Prix de Barbeville (Gr3) : Skazino peut rêver encore plus grand

Courses / 18.10.2021

Prix de Barbeville (Gr3) : Skazino peut rêver encore plus grand

ParisLongchamp, dimanche

Supplémenté pour aborder 3.100m pour la première fois, Skazino (Kendargent) a surpris tout le monde en offrant une très belle victoire à son entourage dans le Prix de Barbeville (Gr3). Ce représentant du haras de la Gousserie n’avait jamais couru sur une distance supérieure à 2.600m. Et il se révèle être un stayer plein d’avenir !

Une magnifique ligne droite. Sous l’impulsion d’Alkuin (Maxios), la course a été très régulière. Skazino a galopé à l’arrière du peloton, de manière assez détendue. Dans la fausse ligne droite, Mickaël Barzalona a demandé à son partenaire d’accélérer. Et le futur lauréat a très bien répondu puisqu’il est rentré dans la ligne droite en troisième position, avec beaucoup de ressources. Actionné à 500m du but, Skazino a pris l’avantage en quelques foulées. En tête, il a montré beaucoup de classe pour se détacher du peloton et s’envoler vers un très facile succès. Derrière, Sheraz (Sea the Stars) a été la seule à avoir essayé de le suivre… en vain. Elle termine d’ailleurs à quatre longueurs et demie de ce dernier, tout en se comportant bien. Derrière, Karlarina (Le Havre), qui restait sur quatre victoires, n’a jamais pu suivre l’accélération des deux premiers. Elle est troisième, six longueurs et demie plus loin.

Un nouveau leader chez les stayers ? C’est une supplémentation réussie pour l’entourage de Skazino, qui pourrait avoir de hautes ambitions chez les stayers. Par le passé, il a notamment été lauréat du Grand Prix de Marseille - 13e Étape du Défi du Galop (L) sur 2.000m. Après la course, son entraîneur, Cédric Rossi, nous a dit : « Je l’ai présenté dans ce Gr3 car je voulais le rallonger. Il avait déjà couru 2.600m et aussi 2.400m. Avec le temps, il s’est aussi rallongé ! Nous avons été archi battus lors de sa dernière course sur 2.000m, donc comme j’en avais assez, Kamel m’a poussé à le supplémenter. C’était un pari osé. Il pourra peut-être courir le Prix Vicomtesse Vigier (Gr2) mais en tout cas nous allons rester sur cette distance, voire plus long. Il a du potentiel et il est certain que dans cette course qui a été très rythmée, il était au top. » Pauline Chehboub, qui représente les intérêts du haras de la Gousserie, a ajouté : « Récemment, il a été pris de vitesse sur 2.000m. Nous étions un peu déçus. Nous nous sommes dit qu’il fallait essayer 3.000m. Mon père a vu l’engagement, et surtout que Big Five (Frankel) n’était pas partant. C’était donc l’occasion. Il était bien rentré de Toulouse. Et même s’il recourait à six jours, le pari est réussi. Il y a un vrai bon programme pour les stayers, donc nous allons nous amuser. Nous aurons des ambitions au plus haut niveau. »

Mickaël Barzalona, le jockey de Skazino, a déclaré au micro d’Equidia : « La course a été très régulière et quand la sélection s’est créée dans la fausse ligne droite, j’allais très facilement. Je me suis dit que c’était à ce moment-là que cela allait passer ou casser. Mon cheval à répondu le premier et c’est vraiment bien. J’ai toujours eu un doute sur la pensionnaire d’Alain de Royer Dupré derrière moi. Après, comme Skazino courait sur 2.000m avant, le rythme ne l’a pas dérangé. Il fallait qu’il confirme la tenue, ce qu’il a fait. Maintenant, cela fait quelques années depuis Vazirabad que nous n’avons pas vu un stayer qui sort du lot. En tout cas, Skazino fait quelque chose de très bien. »

