a remporté le Diana Handicap (Gr2) et quatre autres Groupes en Irlande et aux États-Unis, se classant aussi deuxième dans les Beverly D. Stakes (Gr1). Elle remonte à la grande souche A de la Razza Dormello Olgiata.

Achinora a un 2ans et un yearling par Soldier Hollow.