Prix Djarvis (Steeple-chase) : Hussard d’Arthel reste invaincu en steeple

Courses / 22.05.2021

Prix Djarvis (Steeple-chase) : Hussard d’Arthel reste invaincu en steeple

Prix Djarvis (Steeple-chase)

Hussard d’Arthel reste invaincu en steeple

Après avoir débuté victorieusement en steeple à Lignières, Hussard d’Arthel (Rail Link) est resté invaincu sur les gros obstacles dans le Prix Djarvis. Le poulain a rapidement pris les commandes de l’épreuve, déployant sa grande action. Après la rivière des tribunes, Hedesh (My Risk), un peu allant, est venu lui prendre l’avantage. Hussard d’Arthel est resté calme en deuxième position. Il a parfaitement sauté la piste intérieure. Entre les deux derniers obstacles, il a vu Historien ** (Coastal Path) revenir sur lui. Mais le représentant du haras de Saint-Voir a fait une faute sur la dernière haie. Malgré cela, il a refait du terrain sur Hussard d’Arthel sur le plat, venant presque à sa hauteur. Le fils de Rail Link (Dansili) est néanmoins reparti à la fin pour l’emporter de quatre longueurs. Il a ainsi préservé son invincibilité sous les couleurs de l’Anglais Andrew Peake, lequel a son premier cheval en France avec Hussard d’Arthel. Historien, le deuxième, a fait quelques erreurs, notamment au mur et donc à la dernière haie. Il a de la marge dans ses sauts car il faut rappeler qu’il débutait en steeple. Très froid, Hidéo (Cokoriko) a fait un plus avec les œillères australiennes, finissant troisième. Il faudra le revoir sur une distance plus longue. Hokusai Vallis (Martaline) est tombé à la réception de la double barrière alors qu’il luttait avec les trois premiers. Il faudra le revoir lui aussi, car c’est un bon élément.

L’expérience a parlé. Au sujet de Hussard d’Arthel, Félix de Giles a eu ces mots après sa victoire : « L’expérience a fait la différence, le cheval avait déjà couru en steeple. Il est super compact, super tonique. Il a peut-être un petit peu moins de qualité et moins de marge que Historien, mais il n’est pas tardif, il est déjà costaud et il saute très bien. »

David Cottin nous a confié : « Historien a fait quelques bêtises sur les obstacles et n’a pas eu le parcours idéal à partir de la rivière, mais il est très bon. Hussard est un très bon sauteur qui avait l’avantage d’avoir débuté en steeple à Lignières, une piste très éducative. Là-bas, les chevaux voient de tout, c’est un super hippodrome. Avant la course, je n’étais pas inquiet : Hussard avait été très pro à Lignières, et il a été parfait aujourd’hui. C’est un chic poulain qui n’arrête pas de progresser. Il avait loupé ses débuts en obstacle parce qu’on avait eu des chevaux malades. Il va falloir monter de catégorie mais jusqu’ici, il a fait le job. Son propriétaire, qui est un nouveau client, n’est pas pressé : c’est un grand passionné de courses d’obstacle. »

La souche d’Enjeu d’Arthel. Comme son nom l’indique, Hussard d’Arthel a été élevé par le comte Guillaume de Brondeau à Arthel (Nièvre). Il a été acheté à 2ans par David Cottin. C’est un fils de Rail Link, étalon au haras de Vains et de Bellone d’Arthel (Dom Alco), qui n’a pu se distinguer en compétition en haies comme en plat. Hussard d’Arthel est le premier produit de sa mère qui a eu ensuite Junon d’Arthel (Rail Link), une 2ans et Kabbale d’Arthel (Cokoriko), une yearling. C’est le neveu d’Ulysse d’Arthel (Brier Creek), lauréat de trois courses en plat, quatre en steeple et une en haies. Il s’agit de la famille d’une des meilleures juments de l’élevage d’Arthel, Olga d’Arthel (Brier Creek), gagnante de la Grande Course de Haies de Fontainebleau et de plusieurs prix de série en haies et en steeple à Cagnes-sur-Mer. Olga d’Arthel est la mère du bon Enjeu d’Arthel (Saddler Maker), vainqueur du Prix Fondeur (L) et deuxième du Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3).

Danehill

Dansili

Hasili

Rail Link

Theatrical

Docklands

Dockage

HUSSARD D’ARTHEL (H4)

Dom Pasquini

Dom Alco

Alconaca

Bellone d’Arthel

Subotica

Nausica d’Arthel

Didon