Prix de la Seine (L) : l’éclair de classe de Burgarita

Courses / 16.05.2021

Prix de la Seine (L) : l’éclair de classe de Burgarita

ParisLongchamp, dimanche

Burgarita (Sea the Stars) était l’une des pouliches les moins expérimentées au départ de ce Prix de la Seine (L). Mais sa victoire dans le Prix Chaillot avait séduit. Et dimanche à ParisLongchamp, la représentante de l’écurie Ama.Zingteam s’est imposée de toute une classe. Désormais invaincue en deux sorties, elle pourrait directement se diriger vers le Prix de Diane (Gr1), comme l’ont fait les trois dernières lauréates de cette épreuve.

En roue libre. Burgarita n’a pas été la plus rapide à s’élancer. Elle a galopé au milieu du peloton, tout en ouvrant la voie à la favorite, Natsukashi (Motivator). Sous l’impulsion d’Atalante (Anodin), l’allure a progressivement ralenti et la pensionnaire d’André Fabre s’est retrouvée en avant-dernière position. Quittant l’arrière-garde dans le tournant, la future lauréate est entrée en roue libre dans la fausse ligne droite. Et c’est avec énormément de ressources qu’elle est venue prendre la tête en pleine piste à 500m du but, uniquement montée aux bras par son jockey. Burgarita a montré un véritable éclair de classe pour s’imposer d’une longueur et demie devant Natsukashi, qui a pu profiter de l’open stretch. Cette dernière a été la seule à pouvoir suivre la lauréate pour finir. Encore dernière pour entrer dans la ligne droite, Dari Cy (Dariyan) a bien terminé. Elle est troisième, quatre longueurs derrière. Au micro d’Equidia, Mickaël Barzalona, le jockey de Burgarita, a déclaré : « Cela fait deux fois que je veux mieux partir pour la monter plus près, mais elle ne va pas très vite en partant. Le rythme de la course a été régulier. Tout le monde allait bien et au fur et à mesure, la course s'est ralentie. Burgarita n'est pas une jument très tranchante dans son accélération. La sienne est plutôt longue et elle a beaucoup de classe. »

Natsukashi confirme ses bons débuts. Représentante d’Antoine Griezmann, Natsukashi avait refusé d’entrer dans les stalles de départ le jour où Sibilla Spain ** (Frankel) s’était envolée pour ses débuts, à Fontainebleau. Elle a donc débuté le 26 avril à Chantilly en surclassant l’opposition. Et au départ de ce Prix de la Seine, la pouliche a confirmé l’estime de son entourage en prenant une excellente deuxième place. Philippe Decouz, l’entraîneur de Natsukashi, nous a confié : « Elle court très bien. Natsukashi montait de catégorie aujourd'hui et elle était montée pour une place : c'était une première au niveau Listed, une première en terrain souple, elle était raccourcie, donc il y avait pas mal de nouveautés. L'idée était de ne pas lui faire mal et qu'elle apprenne. La pouliche est la seule à venir finir sur la gagnante, qui a creusé l'écart à l'entrée de la ligne droite. C'est de bon augure pour la suite et je crois qu'elle est mieux sur 2.400m. Je ne dis pas un non ferme au Diane. Nous aviserons en fonction de la récupération : le Royaumont va certainement arriver trop vite mais nous pouvons aller sur le Malleret. » Pour l’instant, Natsukashi est engagé dans le Prix Saint-Alary, le Prix de Diane et le Prix de l’Arc de Triomphe (Grs1).

Des progrès pour Dary Ci. En prenant la troisième place de ce Prix de la Seine, Dary Ci est devenu le troisième black type de l’étalon des Aga Khan Stud Dariyan (Shamardal). La pouliche qui a ouvert son palmarès le 29 avril à Lyon-Parilly a réalisé de très gros progrès en terminant troisième de cette Listed. Mikel Delzangles, l’entraîneur de Dary Ci, nous a confié : « Elle fait une très belle ligne droite. C'est une pouliche très courageuse, qui tient. Elle était un peu nerveuse aujourd'hui. Elle va encore progresser : je pense qu'à l'automne, sur une distance plus longue et en terrain souple, elle sera intéressante à revoir, même si nous allons peut-être recourir d'ici là. C'est une pouliche très sympa. Aujourd'hui, la distance était presque trop courte pour elle. Au début, elle était très immature : quand elle avait débuté ici, elle n'avait rien compris. Pour sa deuxième course, elle avait beaucoup mieux couru, puis elle a fait une bonne rentrée avant de gagner. »

Une sœur d'Aquamarine. Élevée par Dayton Investments, Burgarita a été présentée par Ballylinch Stud yearling à la vente de décembre de Tattersalls et a été achetée 95.000 Gns par Tally-Ho Stud. Elle a ensuite été retirée de la breeze up de Goffs.

C'est une fille de l'étalon des Aga Khan Studs Sea the Stars (Cape Cross) et d'Angelita (Alzao). Cette jument inédite a donné trois autres gagnants, dont Aquamarine (Deep Impact), lauréate du Prix Allez France (Gr3) et troisième du Premio Federico Tesio (Gr2, 2.200m). C'est aussi une sœur d'Africain Sky (Shamardal), troisième du Prix Isonomy (L). 

Angelita a un yearling par Saxon Warrior (Deep Impact).

À Chantilly sur 2.000m, la deuxième mère, Ange Bleu (Alleged), s'est classée troisième pour ses débuts, au mois de juin de ses 3ans. Elle a notamment donné Angara (Alzao), gagnante des Diana Stakes (Gr1, 1.800m) et des Beverly D Stakes (Gr1, 1.900m), Actrice (Danehill), lauréate du Prix Corrida (Gr2) et mère d'Acteur Célèbre (Galileo), troisième du Prix de Suresnes (L). Ange Bleu est aussi la mère d'Arlésienne (Alzao), gagnante du Prix des Tourelles (L). Cette dernière a donné Affaire Solitaire (Danehill Dancer), gagnant du Prix Exbury (Gr3), et deuxième du Prix d'Harcourt (Gr2) puis étalon en Italie, Aizavoski (Monsun), lauréat du Grand Prix de Bordeaux (L) et troisième du Prix Chaudenay (Gr2), Andromeda Galaxy (Peintre Célèbre), gagnante du Prix Charles Laffitte (L) et troisième du Prix de Flore (Gr3), et d’Altamira (Peintre Célèbre), deuxième du Prix Boulogne (L).

 

 

 

Green Desert

 

 

Cape Cross

 

 

 

 

Park Appeal

 

Sea the Stars

 

 

 

 

 

Miswaki

 

 

Urban Sea

 

 

 

 

Allegretta

BURGARITA (F3)

 

 

 

 

 

 

Lyphard

 

 

Alzao

 

 

 

 

Lady Rebecca

 

Angelita

 

 

 

 

 

Alleged

 

 

Ange Bleu

 

 

 

 

Albertine

 

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 1’19’’10

1.00m à 600m : 24’’70

600m à 400m : 12’’49

400m à 200m : 11’’47

200m à l’arrivée : 12’’16

Temps total : 2’19’’92