Prix du Nivernais (Haies) : Itours Brun, la première en obstacle de Free Port Lux

Courses / 15.05.2021

Prix du Nivernais (Haies) : Itours Brun, la première en obstacle de Free Port Lux

Auteuil, samedi

En s’imposant pour sa troisième sortie dans ce Prix du Nivernais, Itours Brun a offert une première victoire en obstacle à son père, l’étalon du haras de Cercy Free Port Lux (Oasis Dream). La représentante de Michèle Juhen-Cyprès et de Donatien Sourdeau de Beauregard, qui avait débuté par une cinquième place le 17 mars à Compiègne dans le Prix d’Essai des Pouliches (Haies), s’était ensuite classée deuxième à Auteuil derrière l’estimée Out of Risk (No Risk at All) dans le Prix Champoreau (Haies), le 10 avril.

Un peu allante en début de parcours, la future lauréate a pris la tête à l’amorce du tournant d’Auteuil. Calée le long des fusains extérieurs dans la ligne opposée, elle s’est progressivement détachée de ses adversaires. Abordant la ligne droite en solitaire, Itours Brun n’a jamais été inquiétée et a rallié le poteau avec dix-huit longueurs d’avance sur La Chenevière (Montmartre), auteure d’une jolie fin de course après avoir patienté. C’est une autre attentiste, Desire for Ever (Martaline), qui a complété le podium à sept longueurs pour son premier parcours à Auteuil, au prix d’un remarquable dernier kilomètre. Donatien Sourdeau de Beauregard, copropriétaire et entraîneur d’Itours Brun, nous a dit : « Aux ordres, j’avais dit à son jockey que je ne voulais pas qu’elle aille devant, d’autant qu’elle est un peu brillante. Mais elle est fluide dans ses sauts et elle est bien à sa main. Aujourd’hui, j’avais un petit doute sur le terrain car c’est une pouliche légère, très mignonne, mais elle aime ça. Depuis sa dernière sortie, elle a pris du poids, ce qui est bon signe. Elle le fait bien. Elle devrait faire un break et revenir à l’automne. »

Une cousine de Thallium. Itours Brun a été élevée par Michèle Juhen-Cyprès et par Laurent, Bertrand et Thibaut Juhen. Pour l’anecdote, elle a été nommée ainsi car Michèle Juhen-Cyprès lisait souvent les histoires de Petit Ours Brun à ses petits-enfants. La pouliche est le deuxième produit et le premier gagnant de Valgardena (Dom Alco), gagnante d’une course à conditions en fin d’année de ses 3ans pour sa troisième sortie, sur les 2.250m de Segré. À 4ans, Valgardena s’est notamment classée deuxième sur les haies de Vichy. La poulinière a une 2ans, Je Garde (Kapgarde), et un yearling, Kitzbuhel (Cokoriko). Elle est retournée à la saillie de Cokoriko (Robin des Champs) en 2020. La deuxième mère, Banassa (Olmeto), a gagné une course en plat en fin d’année de ses 3ans, sur les 2.000m de Seiches-sur-le-Loir. On lui doit notamment Jeux Olympiques (Scooter Bleu), gagnant des Prix Pharaon (Haies) et Laniste (Steeple-chase) à Auteuil. Banassa est la deuxième mère de Thallium (Shaanmer), troisième du Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3) et lauréat d’un Quinté sur le steeple palois, et de Platine (Network), à qui l’on doit Émirat (Coastal Path), deuxième des Prix François de Poncins et Bernard de Dufau (Ls). 

 

 

 

Green Desert

 

 

Oasis Dream

 

 

 

 

Hope

 

Free Port Lux

 

 

 

 

 

Monsun

 

 

Royal Highness

 

 

 

 

Reem Dubaï

ITOURS BRUN (F3)

 

 

 

 

 

 

Dom Pasquini

 

 

Dom Alco

 

 

 

 

Alconaca

 

Valgardena

 

 

 

 

 

Olmeto

 

 

Banassa

 

 

 

 

Mamoussia