Bonne deuxième place pour Sheraz. Deuxième du Prix Denisy (L) l’année dernière, Sheraz était depuis retournée sur 2.400m, où elle a notamment terminé troisième du Prix de la Porte de Madrid, ainsi que du Prix Lord Seymour (Ls). Pour son retour sur 3.100m, la représentante de Son Altesse Aga Khan s’est vraiment bien comportée. Alain de Royer Dupré, son entraîneur nous a d’ailleurs confié : « C'est satisfaisant. Il n'y a pas de regret, il ne peut pas avoir une meilleure course : du rythme et dans le sillage du gagnant. Mais il a été moins vite que le gagnant ! C'est un poulain sympathique, qui répète ses courses et va dans tous les terrains. Il est mieux quand il y a du rythme. C'est une bonne performance : c'est la première fois qu'il bat la troisième, Karlarina. Nous allons continuer chez les stayers : je n'ai pas regardé le programme mais s'il y a une Listed sur 3.000m, il aura le droit d'y aller. »

Karlarina sera revue à l’automne. Dans cette course roulante, Karlarina, qui a été monté en deuxième position, a été courageuse pour conserver la troisième place. Son entraîneur, Stéphanie Nigge, nous a confié : « Je trouve que la jument a été très courageuse. Ils sont allés à 56 km/h et j’aurai préféré ne pas suivre le leader, sachant qu’ils sont revenus de l’arrière-garde. Après, concernant le terrain, ce n’est pas celui qu’elle préfère mais je trouve qu’elle a été drôlement courageuse car tous ceux qui ont été devant n’ont pas terminé. Cela aurait peut-être été mieux de la monter à sa main, quitte à la placer derrière. Karlarina aime bien être montée aux avant-postes, mais à la vitesse où nous sommes allés, c’est compliqué d’aller au bout. Elle sera revue sur cette distance à l’automne. Maintenant, elle est troisième de Gr3, c’est un plus pour l’élevage, sachant qu’elle est déjà gagnante de deux Listeds. »

PEDIGREE WEATHERBYS :

https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/SKAZINO.pdf

Skallet, quelle poulinière ! Skazino a été élevé par Guy Pariente, actuellement tête de liste des éleveurs en France. C’est un produit de l’étalon du haras de Colleville Kendargent (Kendor). Il a été acheté 22.000 € par Paul Nataf à la vente de yearlings d'octobre 2017 Arqana. La mère, Skallet (Muhaymin), s’était classée troisième du Prix Pénélope (Gr3) avant de courir à réclamer en juin 2011. Guy Pariente a alors été très inspiré en mettant un bulletin à 42.100 €. La pouliche a ensuite gagné sa Listed – le Prix Occitanie – sous sa casaque et elle est montée sur le podium des Prix Fille de l’Air et André Baboin (Grs3). Plus important encore, Skallet se révèle une poulinière au palmarès impeccable : trois produits vus en piste – tous par Kendargent – et trois black types ! Outre Skazino, elle a en effet donné Skalleti (Kendargent), lauréat de treize courses comme les Prix d’Harcourt et deux fois le Qatar Prix Dollar (Grs2). Elle a aussi donné Skalleto (Kendargent), lauréat du Grand Prix de Marseille - Défi du Galop (L). Après deux années sans production, Skallet a un 2ans par Kendargent, propre frère de Skazino, nommé Skalli.

 

 

 

Kenmare

 

 

Kendor

 

 

 

 

Belle Mécène

 

Kendargent

 

 

 

 

 

Linamix

 

 

Pax Bella

 

 

 

 

Palavera

SKAZINO (H5)

 

 

 

 

 

 

A.P Indy

 

 

Muhaymin

 

 

 

 

Shadayid

 

Skallet

 

 

 

 

 

R.B Chesne

 

 

Siran

 

 

 

 

Surubinha


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 2’18’’49

1.000m à 600m : 24’’35

600m à 400m : 12’’88

400m à 200m : 11’44

200m à l’arrivée : 12’’34

Temps total : 3’19’’50